Op­ti­mi­sez vos lo­gi­ciels et votre PC

Chan­ger de ma­té­riel ? Chan­ger de lo­gi­ciel ? Chan­ger de mé­thode de tra­vail ? « Op­ti­mi­ser », c’est avant tout trou­ver le bon équi­libre entre hard­ware et soft­ware afin d’ar­ri­ver au même ré­sul­tat plus vite ou plus fa­ci­le­ment. Op­ti­mi­ser, c’est donc adapter son

Micro Pratique - - SOMMAIRE - Dos­sier réa­li­sé par Alexandre Pe­del

Op­ti­mi­ser, c’est trou­ver le bon équi­libre entre hard­ware et soft­ware afin d’ar­ri­ver au même ré­sul­tat plus fa­ci­le­ment. Op­ti­mi­ser, c’est donc adapter son ma­té­riel à ses ou­tils, voire l’in­verse et même chan­ger d’ou­tils pour qu’ils ex­ploitent mieux le ma­té­riel dont on dis­pose.

C’est une vieille pub pour let­trine les pneus Pi­rel­li qui le scan­dait : in­utile de crou­ler sous la puis­sance si on n’ar­rive pas à l’utiliser cor­rec­te­ment. Un pro­blème bien connu en in­for­ma­tique au­quel on ré­pond gé­né­ra­le­ment par le re­nou­vel­le­ment du ma­té­riel, parce qu’on a plu­tôt ten­dance à choi­sir la fa­ci­li­té et à pré­fé­rer l’ op­tion hard­ware pour ré­gler les choses, per­sua­dé que ra­jou­ter des coeurs ou des Gi­ga­her tz au­ra ré­ponse à tout. Sou­vent à tort. Non pas à cause des fa­bri­cants de ma­té­riel dont les puces sont ra­re­ment en cause. Rap­pe­lons que ces der­niers ne four­nis sent qu’un ou­til mis à la dis­po­si­tion de la com­po­sante soft­ware du PC. Et si le lo­gi­ciel n’uti­lise pas le ma­té­riel, in­ves­tir dans un autre plus puis­sant risque de ne pas abou­tir sur des gains tan­gibles. Cette dua­li­té soft-hard du PC rend l’ op­ti­mi­sa­tion ex­tra­or­di­naire ment com­plexe, et la ques­tion n’est pas vrai­ment de sa­voir si on a be­soin de plus de puis­sance, mais si les ou­tils qu’on uti­lise en ti­re­ront le moindre avan­tage. Et c’est sou­vent du cô­té lo­gi­ciel que les choses pèchent. Beau­coup d’édi­teurs laissent aux fa­bri­cants de hard­ware le soin de pro­mou­voir les gains en vi­tesse, sans pour au­tant se don­ner la peine de soi­gner le code de leurs ou­tils pour qu’ils ex­ploitent le réel po­ten­tiel des ma­té­riels ré­cents.

Sans maî­trise, la puis­sance n’est rien

Nous sommes en 2018 et on trouve en­core des lo­gi­ciels ven­dus comme pro­fes­sion­nels texte qui cou­rant n’ uti­lisent qu’ un­coeurC PU pour cer­tains pro­ces­sus, alors que nos PC en ont aujourd’hui fa­ci­le­ment quatre et plus. Qua­si­ment tous les PC moyens ou haut de gamme ont plu­sieurs GPU, et beau­coup d’ou­tils là en­core « pros » ne savent pas en utiliser plus d’un. Ce ne sont que quelques exemples, mais tous du do­maine du vé­cu. Alors oui, comme beau­coup vous pou­vez avoir be­soin de puis­sance sup­plé­men­taire mais si le lo­gi­ciel ne suit pas, l’in­ves­tis­se­ment dans une ma­chine plus per­for­mante ne ser­vi­ra qu’à drai­ner vos éco­no­mies. Il est par­fois plus ju­di­cieux de chan­ger ses mé­thodes de tra­vail et/ ou ses ou­tils lo­gi­ciels pour ar­ri­ver au même ré­sul­tat, plus vite. L’op­ti­mi­sa­tion c’est la re­cherche de cet équi­libre. Et dans le monde du PC, c’est un exer­cice par­ti­cu­liè­re­ment com­plexe. Plus les tra­vaux sont lourds, plus le be­soin d’op­ti­mi­sa­tion est pres­sant. Si vous n’uti­li- sez votre PC que pour lire vos mails, vous connec­ter à Fa­ce­book, com­mu­ni­quer via mes­sa­ge­rie ins­tan­ta­née et re­gar­der vos sé­ries sur Net­flix, vous n’êtes pas vrai­ment concer­né : une ma­chine d’en­trée de gamme suf­fi­ra et l es plus gros gains vien­dront de pé­ri­phé­riques de confort comme un bon cla­vier, de bonnes en­ceintes et même un bon mo­ni­teur.

Pho­to, vi­déo et jeu

En re­vanche, si vous faites de la vi­déo (sur­tout 4K), de la pho­to à haute dose ou si vous êtes pris du vi­rus « hard­core ga­ming », alors votre ma­chine se trouve en pre­mière ligne. Nous al­lons étu­dier cha­cun de ces cas de fi­gure. Mais avant d’en ar­ri­ver là, deux étapes sont né­ces­saires : la pre­mière est une mise au point sur la ma­nière dont il faut lire les tests de ma­té­riels que nous pu­blions ré­gu­liè­re­ment, et sur le type d’in­for­ma­tion ap­por tée par les ou­tils de test (bench­marks). La se­conde vise à faire un ra­pide point sur les mé­thodes et ou­tils per­met­tant de voir la ma­nière dont un lo­gi­ciel sol­li­cite le hard­ware, per­met­tant ain­si de voir ra­pi­de­ment où se si­tue le blo­cage et com­ment y re­mé­dier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.