Mon­tée en gamme pour les os­cil­lo­scopes de Rohde & Sch­warz

Avec la sé­rie RTP, l’offre de l’al­le­mand monte en gamme pour ré­pondre, entre autres, à l’ana­lyse de bus sé­rie, à l’in­té­gri­té de si­gnal et au dé­bogue de sys­tèmes.

Mesures - - Sommaire - Cé­dric Lar­dière

En 2010, l’al­le­mand Rohde & Sch­warz s’est lan­cé sur le seg­ment de mar­ché de l’os­cil­lo­sco­pie, et il pro­pose dé­sor­mais une offre consé­quente d’ap­pa­reils por­tables, d’en­trée et de mi­lieu de gamme. Même si ces dif­fé­rentes sé­ries af­fichent de belles per­for­mances ( voir Mesures n°881,n°894etn °902), il man­quait tou­te­fois des mo­dèles dits de «hautes per­for­mances». En dé­ve­lop­pant les nou­veaux os­cil­lo­scopes nu­mé­riques RTP, Rohde & Sch­warz voit ain­si son offre mon­ter en gamme, com­pa­ré à la sé­rie RTO2000, ce qui lui per­met main­te­nant de ré­pondre aux exi­gences d’ana­lyse de bus sé­rie, d’in­té­gri­té de si­gnal et de dé­bogue de sys­tèmes, dans les ap­pli­ca­tions ra­dar de drones ou des com­mu­ni­ca­tions 5G. En plus d’étendre son mar­ché adres­sable, il s’agit aus­si, pour le construc­teur, d’en­trer dans le cercle plus res­treint des fa­bri­cants d’os­cil­lo­scopes haut de gamme et de ve­nir ti­tiller les amé­ri­cains Key­sight Tech­no­lo­gies, Tek­tro­nix et Te­le­dyne Le­croy. Par­mi les ca­rac­té­ris­tiques re­mar­quables, « les RTP in­tègrent, en tant que front-end, de nou­veaux Asic pro­prié­taires en tech­no­lo­gie cé­ra­mique, do­tés de CAN 10 Géch/s simple coeur en­tre­la­cés et d’une hor­loge de ré­fé­rence OCXO, ain­si que d’une fonc­tion­na­li­té de deem­bed­ding en temps réel », ex­plique JeanF­ran­çois Braud, in­gé­nieur sup­port pro­duits chez Rohde & Sch­warz France. Comme le deem­bed­ding est réa­li­sé avant l’ac­qui­si­tion de don­nées et les blocs de dé­clen­che­ment –le si­gnal is­su du dis­po­si­tif sous test (DUT) peut être pré-cor­ri­gé en as­su­rant une vi­tesse d’ac­qui­si­tion de don­nées ra­pide– les dé­clen­che­ments se font en temps réel sur l’en­semble de la bande pas­sante et sur des formes d’onde dé­jà cor­ri­gées, d’où aus­si un gain de temps au ni­veau du post­trai­te­ment. « Il est tou­jours pos­sible de réa­li­ser des fonc­tions de dé­clen­che­ment plus com­plexes en post­trai­te­ment, mais à une vi­tesse moindre », pré­cise-t-il.

Ré­so­lu­tion de 16 bits jus­qu’à 10 Géch/s

Les trois mo­dèles 4 voies d’ores et dé­jà dis­po­nibles af­fichent une bande pas­sante maxi­male de 4, 6 ou 8GHZ. Leur fré­quence d’échan­tillon­nage at­teint 20 Géch/s par voie, avec une ré­so­lu­tion ver­ti­cale de 8 bits. « Elle peut être por­tée à 16 bits avec ré­duc­tion de la fré­quence d’échan­tillonn age , vo i re sans jus­qu’à 10 Géch/s via l’op­tion RTP- K17 », ex­plique Sté­phane Croc he­tet, Bu­si­ness De­ve­lop­ment Ma­na­ger Os­cil­lo­scopes chez Rohde & Sch­warz France. Les uti­li­sa­teurs peuvent bé­né­fi­cier d’une vi­tesse d’af­fi­chage su­pé­rieure à 950 000 formes d’onde/s et de 50Méch de mé­moire par voie en stan­dard, voire jus­qu’à 1 Géch par voie en op­tion. À ces per­for­mances et ces avan­tages en termes d’in­té­gri­té de si­gnal, si­gna­lons en­core la pré­sence d’un écran TFT cou­leur tac­tile 12,1 pouces WXGA – « de l’ ex­té­rieur, ils res­semblent beau­coup au RTO2000, si ce n’est un écran à fleur de fa­çade qui donne cette très belle es­thé­tique », in­dique Jean-fran­çois Braud –et la no­table com­pa­ci­té (di­men­sions de 463x285x349mm), d’au­tant que chaque RTP re­groupe plu­sieurs ins­tru­ments en un seul: 16 voies lo­giques pour une ana­lyse jus­qu’à 400 MHZ (op­tion RTP-B1), dé­co­dage et ana­lyse de protocoles, tests de confor­mi­té, ana­lyse dans le do­maine fré­quen­tiel.

L’une des in­no­va­tions des os­cil­lo­scopes nu­mé­riques haut de gamme RTP de Rohde & Sch­warz est la fonc­tion­na­li­té de deem­bed­ding en temps réel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.