Cô­té vins

Élar­gis­sez vos ho­ri­zons vi­ti­coles ! Dé­ni­chez des cu­vées qui changent, ac­cor­dez les vins à vos plats et par­tez à la ren­contre de ce pa­tri­moine d’ex­cep­tion.

Maxi Cuisine - - Sommaire -

À la dé­cou­verte du vi­gnoble fran­çais ...........................

Ri­chesse et par­ti­cu­la­ri­tés

La France compte 66 dé­par­te­ments vi­ti­coles. De l’al­sace au Val de Loire, de la Bour­gogne à la Corse, notre vi­gnoble bé­né­fi­cie d’une ex­trême di­ver­si­té. Le cli­mat, la na­ture du ter­roir, les cé­pages, les modes de culture et de vi­ni­fi­ca­tion créent des vins aux ca­rac­tères mar­qués. Et chaque zone vi­ti­cole a ses par­ti­cu­la­ri­tés ! La Bour­gogne est plan­tée de pi­not noir et de char­don­nay à plus de 80 % et ses 1247 Cli­mats (des par­celles de vignes : mon­tra­chet, ro­ma­née­con­ti…) sont ins­crits sur la liste du pa­tri­moine mon­dial de L’UNES­CO. En Al­sace, les vins portent les noms de leurs cé­pages ; ries­ling, pi­not gris, ge­wurz­tra­mi­ner… En Pro­vence, on éla­bore 89 % de vin ro­sé. Dans le Bor­de­lais, l’ex­cel­lence des vins est sou­mise à un sys­tème de clas­si­fi­ca­tion (Pre­miers Crus, Grands crus clas­sés, Crus Bour­geois…).

Le vi­gnoble, vu de près

Pour ap­pré­hen­der le monde du vin, dé­cou­vrir ses se­crets de fa­bri­ca­tion, faites un tour dans les vignes à l’oc­ca­sion de vos va­cances ou d’un week-end chez des amis. Le la­bel Vi­gnobles & Dé­cou­vertes vous oriente vers les caves qui pro­posent des dé­gus­ta­tions et des vi­sites. Lorsque vous ache­tez du vin chez votre ca­viste ou même sur in­ter­net, n’hé­si­tez pas à suivre les conseils des pros : les vins qu’ils vous re­com­mandent ont tous été dé­gus­tés et par­fois no­tés par un ju­ry. C’est l’oc­ca­sion de vous tour­ner vers des ap­pel­la­tions mé­con­nues, des vins bio­dy­na­miques ou des bons rap­ports qua­li­té-prix les yeux fer­més. De quoi en­ri­chir votre cave et votre culture du vin !

1. En bour­gogne

Ce vin rouge in­tense pos­sède un nez en­voû­tant de cassis et de va­nille. Les fruits noirs per­sistent et signent au pa­lais. Dense et soyeux, ce vin rouge conserve de la fraî­cheur en fin de bouche. Il ac­com­pagne très bien un ma­gret ou un par­men­tier de ca­nard. Côte-de-nuits-vil­lages 2015, Do­maine Ga­chot-mo­not : 14 €.

2. Dans le Val DE loire

Tout juste sor­ti de cuve, ce vin bio livre un ex­trait très frui­té du mil­lé­sime 2017. Ses notes de pêche su­crée, de jas­min et de ba­nane sont écla­tantes de gour­man­dise. À dé­gus­ter avec un des­sert aux fruits exo­tiques comme une mousse d’ana­nas, pour nar­guer l’hi­ver. Vin de France, Blanc d’hi­ver 2017, Bro­chet, Am­pe­li­dae : 7 €.

3. Dans le bor­de­lais

Ce vin rouge bio éla­bo­ré à base de mer­lot se dis­tingue par ses par­fums de mûre et de cassis. En bouche, le cru est en­ro­bant. Il conserve une agréable fraî­cheur en fi­nale. Une va­leur sûre pour les viandes, les plats en sauce et les la­sagnes à la bo­lo­gnaise.

Bor­deaux, Mi­chel Lynch Na­ture 2015 : 9 €.

4. Dans sau­mu­rois le (Val loire) DE

Éla­bo­rée en col­la­bo­ra­tion avec Phi­lippe Faure-brac, meilleur som­me­lier du monde (1992), cette cu­vée est is­sue des meilleurs ter­roirs de son ap­pel­la­tion. Le vin est char­nu avec ses notes de fruits noirs. Ty­piques du ca­ber­net franc, son cé­page, des sa­veurs de poi­vron vert s’in­vitent au pa­lais et

ac­com­pagnent très bien un fi­let mignon.

Sau­mur-puy-notre-dame, Les Pe­tites Roches 2015, Col­lec­tion Phi­lippe Fau­re­brac : 5,90 €.

5. Dans le sud-ouest

Sa robe pâle dé­voile des re­flets ar­gen­tés. Son bou­quet est vif avec ses arômes de ci­tron et d’aca­cia. À ser­vir sur des poissons dé­li­cats comme des soles. Saint-mont, L’ab­so­lu des 3 ter­roirs : 12,80 €.

6. Dans mâ­con­nais le (bour­gogne sud)

Ce blanc est en aus­si bonne com­pa­gnie avec des crus­ta­cés qu’avec des plats en sauce, comme la blan­quette de veau. Ample en bouche, il dé­livre des notes de fleurs blanches, d’agrumes et des arômes toas­tés. Sa lé­gère aci­di­té, qui rap­pelle le ci­tron, lui confère de la fraî­cheur. Mâ­con-so­lu­tré 2015, Vins Au­vigue : 13,50 €.

7. En al­sace

Ce cré­mant à la bulle fine et vive éveille les pa­pilles à l’heure de l’apé­ri­tif. Ser­vez-le avec des bou­chées au fro­mage, comme des gou­gères. Son aci­di­té se­ra tem­pé­rée par les sa­veurs d’un fro­mage gra­ti­né. Cré­mant d’al­sace, Mai­son Ar­thur Metz, Brut 2012 : 7,50 €.

8. En corse

Ce vin à la robe ru­bis pos­sède un bou­quet com­plexe et plai­sant de pe­tits fruits rouges et de notes de gar­rigue. Ve­lou­té, il s’en­ri­chit d’une touche va­nillée au pa­lais. Ex­quis avec des viandes rouges, des gi­biers, des lé­gumes rô­tis ou en gra­tin. Corse Sar­tène, Do­maine Sa­pa­rale 2016 : 10,80 €.

9. En Pro­vence

Son nez est exu­bé­rant : pêche blanche, agrumes, chèvre­feuille… En bouche, ses sa­veurs s’ac­cordent à celles d’une ter­rine de pois­son, d’un pla­teau de fro­mages de chèvre mais aus­si à la cui­sine asia­tique : es­sayez-le avec des cre­vettes sau­tées aux épices. Côtes-de-pro­vence, Ré­serve des Gentes Dames 2016, Châ­teau de Saint-mar­tin : 10,50 €.

10. Dans le Vi­gnoble lan­gue­do­cien

Sa robe est in­tense. Son nez l’est aus­si avec ses arômes de fruits noirs cuits. Le mar­se­lan, le cé­page unique de cette cu­vée, est is­su d’un mé­tis­sage de gre­nache et de ca­ber­net­sau­vi­gnon. À ser­vir en com­pa­gnie de mets de ca­rac­tère comme une ter­rine de san­glier. IGP co­teaux-d’en­sé­rune, En­sé­dune Mar­se­lan 2016, Les Vi­gnobles Fon­ca­lieu : 5,95 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.