Par­ler ou­ver­te­ment de la si­tua­tion

Maxi - - Temoignage - Dé­bo­rah Schouh­mann, thé­ra­peute et coach* * Voir son site : de­bo­rah­schouh­mann.wix­site.com/ coa­ch­de­vie.

Dans la me­sure où la qua­li­té du sperme baisse en Eu­rope, la ques­tion de l’in­fer­ti­li­té mas­cu­line est fré­quente, mais com­pli­quée à abor­der. Ce sont sou­vent les femmes qui passent des tests en pre­mier. Quand le diag­nos­tic de leur in­fer­ti­li­té est po­sé, il faut par­fois ai­der les hommes à ac­cep­ter. Le cas d’Élo­die et de Bas­tien il­lustre bien l’im­por­tance de la com­mu­ni­ca­tion dans le couple mais, sou­vent, il fau­dra se faire ai­der par une per­sonne ex­té­rieure. Face à son in­fer­ti­li­té, un homme peut dou­ter de sa vi­ri­li­té et culpa­bi­li­ser à l’idée de faire su­bir à sa femme des trai­te­ments quand le couple s’en­gage dans un par­cours de PMA (pro­créa­tion mé­di­ca­le­ment as­sis­tée). Mais le couple doit dé­pas­ser la ques­tion de la gé­né­tique pure et re­pen­ser à ce que c’est que d’être pa­rent. Ce­la passe par un tra­vail de trans­mis­sion qui com­mence dès que l’en­fant est là.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.