De la li­ber­té de fixer votre pla­fond de paie­ment par carte

Mieux Vivre Votre Argent - - Vos Droits -

J’ai l’ha­bi­tude de ré­gler par le biais de ma carte ban­caire di­verses fac­tures. Je bé­né­fi­cie d’un pla­fond li­mi­té à 4500 eu­ros par paie­ment. Pour l’achat d’une voi­ture, j’ai de­man­dé à ma banque de le re­le­ver. Elle le fixe à 12500 eu­ros, ce qui est in­suf­fi­sant pour moi. La ré­ponse de mon conseiller est sur­pre­nante : « Vous n’avez qu’à ré­gler le mon­tant to­tal en 2 ou 3 fois. »

Y a-t-il une li­mi­ta­tion lé­gale de pla­fond pour paie­ment via la carte four­nie par ma banque ou s’agit-il d’un ex­cès de zèle du ges­tion­naire de mon compte?

Georges R., par cour­riel

■ Le pla­fond de paie­ment par carte ban­caire est li­bre­ment conve­nu entre la banque et son client se­lon ses be­soins et sa si­tua­tion fi­nan­cière. Il n’existe au­cun texte lé­gal qui en fixe le mon­tant. C’est pour­quoi ces pla­fonds sont très va­riables d’un éta­blis­se­ment à l’autre ou d’un client à l’autre. Dans la pra­tique, il est

sou­vent pré­vu un pla­fond spé­ci­fique pour les re­traits, un autre pour les paie­ments, de même qu’une li­mite par­ti­cu­lière pour les dé­penses à l’étran­ger. Comme dans votre cas, votre banque peut les aug­men­ter ponc­tuel­le­ment. Elle peut aus­si à votre de­mande les mo­di­fier du­ra­ble­ment à la hausse. Mais il s’agit tou­jours d’une né­go­cia­tion entre vous et votre conseiller, le mon­tant li­mite pou­vant être d’au­tant plus éle­vé que vous êtes un bon client. Le pla­fond de 12 500 eu­ros qui vous a été ac­cor­dé pour un paie­ment peut dé­jà être consi­dé­ré comme im­por­tant.

On ne peut donc pas par­ler de zèle ex­ces­sif de votre ges­tion­naire de compte. Si vous sou­hai­tez avoir en per­ma­nence un pla­fond vrai­ment très éle­vé, il faut donc en­vi­sa­ger de sous­crire une carte ban­caire haut de gamme dont la co­ti­sa­tion an­nuelle se­ra for­cé­ment plus coû­teuse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.