Les so­lu­tions de test et de me­sure conti­nuent de s’étof­fer

EUMW 2018 La cha­leur ma­dri­lène au­rait-elle un peu en­dor­mi les ex­po­sants et les vi­si­teurs de l’édi­tion 2018 D’EUMW? Si cer­tains ac­teurs n’avaient pas fait le dé­pla­ce­ment jus­qu’en Es­pagne et si les «grandes» an­nonces se sont faites plu­tôt dis­crètes cette an

Mesures - - Front Page -

Pour la 21e édi­tion de l’eu­ro­pean Mi­cro­wave Week (EUMW), qui s’est dé­rou­lée du 23 au 28 sep­tembre 2018, confé­ren­ciers, ex­po­sants, vi­si­teurs et or­ga­ni­sa­teurs ont pris la di­rec­tion de l’es­pagne, et plus par­ti­cu­liè­re­ment de Ma­drid ( voir en­ca­dré page 40). Pour cette pre­mière dans la ca­pi­tale es­pa­gnole et sous la cha­leur, le nombre de so­cié­tés ex­po­santes a été en re­cul com­pa­ré à ce­lui de l’an­née pré­cé­dente –on a dé­nom­bré 323 «ex­po­sants» contre 353 lors de l’édi­tion 2017–, mais le nombre de congres­sistes, lui, a at­teint un re­cord, avec 1606 per­sonnes uniques en­re­gis­trées. Plu­sieurs fa­bri­cants dans le do­maine du test et de la me­sure n’avaient en ef­fet pas fait le dé­pla­ce­ment jus­qu’à la Fe­ria de Ma­drid par rap­port aux édi­tions pré­cé­dentes de Nu­rem­berg (Al­le­magne) en 2017 et de Londres (Royaume-uni) en 2016. D’autres so­cié­tés en­core n’étaient pré­sentes que via des dis­tri­bu­teurs, à l’ins­tar de l’amé­ri­cain Tek­tro­nix qui avait pour­tant lan­cé, quelques se­maines au­pa­ra­vant, plu­sieurs nou­veaux pro­duits, à sa­voir les ana­ly­seurs de spectre USB RSA513A et RSA518A tra­vaillant à une gamme de fré­quence de 9khz à res­pec­ti­ve­ment 13,6 et 18GHZ, ain­si que la sé­rie d’os­cil­lo­scopes nu­mé­riques à si­gnaux mixtes MSO 6 ( voir Me­sures n° 907). Les prin­ci­paux ac­teurs de la me­sure RF et hy­per­fré­quence, eux, étaient bien là, avec plu­sieurs in­no­va­tions dans leurs car­tons. Sur le stand de l’amé­ri­cain Key­sight Tech­no­lo­gies, les vi­si­teurs pou­vaient dé­cou­vrir plé­thore de nou­veau­tés. Il pré­sen­tait en ef­fet, pour la pre­mière fois, la sé­rie d’os­cil­lo­scopes nu­mé­riques In­fi­niium UXR ( voir Me­sures n° 908). Pour don­ner une idée de la ré­vo­lu­tion que re­pré­sente cette nou­velle sé­rie dans le do­maine de l’os­cil­lo­sco­pie, il suf­fit de men­tion­ner deux pa­ra­mètres: les mo­dèles UXR110XA af­fichent une bande pas­sante maxi­male de 110GHZ (2 ou 4 voies ana­lo­giques) et une fré­quence d’échan­tillon­nage par voie de 256Géch/s! « Il s’agit d’une vraie bande pas­sante ana­lo­gique, qui n’est pas ob­te­nue par une tech­nique d’en­tre­la­ce­ment, par exemple. Au coeur de nos nou­veaux os­cil­lo­scopes nu­mé­riques UXR se trouve le chip­set d’ac­qui­si­tion de don­nées en tech­no­lo­gie phos­phure d’in­dium (INP) », ex­plique Joe Ha­ver, Pro­duct Ma­na­ger CSG Di­gi­tal & Pho­to­nics chez Key­sight Tech­no­lo­gies.

