Une nou­velle base de cal­cul pour les re­va­lo­ri­sa­tions an­nuelles

Mes Finances - - DOSSIER -

La re­va­lo­ri­sa­tion an­nuelle des re­traites com­plé­men­taires, qui per­met de com­pen­ser la hausse des prix à la consom­ma­tion, ne va plus se ba­ser sur l'in­fla­tion, mais sur l'évo­lu­tion moyenne des sa­laires. Les ré­mu­né­ra­tions aug­men­tant tra­di­tion­nel­le­ment plus vite que les prix, cette nou­velle in­dexa­tion se­ra a prio­ri plus fa­vo­rable pour les re­trai­tés. Tou­te­fois, un pi­lo­tage dit « tech­nique » per­met­tra aux par­te­naires so­ciaux, ges­tion­naires de l’agirc-arr­co, de mi­no­rer ou de ma­jo­rer au coup par coup le taux d'in­dexa­tion dans le res­pect de l'équi­libre fi­nan­cier du fu­tur ré­gime uni­fié. Par exemple, les re­pré­sen­tants du pa­tro­nat et des syn­di­cats pour­ront dé­ci­der, face à l'al­lon­ge­ment de l'es­pé­rance de vie, de di­mi­nuer le taux de re­va­lo­ri­sa­tion. A contra­rio, en cas de crois­sance éco­no­mique forte, ils pour­ront l’abon­der.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.