Deux mots d’ordre: di­ver­si­fier son por­te­feuille...

Mieux Vivre Votre Argent - - Votre Argent -

Les va­leurs cy­cliques

Ces so­cié­tés sont as­sez ré­ac­tives à la conjonc­ture. En phase d’ex­pan­sion, l’aug­men­ta­tion des vo­lumes exerce un le­vier po­si­tif sur leur ren­ta­bi­li­té, mais en cas de ra­len­tis­se­ment, le le­vier joue en sens in­verse. Rai­son pour la­quelle les ni­veaux de va­lo­ri­sa­tion de ces so­cié­tés res­tent gé­né­ra­le­ment mo­dé­rés.

Plas­tic Om­nium

Comme l’en­semble de son sec­teur, l’équi­pe­men­tier au­to­mo­bile a été très at­ta­qué en Bourse en 2018. Les per­for­mances fi­nan­cières ne sont pas en cause puisque le groupe s’at­tend à une aug­men­ta­tion de 5% de son chiffre d’af­faires et à une forte crois­sance de son bé­né­fice en 2018. Mais les in­cer­ti­tudes quant à la vi­gueur du mar­ché mon­dial pour 2019 in­quiètent, no­tam­ment en Chine. Le chan­ge­ment des normes d’ho­mo­lo­ga­tion des vé­hi­cules neufs en Eu­rope a aus­si per­tur­bé la chaîne de pro­duc­tion, mais ce phé­no­mène est ponc­tuel. Plas­tic Om­nium a un plan de charge bien rem­pli et va conti­nue­ra de ga­gner des parts de mar­ché grâce à ses so­lu­tions in­no­vantes per­met­tant de ré­duire le poids des vé­hi­cules et les émis­sions pol­luantes. Les tech­no­lo­gies dé­diées à la pile à com­bus­tible, en dé­ve­lop­pe­ment, pour­raient consti­tuer un nou­veau re­lais de crois­sance.

Spie

In­tro­duit le 10 juin 2015 à un prix de 16,50 eu­ros, le titre de ce lea­der eu­ro­péen des ser­vices mul­ti­tech­niques dans les do­maines de l’éner­gie et de la com­mu­ni­ca­tion af­fiche un par­cours bour­sier très dé­ce­vant. La faute à des mar­chés dif­fi­ciles ces der­nières an­nées en France et en Grande-Bre­tagne et à un contexte dé­gra­dé dans l’éner­gie. Mais une in­flexion est at­ten­due pour les ré­sul­tats 2018. Avec l’in­té­gra­tion en an­née pleine de la fi­liale al­le­mande, SAG, la marge opé­ra­tion­nelle de­vrait re­pas­ser le seuil des 6% à par­tir d’un chiffre d’af­faires en crois­sance de plus de 7% à taux de change constants. A moins de 9 fois les pro­fits, le titre n’est pas cher et la Caisse de dé­pôt et pla­ce­ment du Qué­bec en a pro­fi­té, fin août, pour conso­li­der sa po­si­tion de pre­mier ac­tion­naire au ca­pi­tal. La so­cié­té consti­tue une cible at­trac­tive.

TF1

Face à une concur­rence plus rude et à l’ar­ri­vée de nou­veaux dis­tri­bu­teurs de conte­nus, comme Net­flix, TF1 a fait évo­luer son mo­dèle éco­no­mique pour moins dé­pendre des re­ve­nus pu­bli­ci­taires. Le groupe di­ri­gé par Gilles Pé­lis­son a mis l’ac­cent sur la pro­duc­tion et le di­gi­tal en ra­che­tant la so­cié­té au­dio­vi­suelle Ne­wen et le groupe de mé­dia nu­mé­rique Au­fe­mi­nin. Ces nou­velles ac­ti­vi­tés de­vraient re­pré­sen­ter près d’un tiers du chiffre d’af­faires en 2019 et contri­buer à l’amé­lio­ra­tion de la ren­ta­bi­li­té. L’ob­jec­tif est de re­nouer avec une marge opé­ra­tion­nelle à deux chiffres en 2019 (8,7% en 2017). Cette pers­pec­tive est fai­ble­ment va­lo­ri­sée puisque le titre ca­pi­ta­lise moins de dix fois les pro­fits at­ten­dus en 2019 et offre un ren­de­ment su­pé­rieur à 4%.