Des os­cil­lo­scopes pour toutes les bourses

Le lea­der mon­dial en so­lu­tions de test et me­sure élec­tro­niques pré­sen­tait éga­le­ment, sur son stand, la nou­velle sé­rie

d’ins­tru­ments de me­sure USB Stream­line. « Pour une même fonc­tion de me­sure, nous pro­po­sons dif­fé­rentes ap­proches, telles que les ins­tru­ments de table, les so­lu­tions mo­du­laires PXI Ex­press, les ap­pa­reils por­tables et les ins­tru­ments USB. Il y a deux, trois ans, la so­cié­té a dé­ci­dé de réel­le­ment in­ves­tir dans ces ins­tru­ments contrô­lés par un PC », rap­pelle Gio­van­ni d’amore, EMEAI Mar­ke­ting Brand Ma­na­ger chez Key­sight Tech­no­lo­gies. C’est ce qui a ame­né au dé­ve­lop­pe­ment des os­cil­lo­scopes 2 voies P924XA (bande pas­sante de 200, 500MHZ et 1GHZ, fré­quence d’échan­tillon­nage de 2,5 Géch/s par voie, pro­fon­deur mé­moire de 4Mpoints en stan­dard), des ana­ly­seurs de ré­seau vec­to­riels 2 ports P937XA (gamme de fré­quence al­lant de 300khz jus­qu’à 26,5GHZ, plan­cher de bruit de -108dbm à 1GHZ, gamme de puis­sance de -40 à +7dbm à 1GHZ, bruit de phase de -84dbc/hz à 10khz d’une por­teuse de 1GHZ) et du gé­né­ra­teur de formes d’onde ar­bi­traires I/Q 3 ca­naux P9336A (bande de 135 ou 540MHZ, ré­so­lu­tion de 16 bits, bruit de phase en sor­tie de - 135 dbc/hz à 10 khz d’une por­teuse de 100 MHZ, per­for­mance D’EVM ty­pique de 0,3% en LTE/LTE Ad­van­ced), qui consti­tuent la sé­rie Stream­line. Du cô­té de l’al­le­mand Rohde & Sch­warz, les prin­ci­pales an­nonces du sa­lon por­taient sur la nou­velle ver­sion de l’ana­ly­seur de spectre et de si­gnal FSW, le sys­tème PWC200 et l’ex­ten­sion de l’offre de gé­né­ra­teurs. Le groupe al­le­mand a en ef­fet amé­lio­ré si­gni­fi­ca­ti­ve­ment les per­for­mances de tous les mo­dèles 26GHZ et au-de­là de sa sé­rie haut de gamme FSW ( voir Me­sures n° 908). Ces der­niers bé­né­fi­cient dé­sor­mais, en op­tion, d’une lar­geur d’ana­lyse in­terne de 2GHZ –l’ana­lyse des si­gnaux large bande de sys­tèmes ra­dar ou des si­gnaux IEEE 802.11ad est pos­sible sans re­cou­rir à un nu­mé­ri­seur ex­terne– et d’une bande pas­sante de 800MHZ (au lieu de 500 MHZ) pour l’ana­lyse en temps réel.autre amé­lio­ra­tion, « le bruit de phase est in­fé­rieur de 10 db à ce­lui des mo­dèles pré­cé­dents, ce qui est par­ti­cu­liè­re­ment im­por­tant dans les ap­pli­ca­tions de ré­so­lu­tion de pro­blèmes de mo­du­la­tion 5G dans la gamme mil­li­mé­trique », pré­cise Wolf­gang Wend­ler, Pro­duct Ma­na­ge­ment Spec­trum and Si­gnal Ana­ly­zer chez Rohde & Sch­warz. Le conver­tis­seur d’ondes planes PWC200, lui, est le pre­mier sys­tème per­met­tant de me­su­rer pré­ci­sé­ment les ca­rac­té­ris­tiques de champ loin­tain d’une an­tenne à courte por­tée dans la zone de champ proche. Fonc­tion­nant à des fré­quences jus­qu’à 6GHZ, ce ré­seau à com­mande de phase bi­di­rec­tion­nel est com­po­sé de 156 an­tennes Vi­val­di à large bande. Chaque an­tenne pos­sède un dé­pha­seur et un at­té­nua­teur pour gé­né­rer une onde plane sphé­rique de 1m de dia­mètre à une dis­tance d’en­vi­ron 1,5 m de l’équi­pe­ment à tes­ter. Au­pa­ra­vant, les in­dus­triels de­vaient mettre en oeuvre une très grande chambre, de par l’uti­li­sa­tion de mi­roirs, et oné­reuse, à cause de la pré­ci­sion des­dits mi­roirs. Avec le PWC200, les uti­li­sa­teurs dis­posent d’un moyen à l’en­com­bre­ment ré­duit et moins cher, ce qui le rend idéal pour les ap­pli­ca­tions de Mas­sive MI­MO.

