Choi­sir le bon ré­veil

Maxi - - Bien-Être -

Por­tez une at­ten­tion par­ti­cu­lière à l’ap­pa­reil qui va vous ti­rer du som­meil Il n’est pas re­com­man­dé d’uti­li­ser la fonc­tion ré­veil du té­lé­phone, car ce­lui-ci de­vrait être éteint, ou dans une autre pièce, pen­dant la nuit afin d'évi­ter les éven­tuelles per­tur­ba­tions cau­sées par les ondes. Mais ce n'est pas une rai­son pour res­sor­tir un vieux ros­si­gnol hur­lant de vos pla­cards, qui va vous sur­prendre et fa­ti­guer votre es­prit lors­qu'il son­ne­ra ! Of­frez-vous plu­tôt un ré­veil mo­derne dans un ma­ga­sin d'élec­tro­mé­na­ger. Il au­ra les mêmes atouts que votre té­lé­phone : choix de styles de mu­sique (cham­pêtre, aqua­tique, rock…), éven­tuel­le­ment avec aug­men­ta­tion pro­gres­sive du vo­lume, mais aus­si par­fois un pe­tit plus, comme une lu­mière qui s'al­lume gra­duel­le­ment afin de ne pas vous éblouir lorsque vous ou­vrez les yeux. Pour les plus « high-tech », un si­mu­la­teur d’aube peut être bran­ché au che­vet de votre lit. À l'heure que vous au­rez pro­gram­mée, il va gra­duel­le­ment dif­fu­ser une lu­mière rap­pe­lant l'au­rore. En fait, il trompe votre cer­veau en lui fai­sant croire que le jour se lève, ce qui peut s'avé­rer par­ti­cu­liè­re­ment utile lors des chan­ge­ments d'heures lors­qu'il fait en­core nuit à 7 heures du ma­tin. N’uti­li­sez pas la fonc­tion « ré­pé­ter » de votre ré­veil. Votre cer­veau, qui ap­prend très vite, pour­rait en­re­gis­trer que son­ne­rie du ré­veil équi­vaut à se ren­dor­mir. Pas­sez im­mé­dia­te­ment à la phase ac­tive… mais en res­tant pour l'ins­tant dans votre lit douillet.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.