PIERRE BREZ, LE DER­NIER FA­BRI­CANT DE POTS A LAIT

L’ob­jet d’ici Les der­niers bi­dons à lait « made in France » sont fa­bri­qués à Langeac (Haute-loire) et crèvent le pe­tit écran.

Massif Central Patrimoine - - Art De Vivre / Savoir-faire - Textes / Vé­ro­nique Feuer­stein / Pho­tos / Franck Boi­leau /

De­puis 1959, l’en­tre­prise fa­mi­liale Pierre Brez fa­brique des pots à lait, dans un pe­tit ate­lier si­tué à Langeac (Haute-loire). Un mar­ché de niche où, grâce à son sa­voir-faire dans le do­maine de la trans­for­ma­tion des mé­taux en feuilles, la pe­tite en­tre­prise ex­celle. Plu­sieurs mil­liers de pots à lait quittent l’ate­lier, com­man­dés par des gros­sistes en quin­caille­rie et des par­ti­cu­liers. Au­jourd’hui, le bi­don de lait a per­du sa vo­ca­tion d’ori­gine, seule la co­opé­ra­tive py­ré­néenne uti­lise en­core les pots en alu­mi­nium, l’été dans les es­tives, pour traire les ani­maux sur place et re­des­cendre le lait dans la val­lée. Dans les autres cas, le bi­don de lait, sur le­quel flotte un par­fum de nos­tal­gie, sert de dé­co­ra­tion. Au­jourd’hui, le bi­don de lait ne re­pré­sente qu’à peine 10 % de l’ac­ti­vi­té de la so­cié­té spé­cia­li­sée en re­pous­sage et emboutissage de mé­taux. Mais il de­meure un em­blème, pour la pe­tite en­tre­prise, de l’ex­trême qua­li­té de son tra­vail. Tous les autres pots à lait sont fa­bri­qués à l’étran­ger et sur­tout en Chine. Cette concur­rence a obli­gé Pierre Brez à dé­lais­ser le ma­té­riel agri­cole lié au mar­ché de la traite et de la trans­for­ma­tion du lait (bi­dons, seaux de traite, bi­be­rons pour veaux et agneaux) pour des mar­chés plus por­teurs. La pe­tite en­tre­prise tra­vaille pour la sous-trai­tance au­to­mo­bile, aé­ro­nau­tique, elle est aus­si ca­pable de mettre au point des pro­duits d’éclai­rage pu­blic.

Des pro­duits stars du pe­tit et du grand écran

Les bi­dons de lait made Pierre Brez sont les stars du pe­tit et du grand écran. Ils jouent souvent les se­conds rôles dans les pu­bli­ci­tés. Der­nière en date, une pub pour un cé­lèbre fro­mage de chèvre, où un père et son fils ma­ni­pulent des bi­dons de lait de la marque lan­gea­doise. Les bi­dons de lait sont souvent pré­sents dans le jour­nal té­lé­vi­sé de Jean-pierre Per­naut qui re­cherche tou­jours l’au­then­ti­ci­té. Mais la plus belle pu­bli­ci­té pour la marque Brez re­monte à 1959. Le seau à lait qui suit comme un com­pa­gnon le pri­son­nier Fer­nan­del et sa vache Mar­gue­rite dans tout le film d’hen­ri Ver­neuil pro­vient di­rec­te­ment de la fa­brique lan­gea­doise. Le bi­don à lait n’est pas la seule star du pe­tit écran. Ju­lie An­drieu, dans son émis­sion Les Car­nets de Ju­lie, n’au­rait pu réa­li­ser son far­ce­ment, une spé­cia­li­té sa­voyarde à base de pommes de terre, de pru­neaux et de lard, sans le sa­voir-faire de la pe­tite en­tre­prise lan­gea­doise. En ef­fet, cet us­ten­sile de cui­sine, tra­di­tion­nel­le­ment en fer-blanc, n’était plus fa­bri­qué nulle part en France. « Au­tre­fois, les fer­blan­tiers fa­bri­quaient ces moules tra­di­tion­nels dans les cam­pagnes. Au­jourd’hui, il n’y en a plus » sou­ligne Fran­çois Brez, deuxième gé­né­ra­tion à la tête de l’en­tre­prise, qui a su adap­ter la fa­bri­ca­tion aux contraintes de l’alu­mi­nium. Les pro­duits Pierre Brez sont dis­po­nibles sur le site www.bou­ti­que­brez.fr, un bi­don de lait de 2 litres coûte en­vi­ron 29,90 e.

J

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.