Des gé­né­ra­teurs pour l’au­to­mo­bile, les té­lé­coms

Par­mi les autres nou­veau­tés, si­gna­lons l’in­tro­duc­tion de trois nou­veaux gé­né­ra­teurs, que les vi­si­teurs pou­vaient dé­cou­vrir au tra­vers de la dé­mons­tra­tion de test des sys­tèmes avan­cés d’aide à la conduite ( Ad­van­ced Dri­ver As­sis­tance Sys­tems OUADAS). Le sys­tème ré­pon­dant aux exi­gences de test obli­ga­toires de la

di­rec­tive sur les équi­pe­ments ra­dio com­pre­nait en ef­fet le gé­né­ra­teur d’échos ra­dar au­to­mo­biles AREG100A, la chambre blin­dée ATS1500A, les gé­né­ra­teurs de si­gnal vec­to­riel SMBV100B et de si­gnal ana­lo­gique SMB100B ( voir Me­sures n° 908). Dé­ve­lop­pé en étroite col­la­bo­ra­tion avec l’in­dus­trie au­to­mo­bile pour les tests en pro­duc­tion de masse (OEM et équi­pe­men­tiers de rang 1), L’AREG100A fonc­tionne dans la bande ISM 24 GHZ et la bande E à 77 ou 79GHZ, avec une lar­geur d’ana­lyse ins­tan­ta­née de 4GHZ, et per­met de si­mu­ler des échos de quatre ob­jets cibles ar­ti­fi­ciels au maxi­mum, à une dis­tance don­née (4m ou de 5 à 300m). Il est même pos­sible, en op­tion, d’ap­pli­quer des dé­ca­lages Dop­pler per­son­na­li­sables afin de re­pro­duire un mouve- ment ra­dial des ob­jets. Suc­ces­seurs des SMB100A et SMBV100A, les gé­né­ra­teurs de si­gnal RF mi­lieu de gamme SMB100B (8khz à 1, 3 ou 6GHZ) et SMBV100B (8khz à 3 ou 6 GHZ) se dis­tinguent tous les deux par leur pu­re­té spec­trale (bruit de phase de -126dbc/hz ty­pique à 20khz d’une por­teuse de 1 GHZ), leur puis­sance de sor­tie et la fa­ci­li­té d’uti­li­sa­tion grâce à un écran tac­tile. Avec un ni­veau de puis­sance de sor­tie com­pris entre -145 et +20dbm en stan­dard, jus­qu’à +30 ou +36dbm avec l’op­tion K31 ou B32, à 1GHZ et sans am­pli­fi­ca­teur ex­terne, les uti­li­sa­teurs bé­né­fi­cient d’une confi­gu­ra­tion