Les ana­ly­seurs de pro­cess dé­diés 2020 de Me­trohm

Cette sé­rie d’ap­pa­reils éco­no­miques as­sure la me­sure de pa­ra­mètres cri­tiques (ph, ti­trage et mesures pho­to­mé­triques) dans les pro­cé­dés in­dus­triels et les flux d’eaux usées.

Mesures - - Palmarès Technologique - Cé­dric Lar­dière

Il s’agit des mo­dèles les plus com­pacts que l’on puisse ima­gi­ner (di­men­sions [LXHXP] de 326 x 572 x 273 mm, masse de 21 kg) pour faire du ti­trage ou des mesures pho­to­mé­triques (co­lo­ri­mé­trie) sur des échan­tillons “proches” de l’eau, sans com­pro­mis sur la ro­bus­tesse », avance d’em­blée Pierre Guillou, chef des pro­duits Ana­ly­seurs de pro­cess chez Me­trohm France, en par­lant de la nou­velle sé­rie d’ana­ly­seurs de pro­cess 202x. Contrai­re­ment à l’ana­ly­seur 2035 exis­tant, les trois nou­veaux mo­dèles sont dé­diés à une seule mé­thode ana­ly­tique : les mesures de ph, avec net­toyage et ca­li­bra­tion au­to­ma­tique, pour le 2026 ph Ana­ly­zer, le ti­trage ou les mesures ISE ( Ion Se­lec­tive Elec­trode) pour le 2026 Ti­tro­ly­zer et des mesures pho­to­mé­triques jus­qu’au ppb (phos­phate, si­lice, chlo­rine, ni­ckel, zinc, cuivre, chrome, am­mo­niac, ni­trate, ni­trite, du­re­té, etc.) pour le 2029 Pro­cess Pho­to­me­ter. « Les ana­ly­seurs 202x peuvent être mis en oeuvre pour sur­veiller en conti­nu (24 heures/24, 7 jours/7) un ou deux échan­tillons, par exemple à l’en­trée et à la sor­tie d’un ré­ac­teur », pré­cise Pierre Guillou. Même s’il ne pro­pose qu’une seule mé­thode ana­ly­tique, chaque sys­tème peut être confi­gu­ré de dif­fé­rentes ma­nières pour ré­pondre à la me­sure de pa­ra­mètres cri­tiques dans les pro­cé­dés in­dus­triels (chi­mie, pé­tro­chi­mie, se­mi-conduc­teurs, mi­nier, mé­tal­lur­gie, eau po­table et eaux usées, en­vi­ron­ne­ment, agroa­li­men­taire).

Une IHM as­su­rant une in­ter­ven­tion ra­pide

Du mo­ment que l’on peut ame­ner l’échan­tillon jus­qu’au 2026 Ti­tro­ly­zer, la tem­pé­ra­ture, les chan­ge­ments de pres­sion, les ef­fets de po­ten­tiel de dif­fu­sion n’ont alors au­cune in­fluence sur la me­sure, d’où des mesures fiables. L’état de l’élec­trode est sur­veillé en per­ma­nence, et l’éta­lon­nage et le net­toyage se font au­to­ma­ti­que­ment. Quant au 2029 Pro­cess Pho­to­me­ter, son mo­dule de pho­to­mètre à Led ther­mo­sta­tée haute per­for­mance per­met de faibles li­mites de dé­tec­tion, grâce éga­le­ment à des mesures dif­fé­ren­tielles éli­mi­nant, par exemple, la tur­bi­di­té de l’échan­tillon. La cu­vette ther­mos- ta­tique, elle, sup­prime les fluc­tua­tions de tem­pé­ra­ture. En plus de l’en­com­bre­ment ré­duit, de la haute dis­po­ni­bi­li­té et de la faible consom­ma­tion de ré­ac­tifs, la sé­rie 202x se dis­tingue par ailleurs par son in­ter­face uti­li­sa­teur. « L’IHM, avec un écran cou­leur tac­tile 7 pouces, offre le même type d’en­vi­ron­ne­ment que ce­lui d’un smart­phone. L’uti­li­sa­teur peut ain­si lan­cer très fa­ci­le­ment une ana­lyse, suivre en temps réel ce qui se passe, via des gra­phiques de ten­dance, l’en­re­gis­tre­ment de tous les évé­ne­ments et même des don­nées brutes », dé­crit Pierre Guillou. L’opé­ra­teur peut ain­si in­ter­ve­nir ra­pi­de­ment, si be­soin est, en ayant de sur­croît un ac­cès à tous les or­ganes, ce qui est es­sen­tiel pour la main­te­nance.

Les ana­ly­seurs de pro­cess éco­no­miques 2026 ph Ana­ly­zer, 2026 Ti­tro­ly­zer et 2029 Pro­cess Pho­to­me­ter de Me­trohm couvrent de nom­breuses ap­pli­ca­tions de sur­veillance en conti­nu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.