BIEN CHOI­SIR MÊME À LA DER­NIÈRE MI­NUTE

Une en­vie sou­daine de par­tir au so­leil, une ren­trée d’ar­gent im­pré­vue, des congés ac­cor­dés tar­di­ve­ment ? Voi­ci quelques conseils pour réus­sir ces va­cances au der­nier mo­ment.

Mes Finances - - LA UNE -

Près d’un fran­çais sur deux n’avait pas en­core ré­ser­vé ses va­cances à quelques se­maines de la fin de l’an­née sco­laire, se­lon une étude de l’ins­ti­tut BVA de 2017. De quoi dé­cul­pa­bi­li­ser tous ceux qui ne par­viennent ja­mais à bou­cler leur pé­riple es­ti­val au mois de jan­vier. Les rai­sons de cette pré­pa­ra­tion au der­nier mo­ment ? Cer­tains es­pèrent pro­fi­ter des offres de der­nière mi­nute des voya­gistes, sou­vent plus avan­ta­geuses, d’autres at­tendent d’être sûrs que leur em­ploi du temps pro­fes­sion­nel leur per­met­tra de s’es­qui­ver, quand ça n’est pas une prime bien­ve­nue qui dé­clenche une en­vie de par­tir, pour une fois, à l’étran­ger.quelle qu’en soit la cause, les va­cances au dé­bot­té peuvent être tout aus­si réus­sies que celles mi­nu­tieu­se­ment pré­pa­rées. A condi­tion de res­pec­ter quelques consignes…

1

Ne pas avoir des dé­si­rs trop pré­cis. Par­tir à la der­nière mi­nute im­plique de ti­rer un trait sur des pro­jets trop spé­ci­fiques, nécessitant une longue pré­pa­ra­tion en amont : on ou­blie par consé­quent le trek au Cos­ta-ri­ca sur me­sure, la vi­site de pe­tits villages au Ja­pon, etc. Ce­la n’em­pêche pas de ci­bler cer­taines des­ti­na­tions : plu­tôt la Mé­di­ter­ra­née, la mon­tagne ou des va­cances à la ferme, par exemple. Tout en gar­dant à l’es­prit que l’un des avan­tages de ces va­cances, c’est l’aven­ture qu’elles pro­mettent !

2

Te­nir compte de la réa­li­té. Exit les pays nécessitant un vi­sa à de­man­der long­temps à l’avance, idem pour ceux exi­geant un vac­cin ou en­core un bud­get consé­quent. Il n’est plus temps d’éco­no­mi­ser, mieux vaut donc op­ter pour des va­cances cor­res­pon­dant aux moyens dont on dis­pose à l’ins­tant où on les ré­serve. Les pays à risques, comme la Co­lom­bie ou cer­taines ré­gions d’afrique par exemple, ne sont pas non plus re­com­man­dés, ce genre de pé­riple de­vant se pré­pa­rer et s’an­ti­ci­per.

3

Sor­tir des sen­tiers bat­tus. Cer­taines des­ti­na­tions très pri­sées sont in­ac­ces­sibles à la der­nière mi­nute. Les îles grecques, très en vogue en ce mo­ment, les Ba­léares ou la Corse par exemple, n’offrent que peu de bons plans pas­sé le mois de mars. C’est donc peut-être le mo­ment d’innover ! La Ma­cé­doine, par exemple, les côtes al­ba­naises ou en­core un pe­tit road-trip en An­gle­terre ou au Pays de Galles…

4

Etu­dier les for­mules « der­nière mi­nute ». La plu­part des agences de voyage pro­posent di­rec­te­ment leurs for­mules « der­nière mi­nute » qui bradent un week-end ou une se­maine vers des des­ti­na­tions très convoi­tées, comme l’ita­lie, l’espagne ou la Grèce. Il s’agit sou­vent de « pa­ckages » tout com­pris, ce qui fa­ci­lite une nou­velle fois la pré­pa­ra­tion et dis­pense de cher­cher, après le billet d’avion, l’hô­tel qui convien­dra ain­si que la lo­ca­tion de voi­ture. Les com­pa­gnies tra­di­tion­nelles de trans­port ex­ploitent aus­si ce cré­neau, der­nière chance pour que les sièges en­core in­oc­cu­pés trouvent pre­neurs. Ne pas hé­si­ter, donc, à na­vi­guer sur les sites tels que « Last­mi­nute.com », « Ken­wee­go », ou en­core « voya­ges­pi­rates.fr ».

5

En­vi­sa­ger des va­cances dif­fé­rentes. Si les sites de lo­ca­tion col­la­bo­ra­tive tels que « Airbnb » n’ont plus à se faire connaitre, d’autres pla­te­formes ont vu le jour, pro­po­sant par exemple une ex­pé­rience de « glam­ping », à sa­voir le cam­ping chez des par­ti­cu­liers. Une for­mule ori­gi­nale et bien plus avan­ta­geuse que l’hô­tel ou le bun­ga­low hors de prix. Gam­ping.fr ou Owl­camp.com re­censent ain­si tous les ter­rains où pas­ser la nuit contre quelques eu­ros, en échange d’un ser­vice ou même par­fois gra­tui­te­ment ! L’avan­tage ? Il reste gé­né­ra­le­ment de la place même lors­qu’on s’y prend dé­but juillet !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.