Cle­ver­files Disk Drill

Ré­cu­pé­rez vos don­nées ef­fa­cées

Micro Pratique - - SOMMAIRE - Syl­vain Pi­chot

Qui n’a ja­mais vi­dé sa cor­beille de Win­dows avant de s’aper­ce­voir que les do­cu­ments ef­fa­cés étaient fi­na­le­ment né­ces­saires ? Qui n’a ja­mais sup­pri­mé ac­ci­den­tel­le­ment des fi­chiers sur un sup­port amo­vible ? Disk Drill res­taure vos don­nées en quelques clics.

Que ce­la soit ac­ci­den­tel ou vo­lon­taire, la sup­pres­sion de fi­chiers est tou­jours un mo­ment un peu par ti­cu­lier. Nor­ma­le­ment, après cette étape, on n’en en­tend plus par­ler sauf lors­qu’on se rend compte qu’il s’agis­sait d’une er­reur et que re­par­tir de zé­ro s’avère être une tâche dif­fi­cile voire i mpos­sible lorsque les do­cu­ments en ques­tion sont des pho­tos que vous avez prises lors de votre der­nier voyage à l’étran­ger. Pour évi­ter ce genre de dé­sa­gré­ment, il est né­ces­saire d’ins­tal­ler un lo­gi­ciel de sau­ve­garde et de ré­cu­pé­ra­tion de don­nées. Disk Drill est jus­te­ment l’un d’entre eux et nous avons pu le tes­ter afin de voir com­ment il ré­agis­sait. Le lo­gi­ciel Disk Drill est dé­cli­né en deux ver­sions. La pre­mière est gra­tuite et per­met de res­tau­rer jus­qu’à un maxi­mum de 500 Mo de don­nées sup­pri­mées. La se­conde est payante ( 89 dol­lars) et au­to­rise une ré­cu­pé­ra­tion illi­mi­tée de quan­ti­té de don­nées ain­si qu’une re­cherche sur tous les for­mats de fi­chiers NTFS, FAT32, exFAT, etc. No­tez qu’il existe éga­le­ment une ver­sion pour les en­tre­prises à 399 dol­lars per­met­tant à un nombre in­fi­ni d’uti­li­sa­teurs de ré­cu­pé­rer une quan­ti­té sans li­mite de don­nées et d’ob­te­nir une as­sis­tance prio­ri­taire. Après une ins­tal­la­tion ra­pide et ac­ces­sible à tous, l’in­ter­face du lo­gi­ciel se lance au­to­ma­ti­que­ment.

Ins­tal­lez-le AVANT de sup­pri­mer

Une fois que le lo­gi­ciel est ins­tal­lé sur l’or­di­na­teur, il est pos­sible de lan­cer une ana­lyse du sys­tème et des fi­chiers pré­sents sur les uni­tés de sto­ckage que le pro­gramme dé­tecte au­to­ma­ti­que­ment. Même les par­ti­tions ca­chées sont dé­voi­lées au sein de l’in­ter­face. L’ana­lyse réa­li­sée par Disk Drill peut être de deux ni­veaux : ra­pide ou en pro­fon­deur. Il est éga­le­ment pos­sible de lan­cer un ou­til de re­cherche des par­ti­tions per­dues, de la re­cons­truc­tion du ca­ta­logue, par exemple. Pour maxi­mi­ser les chances de ré­cu­pé­ra­tion, il est né­ces­saire d’ac­ti­ver la fonc­tion Re­co­ver y Vault. Ce­la per­met au lo­gi­ciel d’ap­por ter un meilleur sui­vi dans la sup­pres­sion et la res­tau­ra­tion des don­nées. Après l’ana­lyse, le pro­gramme af­fiche une liste des fi­chiers po­ten­tiel­le­ment ré­cu­pé­rables. Pra­tique, il est pos­sible de les clas­ser par genre et même de lan­cer une re­cherche avec le nom du ou des fi­chiers que l’on au­rait sup­pri­mé(s). On ap­pré­cie la ra­pi­di­té d’ana­lyse du lo­gi­ci el qui ne met que quelques mi­nutes pour scru­ter plu­sieurs cen­taines de gi­ga­oc­tets. Les i mages peuvent être pré­vi­sua­li­sées avant l eur r écu­pé­ra­tion mais pas l es do­cu­ments PDF, par exemple. Comme avec tous les autres lo­gi­ciels de ré­cu­pé­ra­tion de don­nées, l’idée est de pro­cé­der à cette res­tau­ra­tion au plus vite, avant que les fi­chiers ne soient écra­sés par de nou­velles don­nées. Dans ce der­nier cas, les chances de re­trou­ver les do­cu­ments sont très minces. Lors de nos tests, le lo­gi­ciel s’est dé­brouillé pour ré­cu­pé­rer cer tains fi­chiers mais pas tous, dont des images en par­tie ef­fa­cées.

L’in­ter­face prin­ci­pale pré­sente toutes les uni­tés de sto­ckage vi­sibles ou ca­chées si né­ces­saire.

Après une ana­lyse plu­tôt ra­pide des disques durs, le lo­gi­ciel pré­sente une liste des fi­chiers qu’il peut ré­cu­pé­rer.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.