« Chaque chose en son temps »

En­traî­neur de Va­lence-Ro­mans

Midi Olympique - - Ovalie - par Ph. A. ■ Propos re­cueillis

Est-il pos­sible d’évo­quer dès à pré­sent la pers­pec­tive du Pro D2 ?

Vous sa­vez, l’ob­jec­tif, c’est la qua­li­fi­ca­tion au meilleur rang pos­sible. Un pro­jet spor­tif a été éla­bo­ré, nous nous sommes don­né trois ans pour le me­ner à bien. Sauf chan­ge­ment ra­di­cal d’état d’es­prit, nous sommes sur la bonne voie. Ce­la ne si­gni­fie pas que nous al­lons brû­ler les étapes.

Re­gar­dez-vous le par­cours des autres grosses cy­lin­drées ?

Oui, for­cé­ment, mais l’exa­men dé­taillé at­ten­tif des forces en pré­sence se fe­ra au mo­ment vou­lu. Comme je vous le di­sais, chaque chose en son temps. Nous ne sommes pas gé­niaux, à ne consi­dé­rer que les der­niers matchs qui nous laissent un peu sur notre faim.

Le re­tour d’un cham­pion­nat à deux vi­tesses est-il un fac­teur ex­pli­ca­tif ?

La sup­pres­sion de la poule Élite n’est pas une mau­vaise chose dans la me­sure où elle fa­vo­ri­sait la pro­pen­sion de cer­tains clubs à vivre au-des­sus de leurs moyens. In­ver­se­ment, l’in­té­rêt spor­tif était ac­cru. En tout cas, par­tout où nous al­lons, nous sommes l’équipe à battre, dans une am­biance de fête. Ce qui per­met de mon­trer du ca­rac­tère. La no­tion d’équipe à ré­ac­tion ne me convient pas, je pré­fère coa­cher un groupe en quête d’un match plein. Nous de­vons trou­ver la bonne car­bu­ra­tion dans la longue du­rée du cham­pion­nat.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.