de test sim­pli­fiée et peuvent s’af­fran­chir des temps d’ar­rêt pour éta­lon­nage. Par­mi les autres évo­lu­tions, ci­tons une bande pas­sante RF de 500MHZ (in­terne) ou 2GHZ (en­trées I/Q ex­ternes), des fonc­tions de sui­vi d’en­ve­loppe (ET) et de pré-dis­tor­sion nu­mé­rique (DPD), ain­si qu’une nou­velle in­ter­face uti­li­sa­teur as­so­ciée à un écran tac­tile. Tou­jours dans le do­maine de la gé­né­ra­tion, le bri­tan­nique Pi­co Techn­lo­gy et l’is­raé­lien­ta­bor Elec­tro­nics, dis­tri­bué en France par Qua­li­ty­source (groupe Sphe­rea Test & Ser­vices), ont tous les deux lan­cé quelques se­maines avant le sa­lon les syn­thé­ti­seurs RF res­pec­tifs Pi­co­sour­ceas108 (300khz à 8GHZ) et Lu­cid (100khz à 3, 6 ou 12GHZ, se­lon le mo­dèle LS3081, LS6081 ou LS1291). Pour les deux fa­bri­cants, il s’agit de l’ar­ri­vée sur un nou­veau seg­ment de mar­ché, car le bri­tan­nique est spé­cia­li­sé dans les os­cil­lo­scopes nu­mé­riques USB, et l’is­raé­lien dans les gé­né­ra­teurs et les am­pli­fi­ca­teurs de si­gnal ( nous y re­vien­drons). « Cette nou­velle gamme n’est qu’un aper­çu des fu­turs pro­duits sur les­quels tra­vaille notre di­vi­sion RF créée ré­cem­ment. Ces nou­velles fonc- tion­na­li­tés nous per­mettent non seule­ment d’élar­gir notre por­te­feuille de pro­duits, mais aus­si d’of­frir une gamme plus large de so­lu­tions à nos clients OEM ac­tuels et po­ten­tiels qui cherchent à uti­li­ser et/ou in­té­grer nos ca­pa­ci­tés dans leurs pla­te­formes », ex­plique Ron Gla­zer, CEO de Ta­bor Elec­tro­nics. Sur son stand, Pi­co­tech­no­lo­gy, qui pro­pose de­puis juin 2017 l’ana­ly­seur de ré­seau vec­to­riel PICOVNA 106, met­tait éga­le­ment en avant ses nou­veaux kits de ca­li­bra­tion TA430 (in­sé­rable, avec connec­teurs mâle et fe­melle) et TA431 (non in­sé­rable, avec connec­teurs fe­melles).

