Mont­pel­lier Mé­di­ter­ra­née LFMT pour X-Plane

L’aé­ro­port sur­doué L’aé­ro­port de Mont­pel­lier connaît de­puis 2010 une pro­gres­sion constante du nombre de pas­sa­gers. France VFR ouvre sa ligne vers cette des­ti­na­tion à la mode dans X-Plane 11.

Micro Simulateur - - SOMMAIRE - ParÉ­ricDe­bord

Après l’Ouest, le Sud : l’édi­teur France VFR nous avait gra­ti­fiés il y a quelques mois d’un dé­cor très dé­taillé de l’aé­ro­port de Nantes-At­lan­tique pour la der­nière mou­ture du si­mu­la­teur X-Plane ; il ré­ci­dive mais cette fois ré­so­lu­ment au sud, avec Mont­pel­lier LFMT. Des­ser­vant la com­mu­nau­té ur­baine de « La Sur­douée » (sur­nom de Mont­pel­lier dans les an­nées 1990) mais aus­si tout le bas­sin lan­gue­do­cien, cette ins­tal­la­tion voit pas­ser plus de 1,6 mil­lion de pas­sa­gers par an, pour un tra­fic en hausse conti­nue de­puis 2010. Pour­tant, entre 2001 et 2010, les ins­tal­la­tions su­birent une im­por­tante baisse de fré­quen­ta­tion. L’ar­ri­vée de com­pa­gnies à bas coût semble avoir re­vi­go­ré l’ac­ti­vi­té, pour une pla­te­forme qui ac­cueille des vols in­té­rieurs mais aus­si in­ter­na­tio­naux, tout en conser­vant une ac­ti­vi­té d’avia­tion lé­gère non né­gli­geable. Jus­te­ment, les aé­ro­ports « po­ly­va­lents » sont ceux que pré­fèrent les sim­mers !

Cou­ver­ture

La scène est pro­po­sée en té­lé­char­ge­ment sur le site de France VFR contre 19,90 eu­ros. On récupère ain­si une ar­chive ZIP de 430 Mo dont le conte­nu né­ces­site le code d’ac­ti­va­tion four­ni lors de l’achat en ligne. Une fois dé­com­pres­sée, l’ar­chive livre un ré­per­toire qu’il suf­fit de dé­pla­cer à la main dans le dos­sier Cus­tom Sce­ne­ry de XP­lane. Un pe­tit fi­chier texte in­dique la marche à suivre, et éven­tuel­le­ment la ma­ni­pu­la­tion à ef­fec­tuer sur le fi­chier de confi­gu­ra­tion des dé­cors ad­di­tion­nels du si­mu­la­teur – rien de sor­cier.

L’édi­teur avait dé­jà tra­vaillé sur

le même su­jet pour FS X et P3D en 2014. Mais plus qu’une simple adap­ta­tion dé­ri­vée, le dé­cor pour X-Plane est une re­fonte to­tale. Le fonc­tion­ne­ment du lo­gi­ciel de La­mi­nar étant sen­si­ble­ment dif­fé­rent de ce­lui de la fa­mille FS, un gros tra­vail de tran­si­tion a dû être ef­fec­tué. Nou­velles tex­tures sol (en 25 cm/pixel) pour une seule sai­son (mais est-ce im­por­tant dans un cli­mat mé­di­ter­ra­néen ?), mar­quages ac­tua­li­sés, c’est bel et bien une nou­velle évo­ca­tion mise à jour de LFMT que nous avons sous les yeux – ou sous les ailes ! La scène couvre toute la sur­face de l’aé­ro­port pro­pre­ment dit mais aus­si ses alen­tours im­mé­diats, in­cluant les lieux-dits de Vau­guiéres le haut et Vau­guiéres le bas, la zone d’ac­ti­vi­tés du Parc des ex­po­si­tions de Mont­pel­lier, l’étang du Maire et les ri­vages de l’étang de l’Or. Sur ces es­paces fi­ne­ment tex­tu­rés, les bâ­ti­ments 3D et la vé­gé­ta­tion ont été soi­gneu­se­ment po­si­tion­nés. Les construc­tions sont mo­dé­li­sées d’après ce qu’on peut voir sur le ter­rain réel, tex­tures à l’ap­pui. Les par­kings sont oc­cu­pés de vé­hi­cules di­vers, de même que les em­pla­ce­ments des pom­piers ou des es­paces de li­vrai­son. Quelques vé­hi­cules de piste ou de trans­port ajoutent de la vie à l’en­semble. Et comme pour Nantes-At­lan­tique, les ef­fets d’éclai­rage ont été par­ti­cu­liè­re­ment bien soi­gnés – une des pos­si­bi­li­tés spé­ci­fiques à X-Plane 11 qui donne un as­pect très réa­liste aux pro­jec­teurs et ba­li­sages lu­mi­neux. Un pe­tit dos­sier ac­com­pa­gnant la scène com­porte les cartes du SIA avec toutes les in­for­ma­tions né­ces­saires : sché­ma des pistes et par­kings, tra­jec­toires à vue ou aux ins­tru­ments, li­mi­ta­tions, fré­quences.

