TROU­VER LE SO­LEIL EN HI­VER : 3 IDÉES DE COURTS SÉ­JOURS

Mes Finances - - LA UNE -

Rien de plus sal­va­teur qu'une pa­ren­thèse en­so­leillée en hi­ver, quand les jours sont en­core trop courts en France. Si tra­ver­ser l'at­lan­tique ou l'océan in­dien ga­ran­tit gé­né­ra­le­ment de trou­ver da­van­tage de lu­mi­no­si­té et de cha­leur, il existe aus­si quelques en­droits à moins de quatre heures de vol de Pa­ris, qui per­mettent de s'ac­cor­der des siestes au so­leil, sans dé­ca­lage ho­raire. Un week-end à Mar­ra­kech, quelques jours à Ma­dère ou dans les Îles Ca­na­ries…

DÉ­COU­VRIR MAR­RA­KECH AU PRIN­TEMPS

Si­tuée au pied de l’at­las, Mar­ra­kech re­gorge de pé­pites à vi­si­ter. La place Je­maa el-fna et ses souks qui s’animent à la nuit tom­bée, le jar­din Ma­jo­relle et ses plan­ta­tions luxu­riantes, la mos­quée Kou­tou­bia ou en­core le pa­lais de la Ba­hia. Le tout sous le so­leil, mais sans la cha­leur écra­sante qui tombe sur la ville dès le mois de juin. Sans par­ler de la gas­tro­no­mie ma­ro­caine, l’une des meilleures du Magh­reb, avec ses ta­jines, ses sa­lades de poi­vrons ma­ri­nés, ses pas­tillas au pou­let ou en­core ses mul­ti­tudes de gâ­teaux dé­gou­li­nants de miel.

OÙ DOR­MIR ? Si­tué dans le quar­tier de l’hi­ver­nage, à quelques en­ca­blures de la place Je­maa el-fna, le pa­lace Es Saa­di est une oa­sis de ver­dure dans la ville. Son pe­tit plus ? Le Re­sort ras­semble à la fois une ré­si­dence cinq étoiles, un pa­lace et des vil­las pri­va­tives. Les gammes de prix dif­fèrent en fonc­tion de l’hé­ber­ge­ment choi­si. Le pa­lace pro­pose des chambres et des suites ex­trê­me­ment vastes, meu­blées à l’an­cienne avec goût et do­tées de larges ter­rasses don­nant toutes sur le jar­din et la pis­cine. Ser­vice im­pec­cable et spa aux pe­tits oi­gnons.

BUD­GET : comp­ter 300 eu­ros par per­sonne pour le vol, et à par­tir de 200 eu­ros la nuit pour l’hé­ber­ge­ment.

GRAN CANARIA, UN MI­CRO­CLI­MAT TOUTE L’AN­NÉE

Sur­nom­mée le « conti­nent en mi­nia­ture » en rai­son de la di­ver­si­té de ses pay­sages, Gran Canaria a su pré­ser­ver sa beau­té na­tu­relle. Les amou­reux de la na­ture ne peuvent que s’en ré­jouir, tant celle-ci offre mille vi­sages. Mer cris­tal­line et plages do­rées, vé­gé­ta­tion luxu­riante, fa­laises sur­plom­bant l’océan, che­mins de ran­don­nées dé­bou­chant sur des pa­no­ra­mas à cou­per le souffle : tout est là pour faire ou­blier la gri­saille pa­ri­sienne et la rou­tine quo­ti­dienne.

OÙ DOR­MIR ? Pour sor­tir des sen­tiers bat­tus et de l’hô­tel­le­rie clas­sique, on opte pour l’old Cho­co­late Fac­to­ry. Si­tué dans le centre his­to­rique de Las Pal­mas de Gran Canaria, à 500 mètres de la ca­thé­drale, cet éta­blis­se­ment pro­pose des ap­par­te­ments et des chambres don­nant sur une cour in­té­rieure or­née d'une fon­taine. Les res­tau­rants, les cafés et les épi­ce­ries sont à moins de cinq mi­nutes à pied. Et la plage de Las Can­te­ras, à dix mi­nutes en voi­ture.

BUD­GET : vols de 300 à 500 eu­ros par per­sonne, et à par­tir de 70 eu­ros la nuit.

UN SÉ­JOUR SPOR­TIF À MA­DÈRE

À quatre heures d’avion de Pa­ris, l’île vol­ca­nique de cet ar­chi­pel por­tu­gais est un pa­ra­dis pour les ran­don­neurs qui tombent amou­reux de ses pay­sages spec­ta­cu­laires, sem­blables à ceux du Cap Vert ou de la Gua­de­loupe. L’île est sur­nom­mée « le jar­din de l’at­lan­tique », en hom­mage à sa flore ex­cep­tion­nelle. Ce­rise sur le gâ­teau : il y fait doux toute l’an­née Au pro­gramme : ran­don­née dans le parc fo­res­tier de Quei­ma­das, bai­gnade dans les pis­cines na­tu­relles de Por­to Mo­niz ou en­core dé­gus­ta­tion des spé­cia­li­tés lo­cales, telles que les bon­bons au fe­nouil. Et pour ter­mi­ner le sé­jour, la vi­site du jar­din tro­pi­cal de Monte Pa­lace est un in­con­tour­nable. On peut y ac­cé­der à pied mais aus­si, pour les moins vaillants, en té­lé­phé­rique. Comp­tez juste une pe­tite di­zaine de mi­nutes de­puis le centre avant d’avoir une vue im­pre­nable sur toute la ville.

OÙ DOR­MIR ? Pour rendre ce sé­jour dé­fi­ni­ti­ve­ment gla­mour, on dort au Vine, un hô­tel 5 étoiles à Fun­chal, si­tué à 15 ki­lo­mètres de l'aé­ro­port de Ma­dère. Fruit d'une col­la­bo­ra­tion entre Ri­car­do Bo­fill, ar­chi­tecte de l'aé­ro­port de Bar­ce­lone, et la de­si­gner Ni­ni An­drade Sil­va, ce luxueux éta­blis­se­ment est un phare de mo­der­ni­té dans le centre his­to­rique de la ville, et un in­con­tour­nable pour tous les ama­teurs d'hô­tels d'avant-garde. La pis­cine sur le toit per­met de se dé­tendre sous le ciel de Ma­dère tout en pro­fi­tant de vues su­blimes sur la ville. Après un mo­ment de re­laxa­tion au Spa Vi­no­the­ra­py de l'hô­tel, le lob­by du Vine sert des cock­tails à dé­gus­ter confor­ta­ble­ment ins­tal­lés sur les fau­teuils crème. Le pa­ra­dis...

BUD­GET : vols à par­tir de 300 eu­ros. Chambres à par­tir de 140 eu­ros la nuit.

Gran Canaria est l'île la plus cen­trale de l'ar­chi­pel es­pa­gnol des Ca­na­ries

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.