Vos ac­tions

Mieux Vivre Votre Argent - - Contents -

Le sta­tut de com­man­dite qui as­sure les pleins pou­voirs aux gé­rants du groupe Hermès n’avait pas dis­sua­dé LVMH de par­tir à l’as­saut de son concur­rent en 2010, en pre­nant dans un pre­mier temps 14% de son ca­pi­tal à tra­vers un mon­tage com­plexe, avant de mon­ter jus­qu’à 23,2%. Il a fal­lu des mois de ba­taille ju­di­ciaire et une ha­bile conci­lia­tion de la part du pré­sident du tri­bu­nal de commerce de Pa­ris pour que les deux groupes en­terrent la hache de guerre en sep­tembre 2014 dans le cadre d’un ac­cord au terme du­quel LVMH s’est en­ga­gé à re­dis­tri­buer à ses propres ac­tion­naires l’in­té­gra­li­té de

sa par­ti­ci­pa­tion dans Hermès.

Les des­cen­dants d’Emile-Mau­rice Hermès ont plei­ne­ment ti­ré les le­çons de cet épi­sode. Ils ont créé deux struc­tures: H51 SAS et H2 SAS, qui ras­semblent les in­té­rêts fa­mi­liaux et oc­troient un contrôle de fait du groupe avec 60% du ca­pi­tal, sans comp­ter les 6% dé­te­nus par d’autres membres de la fa­mille, de sorte que le tour de table est au­jourd’hui to­ta­le­ment ver­rouillé. La di­rec­tion d’Hermès est as­su­rée par la gé­rance, les gé­rants (Axel Du­mas et la so­cié­té Emile Hermès SARL, re­pré­sen­tée par Hen­ri-Louis Bauer) étant nom­més par l’as­so­cié com­man­di­té (c’est-à-dire la struc­ture Emile Hermès SARL).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.