Amé­lio­rer le drai­nage du corps : une bonne cir­cu­la­tion de la tête aux pieds

Plus de 15 mil­lions de Fran­çais souffrent de pro­blèmes cir­cu­la­toires. C’est pour­tant une ma­la­die étroi­te­ment liée à votre mode de vie, dont vous pou­vez fa­ci­le­ment contrô­ler l’évo­lu­tion avec quelques bons ré exes.

Maxi Hors-série Santé - - SOMMAIRE - Par Ma­rie Che­ron

La cir­cu­la­tion san­guine : comment ça marche ?

La cir­cu­la­tion san­guine per­met d’ap­por­ter aux or­ganes les nu­tri­ments et l’oxy­gène dont ils

ont be­soin pour fonc­tion­ner : le coeur pro­pulse le sang dans les ar­tères qui ir­riguent les tis­sus. Puis le sys­tème vei­neux prend le re­lais : il re­monte le sang char­gé en dé­chets cel­lu­laires et en gaz car­bo­nique vers le coeur et les pou­mons, pour re­faire le plein d’oxy- gène. Un se­cond sys­tème lui est étroi­te­ment lié : le ré­seau lym­pha­tique, char­gé de drai­ner

l’eau en ex­cès. Son dys­fonc­tion­ne­ment pro­duit de la ré­ten­tion d’eau et des oe­dèmes. À quoi faut-il faire at­ten­tion ? L’en­ne­mi de la cir­cu­la­tion est la pe­san­teur, contre la­quelle la re­mon­tée du sang vers le coeur doit lut­ter en per­ma­nence. Lorsque les veines perdent leur to­ni­ci

té, le sang stagne dans le bas du corps, pro­vo­quant dif­fé­rents

symp­tômes : jambes lourdes, va­ri­co­si­tés (veines ap­pa­rentes), gon­fle­ments des che­villes, hé­mor­roïdes, four­mille­ments… et par­fois des com­pli­ca­tions comme des va­rices ou des phlé­bites qui né­ces­sitent de consul­ter un phlé­bo­logue.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.