DER­RIÈRE

LES AP­PA­RENCES...

Midi Olympique - - Champions Cup - Par Émi­lie DUDON (avec N. Z.) emi­[email protected]­di-olym­pique.fr

Comme on se re­trouve ! Pour la deuxième fois de la sai­son (il y en au­ra quatre en tout), Grenoble et Agen vont croi­ser le fer ven­dre­di soir. Après le match nul (99) à Ar­man­die, le 27 oc­tobre der­nier, les deux clubs se re­trou­ve­ront au stade des Alpes dans un match qui, dé­jà, au­ra son im­por­tance en vue de la suite de leur sai­son eu­ro­péenne. Rien ne se­ra joué ma­thé­ma­ti­que­ment à l’is­sue de cette 3e jour­née mais le per­dant au­ra bien du mal à es­pé­rer une qua­li­fi­ca­tion. La poule 4 est en­core par­ti­cu­liè­re­ment ser­rée : toutes les équipes ont ga­gné un match et en ont per­du un autre. Res­pec­ti­ve­ment troi­sième et qua­trième à éga­li­té de points (4), les deux clubs fran­çais n’ont dé­cro­ché au­cun bo­nus, contrai­re­ment aux Har­le­quins (1er) et à Tré­vise (2e), qui to­ta­lisent cha­cun deux bo­nus.

Au-de­là de l’as­pect comp­table de cette confron­ta­tion fran­co-fran­çaise entre deux équipes qui, on ne va pas se le ca­cher, ne font pas de la Challenge Cup une prio­ri­té compte te­nu de leur lutte pour le main­tien en Top 14, l’in­té­rêt n’est-il pas plu­tôt de prendre l’as­cen­dant en vue de la pro­chaine confron­ta­tion en cham­pion­nat (24 eA­gen, jour­née le 4 mai) ? Of­fi­ciel­le­ment, non. « Af­fron­ter fran­che­ment, c’est anec­do­tique, as­su­rait l’en­traî­neur gre­no­blois Sté­phane Glas cette se­maine. Ces deux matchs n’ont rien à voir avec le cham­pion­nat et on va sur­tout ac­cor­der de l’im­por­tance au conte­nu de nos propres per­for­mances. Comme sou­vent, le Challenge va nous per­mettre de ré­in­té­grer des bles­sés (comme Cor­din et Ra­so­lea qui dis­pu­te­ront leur pre­mier match de la sai­son, N.D.L.R.) et des joueurs en manque de temps de jeu. Dans ce genre de contexte, l’ad­ver­saire compte moins que l’équipe. Les mecs as­sez grands pour sa­voir que leur per­for­mance in­di­vi­duelle ne pour­ra pas exis­ter sans des com­por­te­ments col­lec­tifs. On va es­sayer d’abor­der ce match comme nous y sommes par­ve­nus face aux Har­le­quins. »

RE­TOUR DE RICKY JANUARIE

On se sou­vient que les Isé­rois étaient ve­nus à bout des An­glais (19-13) lors de la der­nière jour­née, quand Agen était pé­ni­ble­ment ve­nu à bout de Tré­vise à Ar­man­die (20-19). Les Age­nais ne s’en cachent pas non plus : après leur pro­bant suc­cès chez le cham­pion de France cas­trais en Top 14, ils vont en pro­fi­ter pour faire tour­ner et don­ner du temps de jeu aux re­ve­nants de bles­sure. Ain­si, le très at­ten­du Ricky Januarie, qui était vingt-qua­trième homme à Castres le week-end der­nier, fe­ra lui aus­si sa pre­mière ap­pa­ri­tion dans le groupe de la sai­son (il s’était bles­sé à un ge­nou en match ami­cal au mois d’août).

Alors le ma­na­ger Mau­ri­cio Reg­giar­do te­nait le même dis­cours que Sté­phane Glas ces der­niers jours : « C’est une com­pé­ti­tion dif­fé­rente. Nous ali­gnons des équipes dif­fé­rentes et le contexte est dif­fé­rent. Di­sons que si tu ne gagnes pas un match eu­ro­péen, tu ne des­cends pas en Pro D2… On se connaît, on connaît le rugby de Grenoble et on se re­joue­ra dans presque cinq mois, en mai, alors il n’y a pas vrai­ment d’en­sei­gne­ments à ti­rer de ces matchs. » Le pas­sé l’a d’ailleurs prou­vé très ré­cem­ment. Dans la même confi­gu­ra­tion face à Pau la sai­son der­nière, les Lot-et-Ga­ron­nais avaient per­du leurs trois pre­mières confron­ta­tions face à la Sec­tion (dont deux à do­mi­cile) avant de faire un im­mense pas vers le main­tien en al­lant s’im­po­ser au Ha­meau au mois d’avril…

Les Gre­no­blois de Clé­ment An­ce­ly, Hans Nkin­si et Dy­lan Jac­quot (de gauche à droite) y ver­ront plus clair après la ré­cep­tion d’Agen. En cas de vic­toire, la qua­li­fi­ca­tion se­ra en­core jouable, pour peu que les Isé­rois le veulent vrai­ment. Photo Icon Sport

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.