Long cour­rier

Micro Simulateur - - SOMMAIRE -

Si les pi­lotes ap­pli­quaient les consignes sur le dé­bit de car­bu­rant, la mix­ture et la tem­pé­ra­ture de l’ar­ticle « Les ins­tru­ments mo­teurs » dans Mi­cro Si­mu­la­teur 295, il n’y au­rait plus beau­coup d’avions en­tiers. J’es­père qu’au­cun pi­lote ne li­ra ces lignes car s’il ap­pau­vrit sa mix­ture quand la tem­pé­ra­ture des gaz d’échap­pe­ment aug­mente, il fi­nit au ta­pis mo­teur grillé ! Vous écri­vez p. 50 : « un mé­lange trop riche va faire chauf­fer les cy­lindres… » Faux ! C’est le contraire, quand on ap­pau­vrit, la tem­pé­ra­ture des cu­lasses et des gaz montent. En al­ti­tude et uni­que­ment en croi­sière, on com­pense le manque de com­bu­rant en di­mi­nuant le car­bu­rant pour re­trou­ver la bonne pro­por­tion air/es­sence. C’est à ce mo­ment qu’on sur­veille le compte-tours et l’EGT. En ap­pau­vris­sant, les tours aug­mentent et la va­leur EGT aus­si, en pour­sui­vant l’ap­pau­vris­se­ment, trop loin, les tours com­mencent à bais­ser et l’EGT monte vers la zone de pru­dence, on re­tourne alors sur riche jus­qu’à la ré­cu­pé­ra­tion des tours per­dus et l’EGT baisse, c’est le mé­lange le plus per­for­mant, mais beau­coup de pi­lotes re­viennent un peu plus vers le riche pour mé­na­ger leur mo­teur, et ja­mais ils n’ap­pau­vrissent en mon­tée, c’est trop ris­qué. Je lis votre re­vue de­puis long­temps avec plai­sir, mais là, je suis ef­fa­ré. Sa­lu­ta­tions bien ca­la­mi­nées !

Claude Cuen­det

Troi­sième ses­sion d’ex­cuses, pour une er­reur en­tiè­re­ment de notre faute. Mer­ci de nous avoir rec­ti­fiés, et de faire pro­fi­ter nos lec­teurs de votre ex­pé­rience. Ce­la nous au­ra per­mis de vé­ri­fier le deuxième vo­let des ins­tru­ments mo­teurs, avec un ar­ticle sur les tur­bo­réac­teurs qui ne de­vrait pas com­por­ter de contre-vé­ri­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.