Aman­dine Re­naud

Maxi - - C’est Maxi Tendance! -

Elle consacre son éner­gie à sau­ver les grands singes et pro­pose des em­plois aux femmes les plus dé­mu­nies.

A7 ans, Aman­dine dé­couvre la vie de Dian Fossey en voyant le film Go­rilles dans la brume. Dès lors, son dé­sir de se consa­crer aux pri­mates ne la quitte plus. « Mais avant de m’en­ga­ger, j’ai vou­lu tes­ter le ter­rain et ex­pé­ri­men­ter l’exis­tence en fo­rêt tro­pi­cale loin de mon confort ha­bi­tuel », ra­conte la jeune femme. À 22 ans, elle se rend en Afrique pour la pre­mière fois et dé­couvre les chim­pan­zés : « Cette ex­pé­rience m’a confor­tée dans mon choix. J’ai su que ma vie était là. » Après une for­ma­tion de pri­ma­to­logue, Aman­dine mul­ti­plie les mis­sions bé­né­voles jus­qu’en 2010, où elle part tra­vailler avec les bo­no­bos. « Ce pre­mier poste m’a per­mis de vivre une an­née ex­cep­tion­nelle ! Mais en­suite, je n’ai rien trou­vé qui cor­res­pon­dait à mon en­vie de tra­vailler en même temps avec les po­pu­la­tions lo­cales. J’ai donc dé­ci­dé, en 2013, de créer P-WAC : un centre qui re­cueille les singes vic­times de bra­con­nage tout en pro­po­sant des em­plois aux femmes dé­mu­nies. » Au­jourd’hui, 15 pri­mates or­phe­lins vivent dans le centre et les tra­vailleurs per­ma­nents ont ac­quis un em­ploi du­rable. En guise de consé­cra­tion, Aman­dine a re­çu le prix Terre de Femmes de la Fon­da­tion Yves Ro­cher en 2019. Par L. Boi­reau, C. Che­va­lier, C. Kol­ton, V. Ma­hé, M.-P. Mon­ti­gny, L. Pa­trisse, A. Sch­wab

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.