Le ver­dict Quel lo­gi­ciel pour quel sim­mer ?

Comme an­non­cé en in­tro­duc­tion à ce dos­sier, il n’est pas ques­tion de dé­si­gner le meilleur lo­gi­ciel entre X-Plane 11 et Pre­par3D v4. Au vu des points forts et des fai­blesses des deux réa­li­sa­tions, il ap­par­tient à cha­cun de faire son choix…

Micro Simulateur - - DOSSIER -

Au­cun l ogi­ciel n’est par­fait, et nous osons dire que l e constat vaut éga­le­ment pour les sim­mers ! Chaque per­sonne au­ra ses at­tentes propres, ses ha­bi­tudes, ses avions fa­vo­ris et ses routes pré­fé­rées ; tel pi­lote vir­tuel ne jure que par les vols en li­ner long­cour­rier, alors que tel autre pré­fère le VFR en ap­pa­reil lé­ger… Dans ces condi­tions, il nous est im­pos­sible de tran­cher dé­fi­ni­ti­ve­ment ! Tout juste pou­vons-nous poin­ter les avan­tages et les fai­blesses des deux lo­gi­ciels, pas­sés à la loupe d’une uti­li­sa­tion in­ten­sive.

Pour un grand dé­bu­tant, aus­si bien en pi­lo­tage qu’en si­mu­la­tion, X-Plane 11 est sans doute le lo­gi­ciel le plus adap­té. Et ce même si le ma­nie­ment des ap­pa­reils exige plus de doig­té que pour FS X/P3D. Les tex­tures et les dé­cors sont dé­fi­ni­ti­ve­ment plus agréables à l’oeil, même s’il manque les ob­jets ty­piques (pas de py­ra­mides en Égypte, pas de tour Eif­fel à Pa­ris…). Et pour les sim­mers dé­jà ex­pé­ri­men­tés, les op­tions de mé­téo et les ou­tils d’ana­lyse du com­por­te­ment (voire de créa­tion d’aé­ro­nefs) sont des atouts à ne pas né­gli­ger.

Avec P3D v4, la pre­mière condi­tion est de pos­sé­der des ru­di­ments d’an­glais – il y a très peu de chance que le conte­nu soit tra­duit un jour, du moins of­fi­ciel­le­ment… Mais si on vient du monde FS X, on re­trouve vite ses marques, et on dé­couvre un si­mu­la­teur bien amé­lio­ré en ma­tière de fra­me­rate et d’ef­fets gra­phiques. Mal­heu­reu­se­ment le monde vir­tuel est res­té au ni­veau de ce qu’il était en 2007, au­tant pour la base de don- nées de na­vi­ga­tion et d’aé­ro­ports que pour les jeux de tex­tures, un peu mo­no­tones à notre goût. L’ac­ti­va­tion du ren­du HDR amé­liore les choses, sans faire de mi­racle. La flotte d’aé­ro­nefs, quoique va­riée, mé­rite de nom­breux ajouts : pla­neurs, li­ners mo­dernes ou ULM sont ab­sents par dé­faut.

Quoi qu’il en soit, les deux lo­gi­ciels sup­plantent lar­ge­ment FS X (même Steam Edi­tion) qui ac­cuse son âge et n’in­té­resse plus les dé­ve­lop­peurs d’ex­ten­sions. Im­pos­sible au­jourd’hui de sa­voir qui de X-Plane ou P3D s’im­po­se­ra comme suc­ces­seur, ce se­ront les uti­li­sa­teurs qui dé­ci­de­ront au fil du temps. Les contraintes de Lock­heed Mar­tin em­pêchent d’en­vi­sa­ger un fu­tur P3D « grand pu­blic », mais rien n’em­pêche les pi­lotes vir­tuels de l’ex­ploi­ter, et donc d’en ac­croître l’au­dience. XP­lane a dé­pas­sé le stade du « pe­tit chal­len­ger confi­den­tiel » pour ac­cé­der au sta­tut de si­mu­la­teur re­con­nu et ap­pré­cié. Pour l’un comme pour l’autre, des pro­grès sont at­ten­dus, mais la na­ture et la si­mu­la­tion ayant hor­reur du vide, un digne suc­ces­seur de la pres­ti­gieuse li­gnée FS fi­ni­ra bien par s’im­po­ser !

Ci-contre : Pa­ris dans X-Plane 11 : on a bien la Seine, les ponts, le Champs de Mars, mais où est la tour Eif­fel ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.