IN­FO +

Maxi Hors-série Santé - - DOSSIER -

Ces vo­lon­tés doivent être res­pec­tées par les mé­de­cins, qui, sauf cette de­mande spé­ci­fique, pour­sui­vront les soins et le sou­la­ge­ment de la dou­leur.

Elles peuvent aus­si com­por­ter des sou­haits concer­nant la pré­sence – voire l’ab­sence – de cer­taines per­sonnes, un ac­com­pa­gne­ment spi­ri­tuel ou un lieu de fin de vie (do­mi­cile, par exemple).

Stric­te­ment per­son­nel et confi­den­tiel, le do­cu­ment ne se­ra consul­té que par vos mé­de­cins. Il peut être mo­di­fié en tout ou par­tie, ou être an­nu­lé à tout mo­ment.

Ces di­rec­tives sou­lagent aus­si vos proches en leur évi­tant la dif­fi­cul­té, voire la culpa­bi­li­té de dé­ci­sions dé­fi­ni­tives. Elles sont éga­le­ment l’oc­ca­sion de dé­si­gner votre per­sonne de confiance. L’exis­tence de vos di­rec­tives an­ti­ci­pées doit être connue, et elles doivent être fa­ci­le­ment ac­ces­sibles. Il est re­com­man­dé de les faire in­té­grer dans votre dos­sier mé­di­cal. Des mo­dèles de for­mu­laire sont dis­po­nibles sur In­ter­net :

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.