Les con­seils de no­vembre 2018

Une fois ache­tées, les Va­leurs du mois font l’ob­jet, dans ces pages, d’une ges­tion ac­tive avec des con­seils de ren­for­ce­ment, d’al­lé­ge­ment ou de vente (don­nées ar­rê­tées au 10-10-2018).

Mieux Vivre Votre Argent - - Vos Actions -

Ren­for­cez INGENICO à 65,38 eu­ros Notre « Va­leur du mois » de jan­vier 2016 consti­tue une cible de choix. Le groupe tra­verse de­puis deux ans des dif­fi­cul­tés liées au ra­len­tis­se­ment du mar­ché amé­ri­cain et à la ré­vo­lu­tion de l’in­dus­trie du paie­ment. La mon­tée en puis­sance des tran­sac­tions à dis­tance me­nace l’exis­tence des ter­mi­naux de paie­ment sur les­quels Ingenico réa­lise en­core une part si­gni­fi­ca­tive de son ac­ti­vi­té. Mais grâce à des ac­qui­si­tions, la so­cié­té a su prendre le bon vi­rage tech­no­lo­gique. La sta­bi­li­sa­tion es­pé­rée de son ex­cé­dent brut d’ex­ploi­ta­tion au­tour de 520 mil­lions d’eu­ros cette an­née laisse pen­ser que le plus dur est pas­sé. La chute du titre fait du groupe une cible par­faite. Le fonds PAI Part­ners a dé­jà étu­dié le dos­sier. La banque Na­tixis et le spé­cia­liste des ser­vices pré­payés Eden­red le re­gardent. Une OPA est pos­sible.

Ren­for­cez LVMH à 275 eu­ros

Les prises de bé­né­fices sur notre « Va­leur du mois » de mars 2014 offrent une op­por­tu­ni­té de se ren­for­cer.

L’ac­tion LVMH a suc­com­bé aux prises de bé­né­fices mal­gré la pu­bli­ca­tion d’un chiffre d’af­faires à la fin de sep­tembre en ligne avec les at­tentes. La crois­sance or­ga­nique des ventes du troi­sième tri­mestre (+ 10%) a lé­gè­re­ment dé­cé­lé­ré par rap­port au pre­mier se­mestre (+ 12%) mais elle reste sou­te­nue. Cer­tains in­ves­tis­seurs re­doutent un es­souf­fle­ment de la dy­na­mique, no­tam­ment en Chine, ce qui sem­ble­rait lo­gique au re­gard d’une base de com­pa­rai­son très éle­vée, mais il n’est pas ques­tion d’un re­tour­ne­ment bru­tal si l’on en juge par l’ac­cé­lé­ra­tion du pôle mode et ma­ro­qui­ne­rie de LVMH au troi­sième tri­mestre (+ 14%). Nous pro­fi­tons de la baisse de ré­gime du titre pour ren­for­cer la po­si­tion à 275 eu­ros.

Ren­for­cez RENAULT à 71 eu­ros

Notre « Va­leur du mois » de juin 2018 de­vient très bon mar­ché.

Le construc­teur fran­çais n’a pas échap­pé à la cor­rec­tion su­bie par l’en­semble du sec­teur au­to­mo­bile, confron­té à plu­sieurs vents contraires. A com­men­cer par le chan­ge­ment de mé­thode d’ho­mo­lo­ga­tion des vé­hi­cules en Eu­rope, à l’ori­gine d’im­por­tantes per­tur­ba­tions dans la chaîne de pro­duc­tion et de lo­gis­tique de cette in­dus­trie. Tou­te­fois, Renault n’est pas le groupe le plus concer­né par ces chan­ge­ments puisque sa gamme res­pecte glo­ba­le­ment les ni­veaux d’émis­sions dé­fi­nis par Bruxelles. Le ra­len­tis­se­ment du mar­ché au­to­mo­bile chi­nois consti­tue aus­si une source de pré­oc­cu­pa­tion, même si la pré­sence lo­cale du fran­çais reste li­mi­tée. En­fin, le sec­teur au­to­mo­bile doit faire face à d’im­por­tants dé­fis pour conce­voir la voi­ture du fu­tur (ré­duc­tion des émis­sions et connec­ti­vi­té). Renault, fort de ses am­bi­tions dans le do­maine de la voi­ture élec­trique, peut s’ap­puyer sur l’al­liance for­mée avec Nis­san et Mit­su­bi­shi pour par­ta­ger les coûts de dé­ve­lop­pe­ment né­ces­saires à ces mu­ta­tions. Nous pro­fi­te­rons de la fai­blesse du cours pour ren­for­cer la po­si­tion à 71 eu­ros.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.