LA CURE DE JOU­VENCE

AVEC DIX JOUEURS DE MOINS DE 23 ANS, L’USAP A TE­NU TÊTE À L’UBB. LES ES­POIRS CATALANS ONT DON­NÉ UN VENT DE FRAέCHEUR À UN CLUB EN PLEINE DÉ­ROUTE EN TOP 14.

Midi Olympique - - Champions Cup 5e Journée - Par Émi­lien VICENS emi­[email protected]­di-olym­pique.fr

Ils s’ap­pellent Quen­tin, Al­ban, Pierre, Edoar­do, Ali­ve­re­ti, Ké­vin, Ni­co­las ou en­core Sa­dek. Cer­tains d’entre eux ont por­té le maillot de leur sé­lec­tion na­tio­nale chez les jeunes, d’autres furent sa­crés cham­pions de France Es­poirs sous le maillot ca­ta­lan en 2017. Un point com­mun : tous ont été ali­gnés à Ai­méGi­ral ce ven­dre­di pour la ré­cep­tion de Bor­deaux-Bègles. Dé­si­reux de pré­pa­rer la cru­ciale ve­nue de Pau en Top 14, le 26 jan­vier, les en­traî­neurs de Per­pi­gnan ont pro­fi­té de la scène eu­ro­péenne pour re-lan­cer dans le grand bain ses jeunes joueurs. À tel point que Da­vid Mar­ty, en charge de l’équipe es­poirs, a éprou­vé les plus grandes dif­fi­cul­tés au mo­ment de consti­tuer sa com­po­si­tion d’équipe ce week-end. Au mi­lieu des Karl Cha­teau, Tom Eco­chard et autres Pad­dy Jack­son, les Usa­pistes en de­ve­nir ont don­né pleine sa­tis­fac­tion.

Mal­gré une nou­velle dé­faite (27-34) face à une UBB elle aus­si re­ma­niée mais tou­jours en quête d’une im­pro­bable qua­li­fi­ca­tion, ce Per­pi­gnan ra­jeu­ni a em­ma­ga­si­né tout un flot de cer­ti­tudes pour l’ave­nir. L’en­traî­neur des avants Per­ry Fre­sh­wa­ter se vou­lait fier de ses hommes au coup de sif­flet fi­nal. « On leur a de­man­dé de s’en­voyer, de don­ner le maxi­mum. C’est ce qu’ils ont fait. C’était une bonne ex­pé­rience », li­vrait le coach an­glais, tou­te­fois aga­cé par la phy­sio­no­mie de la ren­contre et la nou­velle courte dé­faite de sa for­ma­tion. « C’était une équipe bis de Bor­deaux mais avec de la qua­li­té. C’est dom­mage qu’ils marquent deux es­sais à zé­ro passe. Je râle un peu mais je suis très fier de la pres­ta­tion des avants », ajou­tait-il.

PIERRE REY­NAUD : « J’AI PLUS AP­PRIS QU’EN HUIT SE­MAINES D’EN­TRAέNE­MENT »

L’ex­pé­ri­men­té Da­vid Mé­lé a éga­le­ment sou­li­gné la pres­ta­tion des jeunes ce ven­dre­di. « Ils ont es­sayé de ti­rer leur épingle du jeu et je pense qu’ils se sont mon­trés à leur avan­tage. C’est ce qu’on at­ten­dait d’eux, qu’ils puissent por­ter fiè­re­ment le maillot de l’Usap », ré­su­mait ce­lui qui n’avait que 23 ans lors du titre de 2009. Re­ve­nu au club pour ter­mi­ner sa car­rière, l’homme d’ex­pé­rience fut aux pre­mières loges pour as­sis­ter à l’ap­pren­tis­sage du jeune Fid­jien Ali­ve­re­ti Du­gui­va­lu, tout proche d’en­cais­ser un car­ton rouge en pre­mière pé­riode puis fi­na­le­ment mar­queur pour son bap­tême eu­ro­péen. Sans ou­blier les ta­lents tri­co­lores Al­ban Rous­sel et Pierre Rey­naud, au­teurs de qua­tre­vingts mi­nutes de grande qua­li­té. « Même s’il n’y avait pas d’ob­jec­tif comp­table, on au­rait ai­mé ap­por­ter cette pre­mière vic­toire et ce dé­clic », pes­tait d’ailleurs le troi­sième ligne, avant de re­ve­nir sur cet ap­pren­tis­sage sa­lu­taire : « Le but de ce genre de matchs est de se mon­trer, mon­trer que la re­lève est là et que nous avons au­tant en­vie que les grands. La vi­tesse de jeu est com­plè­te­ment dif­fé­rente qu’en Es­poirs. Ça reste un cran en des­sous du Top 14 mais c’est bien pour faire la pas­se­relle. On s’en­traîne sou­vent avec les pros, mais rien ne vaut un match fi­na­le­ment. J’ai beau­coup plus ap­pris qu’en huit se­maines d’en­traî­ne­ment », concluait Pierre Rey­naud. En face, si l’UBB ne s’est pas of­fert une telle cure de jou­vence, c’est que le club gi­ron­din es­pé­rait tou­jours se qua­li­fier en quarts de fi­nale de Chal­lenge Cup. Mal­gré un suc­cès bo­ni­fié ac­quis par des joueurs en manque de temps de jeu là en­core, les Bor­de­loBè­glais ont vu les der­niers es­poirs s’en­vo­ler avec la vic­toire du Con­nacht contre Sale, sa­me­di après-mi­di.

Pho­to Icon Sport

Ali­ve­re­ti Du­gui­va­lu et la jeu­nesse per­pi­gna­naise ont te­nu tête à une équipe bor­de­laise éga­le­ment re­ma­niée mais qui es­père en­core se qua­li­fier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.