Les conseils de juin 2018

Mieux Vivre Votre Argent - - Vos Actions -

Al­lé­gez AL­STOM à 39,10 eu­ros Le titre s’est bien re­va­lo­ri­sé dans la pers­pec­tive de la fu­sion avec Sie­mens.

Notre ren­for­ce­ment sur Al­stom à 35,49 eu­ros le 1er fé­vrier der­nier s’est ré­vé­lé ju­di­cieux. De­puis, le titre s’est ap­pré­cié de près de 10% grâce à la si­gna­ture de beaux contrats comme ce­lui de 1,4 mil­liard d’eu­ros ra­ti­fié avec la ville de Mon­tréal pour l’ex­ten­sion de son mé­tro. Le groupe a par ailleurs pu­blié de so­lides ré­sul­tats au titre de son exer­cice 2017/2018, avec un chiffre d’af­faires en crois­sance or­ga­nique de 4% et une amé­lio­ra­tion de 0,7 point de la marge opé­ra­tion­nelle qui at­teint dé­sor­mais 6,5% du chiffre d’af­faires contre 5,8% un an plus tôt. Des don­nées de bon au­gure avant la fu­sion avec les ac­ti­vi­tés fer­ro­viaires de Sie­mens. Nous pro­fi­tons de ce contexte fa­vo­rable pour al­lé­ger la po­si­tion à 39,10 eu­ros en conser­vant le solde pour jouer les bien­faits de la fu­sion et de la dis­tri­bu­tion de deux di­vi­dendes ex­cep­tion­nels de 4 eu­ros par ac­tion.

Ven­dez SARTORIUS STEDIM BIOTECH à 79,95 eu­ros Au plus haut, la « Va­leur du mois » d’oc­tobre 2016 se­ra sor­tie de la sé­lec­tion.

La très belle per­for­mance du titre de ce four­nis­seur mon­dial d’équi­pe­ments et de ser­vices pour l’in­dus­trie bio­phar­ma­ceu­tique, qui évo­lue au ni­veau de ses re­cords his­to­riques, in­cite à prendre nos gains. Nous pla­çons une li­mite de vente à 79,95 eu­ros. Le groupe s’est bien sor­ti d’un exer­cice 2017 ren­du dif­fi­cile par des pro­blèmes ponc­tuels d’ap­pro­vi­sion­ne­ment et de pro­duc­tion. Sa marge brute d’ex­ploi­ta­tion s’est lé­gè­re­ment ef­fri­tée de 0,2 point, à 27,3% d’un chiffre d’af­faires en hausse de 2,8%, à 1,08 mil­liard d’eu­ros. Grâce à un car­net de com­mandes bien orien­té et à une nor­ma­li­sa­tion des condi­tions de pro­duc­tion, la so­cié­té se montre plus confiante pour cette an­née en ta­blant sur une crois­sance or­ga­nique de 7 à 10% de son ac­ti­vi­té, as­sor­tie d’un re­bond d’un de­mi-point de la ren­ta­bi­li­té. A plus long terme (2025), la vi­si­bi­li­té est ex­cel­lente mais une grande par­tie des bonnes nou­velles se re­trouve dé­jà dans les cours.

Ren­for­cez SOMFY à 86,10 eu­ros Le re­flux du titre consti­tue une bonne op­por­tu­ni­té pour se ren­for­cer.

La crois­sance des ventes de ce lea­der mon­dial de l’au­to­ma­ti­sa­tion des ou­ver­tures et fer­me­tures de la mai­son et du bâ­ti­ment a ra­len­ti au pre­mier tri­mestre à cause d’ef­fets de change très dé­fa­vo­rables mais aus­si d’une base de com­pa­rai­son éle­vée puisque l’ac­ti­vi­té avait bon­di de près de 10% sur la même pé­riode de 2017. Ce phé­no­mène n’oc­culte pas les pers­pec­tives an­nuelles, qui res­tent bien orien­tées sur un mar­ché tou­jours por­té par la thé­ma­tique de la mai­son connec­tée. La marge opé­ra­tion­nelle de­vrait s’amé­lio­rer grâce au re­dres­se­ment des der­nières so­cié­tés ac­quises et mal­gré la pour­suite d’une stra­té­gie de gains de parts de mar­ché. Le ré­cent re­bond du dol­lar re­pré­sente en outre bonne nou­velle. Ren­for­cez à 86,10 eu­ros.

Al­lé­gez TO­TAL à 53,10 eu­ros La flam­bée des cours du pé­trole pro­fite à la com­pa­gnie fran­çaise.

To­tal est un des ga­gnants de la flam­bée des cours du pé­trole. Pen­dant le pre­mier tri­mestre 2018, son bé­né­fice net ajus­té a pro­gres­sé de 13% pour at­teindre 2,88 mil­liards de dol­lars grâce à la hausse des cours de l’or noir mais aus­si à une évo­lu­tion fa­vo­rable de sa pro­duc­tion (+ 5%). Ces deux fac­teurs ont lar­ge­ment com­pen­sé la baisse des marges dans le raf­fi­nage. L’environnement de­vrait res­ter pro­pice sur le deuxième tri­mestre si l’on en juge par les ré­cents re­cords at­teints par le ba­ril de Brent de la mer du Nord. Non seule­ment les pays de l’Opep et la Rus­sie res­pectent leurs quo­tas, mais la sor­tie des Etats-Unis de l’ac­cord sur le nu­cléaire ira­nien laisse pla­ner une me­nace sur la pro­duc­tion de la Ré­pu­blique is­la­mique. Au même mo­ment, le Ve­ne­zue­la, autre pays pro­duc­teur, connaît de graves dif­fi­cul­tés éco­no­miques. Nous pla­ce­rons une li­mite à 53,10 eu­ros pour al­lé­ger la po­si­tion.

Ven­dez TRI­GA­NO à 165 eu­ros L’ac­tion re­noue avec ses plus hauts his­to­riques.

Dé­jà al­lé­gée à deux re­prises (la der­nière fois le 1er fé­vrier à 156,30 eu­ros), la « Va­leur du mois » de sep­tembre 2017 se­ra ven­due à une li­mite fixée à 165 eu­ros. Les comptes se­mes­triels sont meilleurs que pré­vu avec un qua­si-dou­ble­ment du ré­sul­tat opé­ra­tion­nel cou­rant, à 104 mil­lions d’eu­ros, à par­tir d’un chiffre d’af­faires en forte hausse de 46,3% à 1,1 mil­liard. La per­for­mance re­flète un gain de 2,5 points de la marge, qui at­teint un re­cord de 9,5%. L’ef­fet vo­lume po­si­tif a fa­ci­li­té une meilleure ab­sorp­tion des coûts fixes et la so­cié­té a aus­si pro­fi­té des ef­forts de pro­duc­ti­vi­té et de l’im­pact fa­vo­rable de l’in­té­gra­tion du slo­vène Adria. La vi­si­bi­li­té à moyen terme se main­tient grâce à un so­lide car­net de com­mandes mais la re­cons­ti­tu­tion des stocks chez les conces­sion­naires est dé­sor­mais ter­mi­née et la fin du cycle de hausse n’est sans doute plus très loin. Il est pré­fé­rable d’être pru­dent sur un dos­sier bien va­lo­ri­sé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.