Un nombre re­cord de congres­sistes

Mesures - - Solutions - Cé­dric Lar­dière

Pour sa 21e édi­tion, la ma­ni­fes­ta­tion Eu­ro­pean Mi­cro­wave Week (EUMW), qui re­groupe la 48e Eu­ro­pean Mi­cro­wave Confe­rence (MUWC), la 13e Eu­ro­pean Mi­cro­wave In­te­gra­ted Cir­cuits Confe­rence (EUMIC) et la 15e Eu­ro­pean Ra­dar Confe­rence (EURAD), a pris la di­rec­tion du Sud et est ve­nue s’ins­tal­ler, six jours du­rant et pour la pre­mière fois, à Ma­drid. L’édi­tion 2018 a été contras­tée, à tous les ni­veaux d’ailleurs. Si la sur­face to­tale des stands est res­tée stable (3261 m2 au lieu de 3256 m2 en 2017 à Nu­rem­berg, en Al­le­magne), le nombre de so­cié­tés ex­po­santes a été en re­cul sur la même pé­riode (323 contre 353). Du cô­té des vi­si­teurs de l’ex­po­si­tion, 1357 per­sonnes s’étaient pré­en­re­gis­trées avant l’ou­ver­ture de la ma­ni­fes­ta­tion. « Nous nous ré­jouis­sons du nombre de congres­sistes at­ten­dus, avec un nombre re­cord de 1 606 per­sonnes uniques en­re­gis­trées. En plus des 406 pré­sen­ta­tions orales et des 105 pos­ters, nous or­ga­ni­sons cette an­née 15 key­notes in­dus­triels, preuve de notre vo­lon­té d’être au plus près de l’in­dus­trie », rap­pe­lait Mag­da­le­na Sa­la­zar-pal­ma (Uni­ver­si­té Car­los III), pré­si­dente gé­né­rale D’EUMW 2018, lors de la ses­sion d’ou­ver­ture.

et de cer­tains de leurs ef­fets, et donc d’un ca­li­brage, et ils dis­posent d’un connec­teur W1 (com­pa­tible avec les connec­teurs 1,0mm). « Tous ces com­po­sants, de qua­li­té mé­tro­lo­giques af­fichent des per­for­mances ul­tra pré­cises et une ré­pé­ta­bi­li­té pour les me­sures à très hautes fré­quences. Ils per­mettent de ré­duire la com­plexi­té des me­sures et le temps de pré­pa- ra­tion, ain­si que d’amé­lio­rer la pré­ci­sion, com­pa­ré aux so­lu­tions à in­ter­face mil­li­mé­trique », ex­plique Fer­di­nand Ge­rhardes, EMEA Bu­si­ness De­ve­lop­ment Ma­na­ger chez An­rit­su. On re­trou­vait éga­le­ment, sur le stand du ja­po­nais, un ana­ly­seur de ré­seau vec­to­riel­vec­tors­tar MS4640B avec la nou­velle op­tion -048, qui en fait le pre­mier ins­tru­ment ca­pable de réa­li­ser des me­sures de fac­teur de bruit en modes uni­po­laire, com­mun et dé­sor­mais dif­fé­ren­tiel, sur des com­po­sants à 3 ou 4 ports. Cette op­tion n’est dis­po­nible que dans les mo­dèles de gamme de fré­quence al­lant de 70khz à 20 ou de 10MHZ (70khz en op­tion) à 40 et 70GHZ. Le bri­tan­nique Pi­cke­ring In­ter­faces, lui, n’était pas ve­nu les mains vides. La so­cié­té pré­sen­tait en ef­fet la fa­mille 4088xa de 13 com­mu­ta­teurs RF à se­mi­con­duc­teur (10 MHZ à 8 GHZ, confi­gu­ra­tions SPDT, SP4T, SP6T, SP8T, SP16T et ma­trice 4x4), les mul­ti­plexeurs mi­cro-ondes LXI 60-801 (4 voies) et 60-802 (6 voies), ain­si que le châs­sis 60-106. « En com­plé­ment des mo­dèles por­tables do­tés de 2 et 4 em­pla­ce­ments, le châs­sis USB/LXI au for­mat rack 1U 60-160 peut ac­cueillir jus­qu’à six res­sources de com­mu­ta­tion et/ou de me­sure RF et, ain­si, ve­nir s’ajou­ter à un ana­ly­seur de ré­seau vec­to­riel, par exemple. Cette so­lu­tion per­met de s’af­fran­chir des contraintes de câ­ble­rie, et elle est bien plus éco­no­mique qu’un châs­sis PXI à 18 em­pla­ce­ments », ex­plique Mi­chael Cres­pin, di­rec­teur com­mer­cial de Pi­cke­ring In­ter­faces France.

