Thust­mas­ter Pen­du­lar Rud­der

Sou­vent dé­lais­sé, le pa­lon­nier est pour­tant un élé­ment indispensable au réa­lisme du pi­lo­tage. Le der­nier mo­dèle de Th­rust­mas­ter in­nove sur ce seg­ment, et s’adresse à un pu­blic épris de réa­lisme.

Micro Simulateur - - SOMMAIRE - par Em­ma­nuel Blan­chard

Lors de l a pré­sen­ta­tion pu­blique du TPR, l es sim­mers furent cir­cons­pects : à près de 500 eu­ros, ce n’est plus un jouet mais un ac­ces­soire haut de gamme. Pour se dé­mar­quer des pro­duits concur­rents, Th­rust­mas­ter a adop­té une dis­po­si­tion ori­gi­nale des pé­dales, dé­sor­mais sus­pen­dues et non tri­bu­taires d’une glis­sière au sol. La po­si­tion est plus conforme à ce qu’on trouve dans les aé­ro­nefs réels.

Le TPR est li­vré dans un im­po­sant car­ton de 7 kg. Au dé­bal­lage fé­brile de ce gros mor­ceau, on compte les pièces :

la co­lonne et la base : l’élé­ment ● prin­ci­pal qui com­prend la trin­gle­rie, les mé­ca­nismes et l’élec­tro­nique. La co­lonne me­sure 36 cm de haut, elle est so­li­de­ment fixée sur une base tra­pé­zoï­dale de 40x28 cm. Cette base est mu­nie de pa­tins en ca­ou­tchouc (pas de par­quet rayé !) mais elle pos­sède quatre trous pour éven­tuel­le­ment fixer l’en­semble à un dis­po­si­tif plus am­bi­tieux : cock­pit do­mes­tique, sup­port de siège… Th­rust­mas­ter a pen­sé aux bri­co­leurs et livre sur son site, à la page du TPR, un fi­chier PDF in­di­quant toutes les cotes de son pé­ri­phé- rique. L’en­semble est mé­tal­lique, lourd et ro­buste ; les pé­dales : deux élé­ments ● mé­tal­liques à fixer sur les bras en L du pa­lon­nier. Une fois ins­tal­lées, les pé­dales font pas­ser la lar­geur du dis­po­si­tif à 52 cm ; le kit de vis­se­rie : bonne ini­tia­tive, ● Th­rust­mas­ter four­nit deux clefs plates de 8 et 14 mm pour ser­rer et ré­gler les axes, et deux clefs Al­len de 2,5 et 3 mm pour toutes les in­ter­ven­tions sur le TPR ; l’indispensable câble USB ; ● le ma­nuel mul­ti­lingue avec les ● ins­truc­tions de mon­tage. Le pi­lote lo­gi­ciel, l’uti­li­taire de ca­li­brage et le mo­dule de pro­gram­ma­tion TARGET sont à té­lé­char­ger sur le site du construc­teur. Si le mon­tage du TPR semble com­pli­qué, le ma­nuel ex­plique clai­re­ment les opé­ra­tions et il suf­fit de quelques mi­nutes pour ob­te­nir un pa­lon­nier fonc­tion­nel, avec des ré­glages stan­dards. Or c’est jus­te­ment dans ces ré­glages que le pé­ri­phé­rique est in­té­res­sant…

Per­son­na­li­sa­tion

Le mon­tage consiste à pla­cer les deux pé­dales sur les bras la­té­raux, les vis­ser (une mi­nute chaque) et fixer les vé­rins sur l’ar­rière des pé­dales (deux mi­nutes par pièce) pen­dant que le PC té­lé­charge pi­lote et lo­gi­ciels. Par dé­faut, le TPR pour­rait n’être qu’un pé­ri­phé­rique USB trois axes : un pour la ro­ta­tion, af­fec­té au contrôle en la­cet, deux pour les freins dif­fé­ren­tiels. L’ori­gi­na­li­té ne ré­side pas ici que dans la taille du pa­lon­nier, mais dans la quan­ti­té d’op­tions à ap­por­ter à la dis­po­si­tion des élé­ments, rien qu’avec l’ou­tillage four­ni :

la du­re­té du pa­lon­nier est contrô● lée par deux res­sorts à l’ar­rière de

la co­lonne. On peut aug­men­ter la ten­sion ou l’adou­cir en mo­di­fiant la po­si­tion des res­sorts, voire en dé­ta­cher un. At­ten­tion, avec le ré­glage le plus dur, il faut une pres­sion de 5 kg sur les pé­dales, ce qui im­pose d’avoir fixé le TPR au sol (sans quoi il va glis­ser !) ;

l’angle des pé­dales : cinq po­si● tions pour la fixa­tion des vé­rins, les­quels ont aus­si cinq ré­glages pos­sibles, ce qui per­met une quin­zaine d’angles (toutes les 25 po­si­tions ne sont pas en­vi­sa­geables) entre 20 et 60° en­vi­ron ;

la po­si­tion des bu­tées : elles peu● vent va­rier sur quelques mil­li­mètres, as­sez pour jouer sur la course des pé­dales.

