Des ré­duc­tions d’im­pôt im­mo­bi­lières pour les non-ré­si­dents Le cal­cul du pla­fon­ne­ment de l’IFI an­ti­cons­ti­tu­tion­nel ?

Mieux Vivre Votre Argent - - Fiscalité & Droit -

Jus­qu’à pré­sent, Ber­cy a tou­jours re­fu­sé aux non-ré­si­dents les ré­duc­tions d’im­pôt pour les in­ves­tis­se­ments im­mo­bi­liers lo­ca­tifs. La Cour ad­mi­nis­tra­tive d’ap­pel de Ver­sailles

(31 mai 2018, no 17VE00744) consi­dère que cette ex­clu­sion est contraire au prin­cipe de libre cir­cu­la­tion des ca­pi­taux pré­vu par les textes eu­ro­péens. Cette dé­ci­sion prise pour le Scel­lier s’ap­plique à tous les ré­gimes en vi­gueur (Pi­nel, Cen­si-Bou­vard, Mal­raux). Ber­cy ne s’étant pas pour­vu en cas­sa­tion, les par­ti­cu­liers concer­nés peuvent dé­po­ser une ré­cla­ma­tion au fisc. Le mon­tant to­tal de l’im­pôt sur la for­tune et de l’im­pôt sur le re­ve­nu ne doit pas dé­pas­ser 75% des res­sources du re­de­vable. C’est ce qu’on ap­pelle le pla­fon­ne­ment de l’IFI. Mais pour le cal­cul des res­sources dis­po­nibles, les textes gonflent ar­ti­fi­ciel­le­ment les re­ve­nus du contri­buable. Par exemple, Ber­cy re­tient les plus-va­lues im­mo­bi­lières sans ap­pli­quer les abat­te­ments pour an­née de dé­ten­tion pré­vus en ma­tière d’im­pôt sur le re­ve­nu. Le Con­seil d’Etat (12 oc­tobre 2018, no 422618) es­time que ce pro­cé­dé pour­rait être in­cons­ti­tu­tion­nel. Le Con­seil consti­tu­tion­nel doit va­li­der ou in­va­li­der cette ana­lyse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.