Tou­risme

Des sé­jours golf pour toute la fa­mille

Mieux Vivre Votre Argent - - Contents - En­quête : Thier­ry Beau­re­père

Après le ballon rond, place à la pe­tite balle blanche. Du 25 au 30 sep­tembre, le monde du golf au­ra les yeux ri­vés sur Guyan­court (Yve­lines) pour la Ry­der Cup qui voit s’af­fron­ter, tous les deux ans, les meilleurs cham­pions des Etats-Unis et d’Europe. Pour la pre­mière fois de­puis sa créa­tion en 1927, la com­pé­ti­tion a lieu en France. Peut-être un bon moyen de boos­ter la pra­tique du golf. Car avec 410 000 li­cen­ciés en 2017, se­lon la Fé­dé­ra­tion fran­çaise de golf, l’Hexa­gone est en­core loin du Royaume-Uni, de l’Al­le­magne et de la Suède, même si la pra­tique s’élar­git : 10% de li­cen­ciés ont moins de 18 ans et 27,5% sont des femmes.

En outre, mal­gré ses 700 par­cours, notre pays pro­fite peu du tou­risme dé­dié à ce sport. Dom­mage, car «ilest ad­dic­tif et ses pra­ti­quants n’hé­sitent pas à par­cou­rir la pla­nète », té­moigne Gil­bert Cis­ne­ros, le pa­tron du tour opé­ra­teur Exo­tismes qui a ré­cem­ment ra­che­té Greens du Monde, un spé­cia­liste du sec­teur. Avec quelques autres — le Club Med qui pro­pose ini­tia­tions et cours de per­fec­tion­ne­ment dans plu­sieurs de ses vil­lages, mais aus­si des ac­teurs plus poin­tus comme Golf au­tour du monde (Voyages Gal­lia), Tee off Tra­vel ou Voyages Gol­fis­simes —, il se par­tage un mar­ché de quelques di­zaines de mil­liers de gol­feurs fran­çais, prêts à em­bar­quer à la moindre oc­ca­sion pour as­sou­vir leur pas­sion pour­vu que les ser­vices soient au ren­dez-vous.

Attention au ni­veau re­quis pour les greens et à l’hé­ber­ge­ment

Il est vrai que ces sé­jours né­ces­sitent des condi­tions par­ti­cu­lières. De­puis le trans­port de l’équi­pe­ment (sac et clubs), par­fois fac­tu­ré en sup­plé­ment par les com­pa­gnies aé­riennes, jus­qu’à la ré­ser­va­tion des green fees (droits de par­cours) avant le dé­part, l’ex­per­tise des tour-opé­ra­teurs est es­sen­tielle. Leur connais­sance des par­cours aus­si, qu’ils soient en bord de mer (ap­pe­lés links) ou à la cam­pagne, val­lon­nés ou spor­tifs, des­si­nés par des ano­nymes ou des gol­feurs émé­rites. Le choix est vaste et cer­tains greens ne sont ac­ces­sibles qu’à des joueurs ex­pé­ri­men­tés.

Autre point ca­pi­tal : le choix de l’hé­ber­ge­ment. Car, même si l’on voit de plus en plus sou­vent des couples sur les ter­rains, le golf reste un sport mas­cu­lin. Il s’agit donc, pen­dant que monsieur ta­quine la pe­tite balle, d’oc­cu­per ma­dame et les en­fants. D’où l’at­trait pour les des­ti­na­tions bal­néaires et pour des hô­tels qui com­binent golf, spa et ac­ti­vi­tés de loi­sirs. Nous avons sé­lec­tion­né aux quatre coins du monde des offres tout com­pris qui sa­tis­fe­ront fa­milles et couples, tant par leur cadre, pro­pice aux dé­cou­vertes cultu­relles ou naturelles, que par l’éventail des oc­cu­pa­tions pro­po­sées hors des greens. En somme, de quoi pas­ser de vraies va­cances.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.