Le­çons re­te­nues ?

Midi Olympique - - Pro D2 - P. B.

Quatre dé­faites en au­tant de dé­pla­ce­ments pour le Stade mon­tois de­puis le 28 sep­tembre, voi­là un bi­lan in­suf­fi­sant à l’ex­té­rieur pour un des fa­vo­ris de la com­pé­ti­tion. Mais si les dé­faites à An­gou­lême (16-20) et à Ne­vers (17-24) n’avaient rien d’alar­mant, les Lan­dais ayant à chaque fois ri­va­li­sé avec leurs ad­ver­saires, celles en­cais­sées à Aix et à Au­rillac sont plus pré­oc­cu­pantes, car clai­re­ment, sur ces deux der­nières sor­ties, il a man­qué beau­coup de choses aux Lan­dais, et d’abord la fé­ro­ci­té dans l’en­ga­ge­ment qui consti­tue la base in­dis­pen­sable pour exis­ter en ter­rain ad­verse. Il faut donc es­pé­rer que les hommes de Ch­ris­tophe Laus­sucq et Da­vid Au­ra­dou aient re­te­nu la le­çon car ce dé­pla­ce­ment à Bourg-en-Bresse se­ra du même ton­neau que les pré­cé­dents. Un ad­ver­saire qui joue sa sur­vie à chaque ren­contre à do­mi­cile, pous­sé par un public en­thou­siaste, des condi­tions mé­téo­ro­lo­giques de sai­son qui ni­vellent les va­leurs, à coup sûr, il fau­dra ré­pondre à la fu­ria lo­cale, tout en res­tant dis­ci­pli­né, avant de pen­ser à autre chose.

Les Mon­tois se­raient donc bien ins­pi­rés de re­mettre les boeufs avant la char­rue, car ce voyage, dans leur feuille de route, fait for­cé­ment par­tie de ceux qui doivent s’avé­rer pro­duc­tifs. On no­te­ra tout de même que les Bressans ne se sont in­cli­nés qu’une fois cette sai­son sur leur pe­louse et qu’ils sortent d’un gros match à Bé­ziers. Tout sauf une par­tie de plai­sir pour les Lan­dais qui de­vront uti­li­ser les bons in­gré­dients s’ils ne veulent pas connaître une nou­velle dés­illu­sion. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.