Wol­fen­stein II : The New Co­los­sus

Blaz­ko re­prend du ser vice

Micro Pratique - - SOMMAIRE - RC

Be­thes­da tente ici de rem­por­ter deux chal­lenges : por ter un j eu gour­mand sur une « simple » Switch et pro­po­ser une aven­ture no­made aux joueurs de FPS plus ha­bi­tués au sa­lon et au bu­reau pour jouer. Pour mé­moire, Wol­fen­stein I I re­prend l à où l’on avait lais­sé Blaz­ko bles­sé et mou­rant dans un bun­ker. Sau­vé par ses amis, le voi­ci à nou­veau au com­bat de­puis le sous-ma­rin vo­lé par son équipe dans le pre­mier opus. Cette fois, il fau­dra me­ner la ré­sis­tance aux USA dans une aven­ture pleine de sang et de sur­prises. Sur PC, ce jeu est gour­mand, puis­sant et ad­dic­tif.

Un por­tage dé­li­cat

La 4K, ou le Full HD, au­tant les ou­blier sur Switch si l’on veut que le jeu reste jouable et fluide ! Le stu­dio en charge du por tage s’en est tou­te­fois bien sor ti, même si les gra­phismes sont bien en des­sous de ce que l’on peut avoir sur d’autres sup­por ts, mais au bé­né­fice de la flui­di­té. Pour au­tant, le jeu de­mande plus de 8 Go d’es­pace de sto­ckage sur la console, ce qui n’est pas né­gli­geable. Pour ceux qui se posent l a ques­tion de sa­voir si cette baisse gra­phique est dom­ma­geable ? Pas vrai­ment, car l’uni­vers reste là, les dé­cors, les ef­fets aus­si, et puis dans un FPS, on ou­blie un peu les gra­phismes dans le feu de l’ac­tion. Peut-être pas au­tant dans un Wol­fen­stein à cause de la par tie « aven­ture », mais pas de re­grets ici de­vant les sa­cri­fices opé­rés par Be­thes­da dans cette ver­sion. En re­vanche, comme pour

Doom, jouer sur la Switch de­mande de bons yeux en mode no­made ou en mode bu­reau, la console sur son pied. Reste le mode TV, mais là, il y a dé­jà d’autres sup­por ts pour jouer dans le sa­lon. Por­tage dé­li­cat, mais bien réa­li­sé, Wol­fens

tein II sur Switch offre la pos­si­bi­li­té de jouer ou re­jouer le titre pen­dant les va­cances, quel que soit le lieu et ça, c’est bien ! Main­te­nant, il fau­dra s’ha­bi­tuer au pe­tit écran et prendre les ré­flexes du ga­me­play, no­tam­ment pour ce qui est des in­ter­ac­tions pas tou­jours li­sibles à l’écran.

Les gra­phismes sont sim­pli­fiés mais, dans l’en­semble, sur l’écran de la Switch c’est suf­fi­sant. Tou­jours au­tant de ci­né­ma­tiques pour nous en­traî­ner dans un scé­na­rio com­plexe et vaste.

Pas tou­jours évident de lire l’écran, dans cer­taines si­tua­tions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.