Flash-back

Mi­cro Pra­tique n°121

Micro Pratique - - NOSTALGIE -

Aujourd’hui, rares sont ceux qui gravent des mé­dias op­tiques toutes les se­maines, d’au­tant que les lecteurs sont de­ve­nus op­tion­nels sur tous nos por­tables ou presque ! En 2006, on gra­vait à la chaîne, pour sto­cker nos fi­chiers, nos mu­siques, nos vi­déos, nos pho­tos… Pas de cloud il y a 12 ans, mais bel et bien des disques et des gra­veurs. Rap­pe­lons qu’on ne réus­sis­sait pas tou­jours nos opé­ra­tions et il était dif­fi­cile de faire un sans-faute à chaque fois. Dans ce nu­mé­ro 121, le La­bo pro­po­sait un dos­sier pour réa­li­ser une gra­vure par­faite et ef­fi­cace. À l’époque, HP avait même in­ven­té le CD que l’on grave d’un cô­té et que l’on brûle de l’autre pour y ins­crire une image et des in­for­ma­tions, tou­jours en uti­li­sant la cel­lule la­ser du gra­veur, c’était le LightS­cribe. Mal­heu­reu­se­ment, l’ar­chi­vage sur sup­port op­tique n’est pas aus­si fiable que l’on pou­vait le pen­ser. Les sup­ports vieillissent mal pour beau­coup avec des sur­faces ré­flé­chis­santes qui se dé­gradent, des sub­strats plas­tique qui s’opa­ci­fient et des têtes de gra­vure qui se dé­règlent et rendent la lec­ture im­pos­sible. Aujourd’hui, le sup­port ma­gné­tique reste le système le plus fiable, qu’il soit lo­cal ou dis­tant.

En 2006, Asus aiment à in­no­ver : le S6F, uun ul­tra­por­table de 11,1” en pro­fi­tait pour se pa­rer de cuir à l’ex­té­rieur comme à l’in­té­rieur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.