Les ex­ten­sions Le grand ba­zar

Un lo­gi­ciel de si­mu­la­tion de vol ne sur­vit aux agres­sions du temps que par ses ex­ten­sions. Les édi­teurs tiers l’ont bien com­pris, et four­bissent leurs armes.

Micro Simulateur - - DOSSIER -

Tor­dons d’em­blée le cou à une idée re­çue se­lon l aquelle l es ex­ten­sions pour X-Plane sont (presque toutes) gra­tuites. C’est là un hé­ri­tage de l’époque à la­quelle le si­mu­la­teur de La­mi­nar pei­nait à s’im­po­ser face à la fran­chise Flight Si­mu­la­tor, et n’in­té­res­sait guère les édi­teurs tiers. D’où l’ha­bi­tude prise par la très ac­tive com­mu­nau­té d’uti­li­sa­teurs de réa­li­ser ses propres aé­ro­nefs ou dé­cors, et de les mettre li­bre­ment à dis­po­si­tion des autres « X-Pla­niens ». Or ce type de dé­marche n’est plus vrai­ment com­pa­tible avec les im­pé­ra­tifs d’un mar­ché glo­ba­li­sé et ré­gu­lé. Si au­jourd’hui de nom­breux élé­ments gra­tuits sont en­core dis­po­nibles, la ru­brique des ex­ten­sions payantes voit de nou­velles en­trées chaque jour. Ce qui n’est pas for­cé­ment un mal : ce­la im­plique des réa­li­sa­tions de qua­li­té, ori­gi­nales, ap­por­tant un vrai plus à l’ex­pé­rience de vol vir­tuel. Reste que les ver­sions de X-Plane se suivent sans for­cé­ment se res­sem­bler. Alors ce qui était pré­vu pour XP10 ne fonc­tionne pas tou­jours sous la ver­sion 11, ce qui fonc­tion­nait sous la 11.1 peut ne plus fonc­tion­ner sous l a 11.20… D’où l a né­ces­si­té de bien vé­ri­fier avant chaque achat la com­pa­ti­bi­li­té af­fi­chée par le dé­ve­lop­peur, de même que les mises à jour des pro­duits. Le plus im­por­tant à ajou­ter à X-Plane est à notre avis un ges­tion­naire de plan de vol, cette fonc­tion fai­sant dé­faut au lo­gi­ciel stan­dard. En­suite, on trou­ve­ra des dé­cors pho­to­réa­listes, des avions de ligne com­plexes, des mo­no­mo­teurs de loi­sir au com­por­te­ment digne d’un avion d’ap­pren­tis­sage réel… Il y en a pour tous les goûts !

P3D, dans la conti­nui­té

Le lo­gi­ciel es­tam­pillé Lock­heed Mar­tin n’étant pas un ou­til de loi­sir grand pu­blic, il im­pose des res­tric­tions aux dé­ve­lop­peurs tiers. Cer­tains contournent le pro- blème en pro­met­tant une com­pa­ti­bi­li­té FS X/P3D (vu que le coeur du sys­tème est le même), d’autres prennent le par­ti de faire payer bien plus cher des dé­cli­nai­sons de leurs réa­li­sa­tions spé­cia­le­ment conçues pour P3D. La ligne mé­diane étant celle des édi­teurs qui adaptent in­tel­li­gem­ment leurs pro­duits à la ver­sion 4 pour ex­ploi­ter les avan­tages du sup­port 64 bits : on pense aux dé­cors France VFR, aux ap­pa­reils com­plexes A2A… À terme, il n’y a au­cune rai­son pour que la gi­gan­tesque base d’ex­ten­sions de FS X (ac­cu­mu­lée en douze an­nées d’exis­tence) ne soit pas pro­gres­si­ve­ment por­tée à P3D, per­met- tant aux étu­diants pi­lotes de re­trou­ver les ap­pa­reils de lé­gende, les dé­cors gran­dioses et les uti­li­taires poin­tus de l’illustre aî­né.

Der­nier point, mais non des moindres : X-Plane 11 comme P3D v4 an­noncent fiè­re­ment leur com­pa­ti­bi­li­té avec les ex­ten­sions de réa­li­té vir­tuelle (VR), c’es­tà-dire es­sen­tiel­le­ment les casques de vi­sua­li­sa­tion. Nous n’avons pas en­core pu mettre ces dis­po­si­tifs à l’es­sai au sein de la ré­dac­tion, mais cette fonc­tion re­pré­sente une pers­pec­tive d’ave­nir pour la si­mu­la­tion et pour­rait bien si­gner la fin de l’ex­ploi­ta­tion d’un FS X ne sup­por­tant pas cette fonc­tion…

Ci-contre (haut) : Les dé­cors France VFR pour P3D tirent par­ti du 64 bits, ou­vrant la voie à des scènes im­pos­sibles pour FS X comme Pa­ris VFR. Ci-contre : Dans XP­lane, les li­ners sont dé­sor­mais d’un ni­veau de com­plexi­té éle­vé, comme l’A320 Ul­ti­mate de Flight Fac­tor.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.