Les va­leurs de ren­de­ment

Même si le cri­tère du ren­de­ment n’est pas un ar­gu­ment suf­fi­sant pour sé­lec­tion­ner une va­leur, il re­pré­sente un mo­tif de sou­tien im­por­tant pour des so­cié­tés à forte vi­si­bi­li­té. Nous en avons choi­si trois of­frants entre 4 et 6% de ré­mu­né­ra­tion sé­cu­ri­sée avec, en outre, une di­men­sion spé­cu­la­tive pour Scor.

Axa

Axa a souf­fert en Bourse du main­tien des taux d’in­té­rêt bas, ce qui pé­na­lise son pôle épargne et as­su­rance vie. Pour au­tant, le re­cen­trage opé­ré de­puis 2016 sur les mé­tiers de la san­té, des en­tre­prises (avec le rachat cette an­née, aux Etats-Unis, du groupe XL) et de l’épargne re­traite est une vraie réus­site. L’ob­jec­tif est de rendre le groupe moins dé­pen­dant des mar­chés fi­nan­ciers. Les cibles du plan stra­té­gique Am­bi­tion 2020 ont été re­le­vées et visent une ren­ta­bi­li­té des ca­pi­taux propres de 14 à 16% (contre 12 à 14% au­pa­ra­vant) et la dis­tri­bu­tion de 50 à 60% des pro­fits (contre 45 à 55% pré­cé­dem­ment). Le ra­tio dit de Sol­va­bi­li­té II, com­pris entre 170 et 220%, était dé­jà res­pec­té à la fin de sep­tembre 2018 (195%) grâce à l’in­tro­duc­tion à Wall Street de la fi­liale amé­ri­caine, Axa Equi­table Hol­dings. Le di­vi­dende n’a ja­mais bais­sé de­puis 2008 et offre un ren­de­ment su­pé­rieur à 6%.

Nexi­ty

Ce lea­der de la pro­mo­tion im­mo­bi­lière a ren­for­cé cette an­née son pôle dé­fen­sif des ser­vices avec son en­trée ma­jo­ri­taire au ca­pi­tal d’Ae­gide-Do­mi­tys, spé­cia­li­sée dans la ges­tion d’éta­blis­se­ments non mé­di­ca­li­sés pour les se­niors. L’ob­jec­tif d’ici à 2021 est de ré­duire la sen­si­bi­li­té du groupe au cycle de la construc­tion de lo­ge­ment en dé­ve­lop­pant la part des ser­vices (pour at­teindre 45% de l’ex­cé­dent brut d’ex­ploi­ta­tion) et de la construc­tion d’ac­tifs ter­tiaires (bu­reaux, com­merces). Ce­la de­vrait conduire sur les trois pro­chaines an­nées à une pro­gres­sion de 10% par an du chiffre d’af­faires et de l’ex­cé­dent brut d’ex­ploi­ta­tion. La forte culture ac­tion­na­riale de la so­cié­té (12,5% du ca­pi­tal sont aux mains des di­ri­geants) offre des ga­ran­ties sur la dis­tri­bu­tion. Le di­vi­dende se­ra main­te­nu à 2,50 eu­ros par ac­tion jus­qu’en 2021. Il fait res­sor­tir un ren­de­ment sé­cu­ri­sé proche de 6%.

Scor

A la fois équi­li­bré géo­gra­phi­que­ment et entre les deux mé­tiers de la ré­as­su­rance vie et de la pré­voyance des risques, le cin­quième ré­as­su­reur mon­dial at­tise les convoi­tises. Et pour cause, il est ap­pré­cié des agences de no­ta­tion pour la so­li­di­té de son bi­lan, avec un ra­tio de sol­va­bi­li­té de 222%, au-des­sus de la four­chette haute (185 à 220%) qui était vi­sée pour 2019. Les ac­tion­naires sont ha­bi­tués à une po­li­tique de dis­tri­bu­tion gé­né­reuse : entre 43 et 62% des pro­fits se­lon les an­nées, et le di­vi­dende n’a pas bais­sé de­puis 2006. On com­prend pour­quoi l’as­su­reur mu­tua­liste Co­véa, qui pos­sède un peu plus de 8% du ca­pi­tal, a pro­po­sé 43 eu­ros par ac­tion pour ra­che­ter Scor. Une offre re­je­tée mais Co­véa pour­rait re­pas­ser à l’of­fen­sive en 2019.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.