Sur­fez sur la nu­mé­ri­sa­tion de l’éco­no­mie

Mieux Vivre Votre Argent - - Votre Argent -

De­puis trois ans, les va­leurs tech­no­lo­giques pro­gressent sans dis­con­ti­nuer en Bourse et ont même ti­ré la per­for­mance de l’en­semble des mar­chés amé­ri­cains. Si leur ni­veau de va­lo­ri­sa­tion, ju­gé par­fois ex­ces­sif, consti­tue un point à sur­veiller, de nom­breux gé­rants re­com­mandent cette thé­ma­tique qui de­vrait en­core avoir de beaux jours de­vant elle.

Echi­quier Ar­ti­fi­cial In­tel­li­gence.

La Fi­nan­cière de l’Echi­quier est la pre­mière so­cié­té de ges­tion à pro­po­ser en France un fonds dé­dié à l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle. Lan­cé en juin der­nier, Echi­quier Ar­ti­fi­cial In­tel­li­gence (LU1819480192) en­re­gistre dé­jà près de 21 mil­lions d’eu­ros d’en­cours et de­vrait ra­pi­de­ment convaincre d’autres in­ves­tis­seurs. Ce thème, qui re­groupe toutes les en­tre­prises uti­li­sant des tech­niques en vue de se sub­sti­tuer à l’in­tel­li­gence hu­maine, per­met de vi­ser dif­fé­rents champs de l’éco­no­mie. « Notre uni­vers d’in­ves­tis­se­ment com­prend 150 en­tre­prises co­tées au ni­veau mon­dial, dé­taille Ro­lan­do Gran­di, son gé­rant. Si les va­leurs tech­no­lo­giques y sont très re­pré­sen­tées, d’autres sec­teurs d’ac­ti­vi­té beau­coup plus tra­di­tion­nels com­mencent eux aus­si à uti­li­ser cette in­no­va­tion.Pa­rexemple,auxE­tats-Unis,Do­mi­no’sPiz­za­re­court à l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle conver­sa­tion­nelle pour ré­pondre plus ra­pi­de­ment aux ap­pels de ses clients. » Au to­tal, Echi­quier Ar­ti­fi­cial In­tel­li­gence in­ves­tit dans une tren­taine de va­leurs dont le po­ten­tiel de crois­sance an­nua­li­sée du chiffre d’af­faires est es­ti­mé à 20% pour les trois pro­chaines an­nées.

La convic­tion du gé­rant : Nvi­dia. De­puis que ce four­nis­seur amé­ri­cain de pro­ces­seurs, cartes et puces gra­phiques

pour or­di­na­teurs ou consoles de jeux a in­té­gré des so­lu­tions d’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle, il a connu une crois­sance de 300% de son ac­ti­vi­té en 2017, et de 100% cette an­née.

EdR Fund Big Da­ta.

Par­tant du constat que l’ex­ploi­ta­tion des don­nées consti­tue un vec­teur de créa­tion de va­leur, Ed­mond de Roth­schild AM a dé­ci­dé en 2015 de lan­cer EdR Fund Big Da­ta (LU1244893696). Ce fonds s’in­té­resse à trois types de so­cié­tés co­tées au ni­veau in­ter­na­tio­nal : celles qui créent les in­fra­struc­tures né­ces­saires à la trans­mis­sion des don­nées, celles qui ana­lysent ces der­nières et en­fin celles qui les uti­lisent. « Notre uni­vers d’in­ves­tis­se­ment se com­pose au­jourd’hui de 250 va­leurs dans le monde, pré­cise Jac­quesAu­ré­lien Mar­ci­reau, son gé­rant. Si la moi­tié d’entre elles sont is­sues des sec­teurs des tech­no­lo­gies ou des té­lé­com­mu­ni­ca­tions, le reste pro­vient d’autres ac­ti­vi­tés comme l’as­su­rance, le tra­vail tem­po­raire, la san­té, l’au­to­mo­bile… » L’uti­li­sa­tion des don­nées en masse de­vient de plus en plus la norme pour de nom­breuses so­cié­tés et les op­por­tu­ni­tés en Bourse aug­mentent. EdR Fund Big Da­ta en­re­gistre un gain de près de 50% de­puis sa créa­tion et de 9,3% sur les neuf pre­miers mois de l’an­née.

La convic­tion du gé­rant : Axa. L’as­su­reur, co­té sur Eu­ro­next, a pla­cé la ges­tion des don­nées au coeur de sa stra­té­gie de dé­ve­lop­pe­ment. Il pro­pose dé­sor­mais des con­trats adap­tés en fonc­tion de don­nées qua­li­ta­tives qu’il peut ré­cu­pé­rer au­près de ses clients. Par exemple, avec l’offre YouD­rive en France, Axa mo­dule les primes d’as­su­rance des jeunes conduc­teurs grâce à un boî­tier ins­tal­lé dans leur vé­hi­cule qui per­met d’éta­blir un score de conduite.

Pic­tet-Di­gi­tal.

Mi­ser sur les ser­vices nu­mé­riques, telle est la stra­té­gie de Pic­tet-Di­gi­tal (LU0340554913) de Pic­tet AM, de­puis son lan­ce­ment en 2008. Ce fonds d’ac­tions in­ter­na­tio­nales se concentre uni­que­ment sur les en­tre­prises qui réa­lisent au moins 20% de leur chiffre d’af­faires via In­ter­net. Il pri­vi­lé­gie des ac­teurs in­ter­na­tio­naux pré­sents dans la pu­bli­ci­té en ligne, les lo­gi­ciels, l’e-com­merce, les di­ver­tis­se­ments… De plus, il se fo­ca­lise sur les so­cié­tés en forte crois­sance et qui pro­posent de nou­veaux mo­dèles d’ac­ti­vi­tés, sources de trans­for­ma­tion de la so­cié­té : Uber dans les trans­ports, Len­ding Club avec le prêt par­ti­ci­pa­tif, Cri­teo dans la pu­bli­ci­té en ligne. Trou­ver des en­tre­prises à la pointe de la nu­mé­ri­sa­tion crois­sante des éco­no­mies est le leit­mo­tiv de sa prin­ci­pale gé­rante, Syl­vie Se­jour­net. A la fin de sep­tembre, Pic­tet Di­gi­tal pro­gresse de 9,72% de­puis le dé­but de l’an­née et gagne 251% sur dix ans.

La convic­tion de la gé­rante : eBay. L’en­tre­prise amé­ri­caine con­nue pour ses ventes aux en­chères, dont le cours sur le Nas­daq s’éle­vait au 30 sep­tembre à moins de 33 dol­lars, est ju­gée sous-éva­luée. Sou­vent dé­lais­sée par les in­ves­tis­seurs au re­gard de la forte pres­sion concur­ren­tielle qu’elle su­bit, eBay a pour­tant lar­ge­ment in­ves­ti dans l’ex­pé­rience client de ses uti­li­sa­teurs en ra­che­tant plu­sieurs start-up ces der­nières an­nées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.