Of­frez-vous la conduite plai­sir

Mieux Vivre Votre Argent - - Sommaire -

Ca­brio­lets, cou­pés, spor­tives… Pour­quoi ne pas pro­fi­ter de l’été pour choi­sir un vé­hi­cule of­frant un de­si­gn éblouis­sant, un confort sou­ve­rain ou en­core des per­for­mances re­mar­quables. Notre guide pour bien choi­sir par­mi de nom­breux mo­dèles. En­quête : Da­vid Mar­ceau

Avec l’été, la voi­ture prend une autre di­men­sion. En ef­fet, plus qu’un simple ou­til per­met­tant de se dé­pla­cer d’un point A à un point B, c’est peut-être en cette sai­son que l’au­to­mo­bile peut se vivre le mieux comme un vec­teur de plai­sir. En­core fau­til s’en­tendre sur les in­gré­dients. Pour les uns, ce peut être tout bon­ne­ment une ligne élé­gante ou ori­gi­nale, com­bi­née à un confort oua­té et raf­fi­né ; pour d’autres, ce sont avant tout les émo­tions fortes que pro­curent une mé­ca­nique puis­sante et la car­ros­se­rie ru­ti­lante d’un bo­lide sur­vi­ta­mi­né ; pour d’autres en­core, c’est la sen­sa­tion phy­sique gri­sante de rou­ler les che­veux au vent. Le ca­brio­let est ef­fec­ti­ve­ment le sym­bole même de la voi­ture plai­sir. Les ama­teurs vous le di­ront : rien de tel que de pro­fi­ter du so­leil sur

les pe­tites routes en étant au contact des pay­sages tra­ver­sés ! Et si les dé­cou­vrables se vendent peu dans l’Hexa­gone — avec les cou­pés, elles re­pré­sentent à peine 1 % du mar­ché —, elles gardent une cote d’amour in­tacte. Les mo­dèles qui s’écoulent le plus sont plu­tôt haut de gamme. Ques­tion d’image pour les construc­teurs !

De plus, contrai­re­ment aux idées re­çues, le ca­brio­let n’est pas for­cé­ment in­uti­li­sable au quo­ti­dien, ni tou­jours hors de prix. Les ver­sions tra­di­tion­nelles à ca­pote en toile al­lègent la fac­ture et ren­forcent la sen­sa­tion de plein air, tan­dis que les ca­brio­lets à toit dur ga­ran­tissent une meilleure po­ly­va­lence pour un usage à l’an­née.

Cer­tains mo­dèles se va­lo­risent avec le temps, comme un bon vin

Plus lar­ge­ment, dans la ca­té­go­rie plai­sir, on trouve, bien sûr, les cou­pés stric­to sen­su. Leur atout : une ligne qui flatte l’oeil et qui sus­cite sou­vent l’achat d’im­pul­sion. Cette car­ros­se­rie au toit fuyant est d’ailleurs en train de re­lan­cer le mar­ché si­nis­tré de la ber­line tra­di­tion­nelle, à l’image des der­nières Peu­geot 508 et Volks­wa­gen Ar­teon. Des al­ter­na­tives cré­dibles face à la dé­fer­lante de SUV. Par­mi les autres pour­voyeurs de sen­sa­tions, il y a les 4x4 purs et durs, ca­pables de vous em­me­ner là où les autres s’ar­rêtent, ou en­core les ci­ta­dines chics et bran­chées et, pour­quoi pas, une voi­ture élec­trique qui vous per­met d’ava­ler les ki­lo­mètres sans émettre un gramme de CO2 !

On as­so­cie com­mu­né­ment cette fa­mille de vé­hi­cule à un gouffre fi­nan­cier. Il est vrai qu’ils sont sou­vent plus chers à l’achat, consomment da­van­tage, su­bissent un ma­lus et ré­clament un en­tre­tien très sui­vi. Tou­te­fois, cer­tains mo­dèles sont abor­dables et per­mettent même de ga­gner des sous. A la ma­nière d’un bon bor­deaux, ils peuvent prendre de la va­leur avec l’âge, sur­tout s’il s’agit d’une sé­rie très li­mi­tée (no­tam­ment les ca­brio­lets).

Pour vous ai­der à faire votre choix, nous avons éva­lué dix voi­tures em­blé­ma­tiques pour hé­do­niste en les ju­geant sur deux critères clés : le plai­sir et le bud­get. Pour le pre­mier, nous avons pris en compte le de­si­gn, le confort à bord, les per­for­mances et l’agré­ment de conduite ; pour le se­cond, nous avons consi­dé­ré le prix d’achat, la consom­ma­tion réelle, l’équi­pe­ment four­ni et le ma­lus éven­tuel. La conju­gai­son des deux vous per­met­tra de dis­tin­guer les mo­dèles of­frant le meilleur com­pro­mis.

Dans nos fiches, par consom­ma­tion mixte, il faut en­tendre consom­ma­tion en ville et hors ag­glo­mé­ra­tion.

TOMAS RODRIGUEZ / AGEFOTOSTOCK

Mal­gré des ventes li­mi­tées, les ca­brio­lets gardent une forte cote d’amour

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.