C’est la ren­trée !

Micro Simulateur - - SOMMAIRE - Em­ma­nuel Blan­chard

Il a fait chaud, cet été. Mais loin de prendre des congés bien mé­ri­tés, nos ma­chines ont souf­fert des hautes tem­pé­ra­tures en met­tant à l’épreuve des lo­gi­ciels aus­si exi­geants que P3D, X-Plane ou DCS World. Pas de va­cances pour les sim­mers, ni pour leurs cartes gra­phiques ! Heu­reu­se­ment au­cune perte ne fut à dé­plo­rer cette an­née, et le nu­mé­ro de ren­trée a pu être bou­clé sans de­voir su­bir de plan­tage ca­tas­tro­phique. C’est donc un nu­mé­ro très spé­cial que vous te­nez en mains, car il signe d’une cer­taine fa­çon la fin de FS X. Oh ne criez pas tout de suite, bien sûr le vé­né­rable Flight Si­mu­la­tor dixième du nom conserve en­core son trône, et nous n’avons pas fi­ni d’en par­ler dans nos pages. Mais dans son dos, la suc­ces­sion se trame, heu­reu­se­ment avec plus de calme et de sé­ré­ni­té que dans bien des drames théâ­traux. Car ici, ce ne sont pas les au­teurs qui dé­cident qui ob­tien­dra la cou­ronne au fi­nal, mais bel et bien les uti­li­sa­teurs. Et il se pour­rait fort bien que les deux pré­ten­dants fi­nissent sur une éga­li­té. Les sim­mers ne s’en plain­dront pas, car plus qu’une ri­va­li­té, on peut en­vi­sa­ger une com­plé­men­ta­ri­té entre les deux dau­phins du vieux roi (par en­core dé­chu mais presque). Les deux lo­gi­ciels co­ha­bitent par­fai­te­ment sur la même ma­chine, ils ont leurs avan­tages et dé­fauts propres, et au fi­nal le ta­rif com­bi­né des deux n’est pas exor­bi­tant au re­gard du prix de cer­taines ex­ten­sions. Ce n’est donc pas un com­bat de Ti­tans au­quel il faut s’at­tendre pour la suc­ces­sion de FS X, mais plu­tôt un doux chan­ge­ment de ré­gime. Après tout, deux princes, c’est mieux que plus de roi du tout !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.