Mar­ché de l’art

La ma­ni­fes­ta­tion phare de la ren­trée ar­tis­tique tien­dra sa 30e édi­tion au Grand Pa­lais.

Mieux Vivre Votre Argent - - Contents - ROBIN MASSONNAUD

Après bien des ater­moie­ments et ru­meurs dans le mi­cro­cosme du mar­ché de l’art qui s’in­ter­ro­geait sur la sur­vie de la Bien­nale et sa te­nue à l’au­tomne 2018, les Cas­sandre se­ront dé­çues. Le plus prestigieux sa­lon fran­çais d’an­ti­quaires et de ga­le­ries d’art ho­no­re­ra sa 30e édi­tion sous la ver­rière du Grand Pa­lais. Dans une scé­no­gra­phie ori­gi­nale conçue par Jean-Charles de Cas­tel­ba­jac (voir p. 88), les ama­teurs par­cour­ront les al­lées afin de dé­cou­vrir les mer­veilles sé­lec­tion­nées par les 85 ex­po­sants. Ma­thias Ary Jan, pré­sident du Syn­di­cat na­tio­nal des an­ti­quaires, or­ga­ni­sa­teur de la ma­ni­fes­ta­tion, sou­ligne l’im­por­tance ac­cor­dée au vet­ting (l’ex­per­tise) et l’in­dé­pen­dance des spé­cia­listes de la com­mis­sion d’ad­mis­sion des oeuvres qui exa­mi­ne­ront près de 5 000 ob­jets. Leur tra­vail per­met, en ef­fet, de ga­ran­tir la qua­li­té, l’an­cien­ne­té et l’au­then­ti­ci­té des oeuvres ex­po­sées.

La di­ver­si­té des époques et des styles est éga­le­ment un atout ma­jeur de la Bien­nale. On passe des vases de l’An­ti­qui­té grecque à la sta­tuaire Renaissance ou ba­roque, puis on ad­mire les masques des ci­vi­li­sa­tions pré­co­lom­biennes, avant de s’ex­ta­sier de­vant les ta­bleaux du Grand Siècle fran­çais ou d’ar­tistes mo­dernes et contem­po­rains. Sans ou­blier le mo­bi­lier, une spé­cia­li­té tou­jours bien re­pré­sen­tée à la Bien­nale, qu’il s’agisse des sièges du XVIIIe siècle, des plus belles pièces de l’Art nou­veau, de l’Art dé­co ou des créa­tions de­si­gn.

Ne man­quez pas non plus les ob­jets de la Wie­ner Werkstätte (as­so­cia­tion d’ar­tistes et d’ar­ti­sans vien­nois du dé­but du XXe), les pay­sages d’ar­tistes fla­mands et hol­lan­dais du XVIIe, les ma­gni­fiques es­tampes ja­po­naises d’Uta­ma­ro ou de Ha­ru­no­bu, les sculp­tures khmères ou chi­noises de boud­dhas et, en­fin, les bijoux vin­tage si­gnés des plus cé­lèbres noms de la place Ven­dôme. Si vous sou­hai­tez suc­com­ber, n’ou­bliez pas que, comme dans toutes ces ma­ni­fes­ta­tions de pres­tige, les prix sont éle­vés, mais qu’il y a une marge de né­go­cia­tion.

Si vous n’êtes pas en­core ar­ri­vé à sa­tié­té, ren­dez-vous à l’ex­po­si­tion mu­séale, sans pos­si­bi­li­té d’achat, des quelques tré­sors de la col­lec­tion na­po­léo­nienne de Pierre-Jean Cha­len­çon, l’ani­ma­teur-ve­dette de l’émis­sion « Af­faire conclue » dif­fu­sée sur France 2.

Le sa­lon fran­çais d’an­ti­qui­tés est tou­jours aus­si prestigieux, en dé­pit des ru­meurs

A gauche: Berthe Mo­ri­sot, Por­trait de Louise Rie­se­ner, huile sur toile, 1881. Au centre: Ki­ta­ga­wa Uta­ma­ro, La Ri­vière de Cris­tal Ki­nu­ta, es­tampe, 1795-1796. Ci-des­sous: Fer­di­nan­do Tac­ca, Che­valbon­dis­sant, bronze pa­ti­né, vers 1650.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.