Toutes les fa­cettes d'une plante sau­vage

Massif Central Patrimoine - - Nature / Plante -

De­puis l'an­ti­qui­té, la gen­tiane – et plus pré­ci­sé­ment sa ra­cine (notre pho­to) - est connue pour ses ver­tus di­ges­tives et to­ni­fiantes. Ses pro­prié­tés mé­di­ci­nales ne sont plus à dé­mon­trer. Elle entre dans la com­po­si­tion de nom­breux re­mèdes et élixirs et est ins­crite à la phar­ma­co­pée fran­çaise en 1818. Dis­til­lée de­puis le XVIIE siècle, c’est au XIXE siècle que l’in­dus­trie agroalimentaire jette son dé­vo­lu sur cette sen­ti­nelle des som­mets au­ver­gnats. Dans le Mas­sif cen­tral, on compte en­vi­ron 60 gen­tia­naires, une di­zaine d’ex­ploi­tants en gen­tiane, une quin­zaine de trans­for­ma­teurs et de nom­breux consom­ma­teurs, friands de son goût dé­li­cieu­se­ment amer. Le Mas­sif cen­tral est au­jourd’hui le prin­ci­pal site de pro­duc­tion de gen­tiane en France. Pro­duc­tion es­ti­mée à 1.000 tonnes de ra­cines fraîches par an. 10 à 20 % sont trans­for­més dans le Mas­sif cen­tral (Cou­derc, Avèze, Sa­lers…), 80 % quittent la ré­gion, le plus sou­vent à des­ti­na­tion de gros­sistes ou né­go­ciants, et prin­ci­pa­le­ment pour l’in­dus­trie agroalimentaire,

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.