BIEN-ÊTRE

Rayon frais ou bois­sons, le choix est vaste et co­lo­ré ! Com­ment se re­pé­rer ?

Maxi Cuisine - - Toutes Vos Recettes De Mars -

Bien choi­sir son jus de fruits

Ce n’est que du fruit?

Le « pur jus de fruits » ne contient que du jus. Les ad­di­tifs comme les co­lo­rants et les conser­va­teurs sont in­ter­dits.

Le « jus de fruits à base de con­cen­tré » est is­su de jus dont on a re­ti­ré 80 % de l’eau pour fa­ci­li­ter le sto­ckage et le trans­port. En­suite, sur le site d’em­bal­lage, de l’eau en même quan­ti­té est ajou­tée pour le re­cons­ti­tuer. La lé­gis­la­tion au­to­rise à cette étape l’ajout d’arômes, na­tu­rels ou non, et de pulpe.

Le « nec­tar » contient de 25 à 50 % de fruits très pul­peux ré­duits en pu­rée et mé­lan­gés à de l’eau et du sucre, qui peut re­pré­sen­ter jus­qu’à 20 % du pro­duit fi­ni. Des arômes sont au­to­ri­sés.

Les « bois­sons ra­fraî­chis­santes aux fruits » contiennent du jus de fruits, mais aus­si de l’eau, du sucre et di­vers ad­di­tifs.

Est-il meilleur au rayon frais?

Au rayon bou­teilles à tem­pé­ra­ture am­biante, le jus a su­bi un trai­te­ment ther­mique pour dé­truire les mi­cro-or­ga­nismes et ain­si pou­voir être conser­vé neuf à douze mois. Au rayon frais se trouve le « vrai » jus frais, qui n’a pas su­bi de trai­te­ment et ne se garde que quelques jours : proche du jus fraî­che­ment pres­sé dont il pré­serve le mieux les vi­ta­mines, c’est aus­si le plus cher. Mais on y trouve sur­tout des jus ayant su­bi une lé­gère pas­teu­ri­sa­tion et qui se gardent deux à trois mois. Si la conser­va­tion au froid pré­serve mieux le goût, le jus n’est pas tou­jours meilleur car ce­la dé­pend aus­si de la qua­li­té des fruits. Or va­rié­té et pro­ve­nance sont ra­re­ment in­di­quées.

Et cô­té vi­ta­mines?

La vi­ta­mine C est dé­truite en par­tie lors de la pas­teu­ri­sa­tion. Mais dans un verre de 200 ml de pur jus d’orange, il reste en­core 60 mg de vi­ta­mine C, soit 75 % des ap­ports jour­na­liers re­com­man­dés ! La men­tion « à te­neur ga­ran­tie en vi­ta­mine C » si­gni­fie que le jus a été en­ri­chi en cette vi­ta­mine pour at­teindre un taux si­mi­laire à celle du fruit frais. À sa­voir, la vi­ta­mine C de syn­thèse est moins bien ab­sor­bée que celle na­tu­rel­le­ment pré­sente dans le fruit.

Les fruits, donc leur jus, sont aus­si d’ex­cel­lentes sources de pro­vi­ta­mine A (puis­sant an­ti­oxy­dant) et de vi­ta­mine B9 (es­sen­tielle no­tam­ment pour les femmes en­ceintes), mais aus­si de mi­né­raux comme le cal­cium (so­li­di­té os­seuse), le po­tas­sium (an­ti­hy­per­ten­sion), le ma­gné­sium (an­ti­stress) et le sé­lé­nium (an­ti­oxy­dant). Va­rier les par­fums est donc un ex­cellent moyen de pro­fi­ter des dif­fé­rents atouts des fruits !

Com­bien peut-on en boire?

Du fait de la ri­chesse en sucre des jus (12 % en moyenne, soit 4 mor­ceaux), il est conseillé de s’en te­nir à un verre par jour. Au pe­tit dé­jeu­ner, c’est un bon moyen de faire le plein de vi­ta­mines avant d’at­ta­quer la jour­née. Pour les plus jeunes, au goû­ter, ac­com­pa­gné de cé­réales ou de tar­tines, sa forte te­neur en sucre simple ne pro­vo­que­ra pas de pic gly­cé­mique né­faste pour la san­té. Un verre de jus de fruits peut rem­pla­cer 1 des 5 por­tions de fruits et lé­gumes re­com­man­dées par jour, mais pas plus. Car si cette bois­son ap­porte les vi­ta­mines, mi­né­raux et an­ti­oxy­dants des fruits, les fibres en sont ab­sentes, et elle n’a pas le même pou­voir ras­sa­siant qu’un fruit que l’on croque.

Goyave, cas­sis, ki­wi, fraise et orange sont les fruits les plus riches en vi­ta­mine C.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.