Les bo­nus-ma­lus

Mes Finances - - DOSSIER -

Un sys­tème de bo­nus-ma­lus va être mis en place pour les sa­la­riés nés à par­tir du 1er jan­vier 1957 et qui li­qui­de­ront leurs droits à re­traite com­plé­men­taire à comp­ter du 1er jan­vier 2019 en jus­ti­fiant de leur du­rée d’as­su­rance (le nombre de tri­mestres de co­ti­sa­tion re­quis pour per­ce­voir une pen­sion de base sans dé­cote). Pour cette po­pu­la­tion, une mi­no­ra­tion de 10% se­ra ap­pli­quée du­rant trois ans sur le mon­tant de leur pen­sion Agirc-arr­co s'ils partent à 62 ans (l'âge mi­ni­mum de dé­part à la re­traite). Ce ma­lus se­ra sup­pri­mé s'ils ac­ceptent de dé­ca­ler leur dé­part de quatre tri­mestres, c'est-à-dire à 63 ans. La dé­cote tem­po­raire ne se­ra pas ap­pli­quée à 62 ans pour les re­trai­tés exo­né­rés de contri­bu­tion so­ciale gé­né­ra­li­sée (CSG) parce qu’ils per­çoivent moins de 920 eu­ros bruts par mois de pen­sion glo­bale (base + com­plé­men­taire), pour ceux pré­sen­tant un han­di­cap, pour ceux ayant bé­né­fi­cié d'une re­traite an­ti­ci­pée au titre du dis­po­si­tif amiante ou de l'in­ap­ti­tude, et en­fin, pour ceux ayant éle­vé un en­fant han­di­ca­pé ou jus­ti­fiant du sta­tut d'ai­dant fa­mi­lial. Les re­trai­tés as­su­jet­tis au taux ré­duit de CSG à 3,8% (pen­sion glo­bale in­fé­rieure à 1.200 eu­ros bruts par mois) se ver­ront, eux, ap­pli­quer un ma­lus de « seu­le­ment » 5% du­rant trois ans. Au fi­nal, en­vi­ron 30% des sa­la­riés éli­gibles à la mi­no­ra­tion ne la su­bi­ront pas ou par­tiel­le­ment, se­lon l’agirc-arr­co. Pa­ral­lè­le­ment, un bo­nus se­ra ins­tau­ré pour les sa­la­riés qui dé­ci­de­ront de prendre plus tard leur re­traite alors qu'ils dis­posent de tous leurs tri­mestres. La pen­sion Agirc-arr­co se­ra ma­jo­rée de 10% pen­dant un an s'ils li­quident leurs droits à 64 ans, 20% pen­dant un an s'ils partent à 65 ans, et 30% pen­dant un an à 66 ans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.