Les Fran­çais éga­le­ment pré­sents

Sur le stand de l’amé­ri­cain Na­tio­nal Ins­tru­ments, confé­ren­ciers et vi­si­teurs avaient l’op­por­tu­ni­té de voir dif­fé­rentes dé­mons­tra­tions pour le test d’am­pli­fi­ca­teurs de puis­sance 5G pour in­fra­struc­tures, le test d’am­pli­fi­ca­teurs de puis­sance 5G pour mo­biles, le test des se­mi-conduc­teurs avec un sys­tème STS T1 do­té d’un seul châs­sis PXI et la concep­tion des filtres, des sys­tèmes ra­dar, etc., avec les der­nières évo­lu­tions de la ver­sion 14 de l’en­vi­ron­ne­ment de concep­tion AWR, ain­si que deux dé­mons­tra­tions de son par­te­naire al­le­mand Kon­rad. L’une de ces deux dé­mons­tra­tions met­tait en avant, pour la pre­mière fois, une so­lu­tion de test Blue­tooth LE OTA ( Over-the-air) pour un sys­tème de me­sure de la pres­sion de pneu. Rap­pe­lons que Na­tio­nal Ins­tru­ments a no­tam­ment mis sur le mar­ché, en dé­but d’an­née, la ver­sion 2.0 de Lab­view NXG ( voir Me­sures n° 907). Du cô­té des ex­po­sants fran­çais, par­mi les­quels on pou­vait comp­ter, entre autres, le pôle de com­pé­ti­ti­vi­té Al­phaRLH, les ins­ti­tuts de re­cherche XLIM et IEMN, Ge­te­lec, Sphe­rea Test & Ser­vices etyole De­ve­lop­ment, Ika­lo­gic a dé­voi­lé l’ana­ly­seur lo­gique 200MHZ de la sé­rie SP ( nous y re­vien­drons), et Hy­tem a pré­sen­té son nou­veau ré­cep­teur de me­sure de champs Rf.as­so­cié à un émet­teur, il per­met de sur­veiller si­mul­ta­né­ment jus­qu’à trois fré­quences dif­fé­rentes, dans la gamme al­lant de 700 MHZ à 4GHZ. « Les in­dus­triels re­cherchent des pro­duits simples à uti­li­ser pour réa­li­ser des tests de pro­pa­ga­tion des si­gnaux CW et vé­ri­fier en temps réel la cou­ver­ture à l’in­té­rieur d’un bâ­ti­ment », ex­plique Alain Dé­si­ré, di­rec­teur gé­né­ral d’hy­tem. Si­gna­lons aus­si le nou­vel ana­ly­seur de bruit de phase en temps réel HA7062D (10 MHZ à 26 GHZ, voire 40 GHZ en op­tion dis­po­nible dé­but 2019, off­set de me­sure de 0,1 Hz à 100 MHZ, ac­cès di­rect à l’os­cil­la­teur lo­cal in­terne des mo­dèles HSX) de l’amé­ri­cain Holz­worth Ins­tru­men­ta­tion, dis­tri­bué en France par Ma­tech Elec­tro­nique. Du cô­té d’an­rit­su, le ja­po­nais a pro­fi­té de l’édi­tion 2018 D’EUMW pour dé­voi­ler ses nou­veaux com­po­sants co­axiaux. La sé­riew1 com­prend le sé­pa­ra­teur ( split­ter) à deux ré­sis­tances W241A (perte d’in­ser­tion de 8,25db et perte de re­tour de l’en­trée de 15 db, entre 50 et 67GHZ), le di­vi­seur de puis­sance à trois ré­sis­tances W240A (perte d’in­ser­tion de 8,25db et perte de re­tour de l’en­trée de 13db, entre 50 et 67GHZ), un cou­pleur di­rec­tion­nel et les at­té­nua­teurs fixes 41W-x (at­té­nua­tion de 3, 6 ou 10db). Ils sup­portent tous une bande de fré­quence al­lant du conti­nu à 110GHZ, d’où l’ab­sence d’adap­ta­teurs

Congres­sistes, vi­si­teurs, four­nis­seurs spé­cia­li­sés dans la RF et les mi­cro-ondes ont pro­fi­té de la 21e édi­tion de l’eu­ro­pean Mi­cro­wave Week (EUMW), qui s’est te­nue à Ma­drid (Es­pagne), pour échan­ger sur les grandes ten­dances du sec­teur et se ren­sei­gner sur les der­nières so­lu­tions de test et de me­sure en date.

Key­sight Tech­no­lo­gies pré­sen­tait, no­tam­ment, sur son stand deux in­no­va­tions « ex­trêmes » dans son offre d’os­cil­lo­scopes nu­mé­riques, à sa­voir le très haut de gamme In­fi­niium UXR et les mo­dèles au for­mat USB Stream­line P924XA.

Par­mi les nou­veau­tés pré­sen­tées sur son stand, Rohde & Sch­warz met­tait en avant la nou­velle ver­sion de l’ana­ly­seur de spectre et de si­gnal FSW, dont les per­for­mances de tous les mo­dèles 26 GHZ et au-de­là ont été si­gni­fi­ca­ti­ve­ment amé­lio­rées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.