Ex­ploi­ta­tion

L’aé­ro­port ré­gio­nal LFMT dis­pose de deux pistes en dur : 12R/30L de 1 100 mètres de long, et 12L/30R de 2 600 mètres. La pre­mière est ré­ser­vée à l’avia­tion lé­gère et jouxte les par­kings des aé­ro-clubs lo­caux. On peut sans pro­blème y évo­luer avec un mo­no­mo­teur ou bi­mo­teur de loi­sir. Les pi­lotes vir­tuels ap­pré­cie­ront la mé­téo réelle, gé­né­ra­le­ment clé­mente ici, et les longues ex­cur­sions au-des­sus du lit­to­ral lan­gue­do­cien. L’autre piste est dé­diée aux ap­pa­reils com­mer­ciaux. LFMT ac­cueille un tra­fic en pro­ve­nance de France, mais aus­si des vols in­tra-eu­ro­péens (Londres, Am­ster­dam, Bruxelles, Franc­fort) et même quelques liai­sons vers l’Al­gé­rie et le Ma­roc. Les opé­ra­teurs à bas coût Ea­sy­Jet, Hop!, Eu­ro­wings, Vo­lo­tea et sur­tout Rya­nAir pro­fitent des ins­tal­la­tions, Mont­pel­lier étant stra­té­gi­que­ment si­tué sur la côte, à peu de dis­tance de Mar­seille mais avec des coûts de des­serte moins éle­vés ! C’est donc une des­ti­na­tion in­té­res­sante pour tous les moyen- cour­riers dans X-Plane, sur­tout si on sou­haite res­pec­ter les pro­cé­dures qui font contour­ner l’ag­glo­mé­ra­tion mont­pel­lié­raine. L’axe 30R dis­pose d’un ba­li­sage lu­mi­neux com­plet et d’un émet­teur pour un gui­dage ILS de ca­té­go­rie I. En­fin les hé­li­co­ptères, qui ont fait leur ap­pa­ri­tion dans X-Plane 11, peuvent ex­ploi­ter l’hé­li­pad et les em­pla­ce­ments de par­king qui leur sont pré­ser­vés : dé­ci­dé­ment, il y en a pour tous les goûts à LFMT !

Le choix de la des­ti­na­tion par France VFR était ju­di­cieux, au vu des pos­si­bi­li­tés de des­serte, et le trai­te­ment des ins­tal­la­tions est im­pec­cable. Vi­ve­ment que la col­lec­tion des aé­ro­ports régionaux pour X-Plane s’étoffe !

Vue gé­né­rale des ins­tal­la­tions, avec le Parc des Ex­po­si­tions à gauche.

En haut : Après un dé­part en 30R, juste avant le vi­rage pour évi­ter le sur­vol de Mont­pel­lier. Ci-des­sus : Les éclai­rages noc­turnes sont im­pec­cables.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.