De la com­mu­ta­tion à la CEM

Les mul­ti­plexeurs mi­cro-ondes 60-801 et 60-802 se dis­tinguent par la dis­po­ni­bi­li­té de 4, 8, 12 ou 16 groupes de 6 mul­ti­plexeurs, pour une bande de fré­quence al­lant du conti­nu à 6, 18, 26,5 ou 40GHZ, ain­si que par un for­mat com­pact (19 pouces de 1U et 2U, se­lon le nombre de groupes) et par une connec­ti­vi­té LXI. « Ces so­lu­tions prêtes à l’em­ploi per­mettent là aus­si de ne pas re­cou­rir à un châs­sis PXI, et donc d’es­sayer de se rap­pro­cher de l a pro­blé­ma­tique du client à moindre coût. Nous adap­tons pour ce­la les boî­tiers », ajoute Mi­chael Cres­pin. En­fin l’amé­ri­cain Am­pli­fier Re­search (AR) n’était pas en reste, lui non plus, ques­tion nou­veau­tés. AR Eu­rope pré- sen­tait sur son stand les am­pli­fi­ca­teurs large bande de classe A à se­mi-conduc­teur 20S6G18A et 40S6G18B (puis­sance RF mi­ni­male res­pec­tive de 20 et 40 W, de 6 à 18GHZ), des­ti­nés au test d’im­mu­ni­té rayon­née, au rem­pla­ce­ment des am­pli­fi­ca­teurs à tube à ondes pro­gres­sives ( Tra­ve­ling­wa­ve­tube Am­pli­fiers OUTWTA) et aux ap­pli­ca­tions de guerre élec­tro­nique. « Nous pro­po­sons dé­sor­mais éga­le­ment les am­pli­fi­ca­teurs au­dio com­pacts 7114, 7118 et 7136 de notre par­te­naire [amé­ri­cain] AE Te­chron, des­ti­nés aux ap­pli­ca­tions au­to­mo­biles et mi­li­taires », in­dique Ber­nard Bes­sot, di­rec­teur com­mer­cial D’AR France. Ces am­pli­fi­ca­teur­sac/dc, as­so­ciés cha­cun à une ali­men­ta­tion DC de pré­ci­sion et in­dé­pen­dante, fonc­tionnent en mode 4 qua­drants, à une fré­quence com­prise entre le conti­nu et 150khz. Ils four­nissent res­pec­ti­ve­ment un cou­rant de 15A à 13,5V DC (400W rms), de 9 A à 48V DC (425W rms) et de 5A de 13,5 à 48V DC (900W rms), et ils af­fichent une vi­tesse de ba­layage res­pec­tive de 50, 75 et 165 V/μs. « Notre autre par­te­naire Boon­ton Elec­tro­nics a lan­cé la sonde de puis­sance RF CPS2008 (50 MHZ à 6 GHZ, dy­na­mique de - 40 à + 20 dbm) à un prix dé­fiant toute concur­rence et pou­vant se connec­ter à un PC en USB ou RJ45. Le fa­bri­cant, qui est connu dans le do­maine de la watt­mé­trie RF im­pul­sion­nelle et haut de gamme, se po­si­tionne aus­si main­te­nant avec des so­lu­tions de me­sure de puis­sance CW et moins chères », pour­suit Ber­nard Bes­sot. À no­ter que Boon­ton Elec­tro­nics, en­ti­té de l’amé­ri­cain Wi­re­less Te­le­com Group, a re­nou­ve­lé ses ana­ly­seurs de puis­sance RF, avec le mo­dèle 4500C. Cette nou­velle gé­né­ra­tion (2 voies RF, 30 MHZ à 40 GHZ, éten­due de me­sure de - 60 à + 20 dbm, etc.) suc­cède au 4500B, dont il re­prend les contrôles en face avant et l’in­ter­face uti­li­sa­teur. S’il était en­core pos­sible de voir d’autres nou­veau­tés sur l’ex­po­si­tion ( voir en­ca­dré ci-des­sus), cer­tains ex­po­sants pré­voyaient dé­jà le lan­ce­ment d’in­no­va­tions pour la fin de l’an­née, voire pour le dé­but 2019. Et avec des sec­teurs de l’au­to­mo­bile et des té­lé­com­mu­ni­ca­tions en per­pé­tuelle évo­lu­tion, ce sont au­tant de bonnes rai­sons pour ré­ser­ver d’ores et dé­jà les dates du 29 sep­tembre au 4 oc­tobre 2019, la se­maine où se dé­rou­le­ra la 22e édi­tion de la ma­ni­fes­ta­tion EUMW à Pa­ris.

Ta­bor Elec­tro­nics s’est of­fi­ciel­le­ment lan­cé quelques se­maines avant le sa­lon dans un nou­veau seg­ment de mar­ché. Le spé­cia­liste des gé­né­ra­teurs et des am­pli­fi­ca­teurs de si­gnal a en ef­fet dé­ve­lop­pé le syn­thé­ti­seur RF Lu­cid, sé­rie com­po­sée des mo­dèles LS3081, LS6081 et LS1291.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.