La per­son­na­li­sa­tion est aus­si lo­gi­cielle : l’uti­li­taire de ca­li­brage per­met de dé­fi­nir les dé­bat­te­ments et zones neutres, même de sau­ve­gar­der les ré­glages dans la mé­moire in­terne du TPR. Toutes ces op­tions com­bi­nées au sys­tème ma­gné­tique de ges­tion des axes (propre aux ma­té­riels Th­rust­mas­ter) ga­ran­tissent à la fois une ex­cel­lente pré­ci­sion des mou­ve­ments et une te­nue dans le temps.

L’uti­li­sa­tion

Une fois l’ap­pa­reil as­sem­blé, les pi­lotes et lo­gi­ciels ins­tal­lés, le câble bran­ché et le ca­li­brage stan­dard ef­fec­tué, il était temps de le prendre en main - par­don, en pied ! Nous avons évi­dem­ment mis le TPR à l’épreuve de FS X, X-Plane, et sur­tout DCS World et Fal­con 4 BMS. S’il passe ces tests, il convien­dra à tous les autres si­mu­la­teurs ! Pre­mier constat : la po­si­tion des pieds sur les pé­dales est ef­fec­ti­ve­ment plus réa­liste que sur les clas­siques pa­lon­niers à glis­sières. Ce­la de­mande une pe­tite ac­cli­ma­ta­tion, no­tam­ment parce que les ta­lons ne re­posent plus sur le sol, mais à l’usage, ce­la par­ti­cipe à l’im­mer­sion. Le ré­glage de du­re­té mé­rite d’être ajus­té pour chaque uti­li­sa­teur, sans for­cer sur la du­re­té. Les pé­dales en frei­nage dif­fé­ren­tiel se ré­vèlent très sen­sibles, un peu trop, la zone neutre mé­rite d’être ajus­tée dans les ré­glages. Chaque lo­gi­ciel a été confi­gu­ré, le pa­lon­nier était im­mé­dia­te­ment re­con­nu en com­plé­ment des autres pé­ri­phé­riques de pi­lo­tage (Th­rust­mas­ter ou autres).

L’uti­li­sa­tion sur avion de com­bat mo­derne est agréable (ex­trême- ment sen­sible sur Fal­con 4, à bien confi­gu­rer !), mais la vraie ré­vo­lu­tion, c’est dans le pi­lo­tage des war­birds et sur­tout des hé­li­co­ptères, deux ca­té­go­ries pour les­quelles le pa­lon­nier est pri­mor­dial. Dans DCS, le Mi-8, la Ga­zelle et le Ka-50 n’avaient ja­mais été aus­si pré­cis en la­cet ! Et quand la pré­ci­sion se conjugue avec le réa­lisme des gestes, on touche ce qui se fait de mieux en si­mu­la­tion !

Évi­dem­ment, le ta­rif de 499 eu­ros risque de dé­cou­ra­ger les cu­rieux. Mais ce type de pé­ri­phé­rique s’adresse aux pi­lotes hard­cores, qui pos­sèdent dé­jà un manche et une com­mande des gaz haut de gamme. Et bien évi­dem­ment aux créa­teurs de cock­pits do­mes­tiques ! Les pos­si­bi­li­tés de ré­glage et de per­son­na­li­sa­tion en font un pro­duit à ap­pri­voi­ser, mais une fois maî­tri­sé, le TPR of­fri­ra des sen­sa­tions in­édites et un contrôle ac­cru. Une réus­site !

Ci-des­sous : Le mo­dule de ca­li­brage : les zones neutres et les li­mites peuvent être sau­ve­gar­dées dans la mé­moire du TPR.

Ci-des­sous : L’écran de ré­glage sous Win­dows.

Ci-des­sus (gauche) : La face ar­rière, les res­sorts ré­glables (en bas) per­mettent d’ajus­ter la ré­sis­tance des bras pen­du­laires. Ci-des­sus (droite) : Gros plan la­té­ral sur le bras en L et le vé­rin avec ses cinq trous de fixa­tion pour une po­si­tion per­son­na­li­sée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.