Une va­leur peu chère, au vu de la tré­so­re­rie et du ren­de­ment

Mieux Vivre Votre Argent - - Vos Actions - FRÉ­DÉ­RIC BÉRIOT

At­ten­tion tou­te­fois. L’ac­ti­vi­té de GTT dé­pend étroi­te­ment de l’évo­lu­tion des prix du pé­trole. Mais après avoir souf­fert en 2016 et 2017, la dy­na­mique com­mer­ciale est for­te­ment re­par­tie de­puis le dé­but de l’an­née. Grâce au gain de 35 nou­velles af­faires sur les neuf pre­miers mois, le car­net de com­mandes s’éle­vait à la fin de sep­tembre à 92 pro­jets. Et il n’est pas cer­tain que GTT connaisse un creux de cycle en 2019 comme le mar­ché le re­dou­tait en­core ré­cem­ment. Une lé­gère crois­sance du chiffre d’af­faires et des pro­fits est dé­sor­mais es­pé­rée avant une ac­cé­lé­ra­tion plus franche en 2020. Des hy­po­thèses va­lo­ri­sées à 18,2 fois pour cette an­née et 2019, et à 16,2 fois pour 2020, ce qui n’est pas très cher, compte te­nu d’une tré­so­re­rie nette re­pré­sen­tant 5% de la ca­pi­ta­li­sa­tion et d’un ren­de­ment d’un peu plus de 4%.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.