Bourse

Mieux Vivre Votre Argent - - Editorial - FRÉ­DÉ­RIC BÉRIOT

Signe du re­gain de l’aver­sion au risque sur les dif­fé­rentes places fi­nan­cières, le VIX (Vo­la­ti­li­ty In­dex), ap­pe­lé éga­le­ment « l’in­dice de la peur », a grim­pé de 50% au dé­but de dé­cembre der­nier. Le tra­di­tion­nel ral­ly de fin d’an­née semblent com­pro­mis tant les in­cer­ti­tudes s’ac­cu­mulent en Bourse, sur fond de risque po­li­tique et géo­po­li­tique. Quelle se­ra l’is­sue du bras de fer com­mer­cial en­ga­gé entre les Etats-Unis et la Chine ? Si les deux su­per­puis­sances mon­diales ont ac­cep­té d’ob­ser­ver une trêve de trois mois pour ten­ter de né­go­cier un ac­cord, l’ar­res­ta­tion au Ca­na­da de Meng Wanz­hou, la fille du fon­da­teur de fa­bri­cant de té­lé­phones por­tables chi­nois Hua­wei, a at­ti­sé les ten­sions. On an­ti­cipe que ces né­go­cia­tions pren­dront beau­coup plus de temps que pré­vu.

Car der­rière ces ri­va­li­tés com­mer­ciales se dé­roule une ba­taille plus cru­ciale en­core : celle pour le rôle de pre­mière puis­sance éco­no­mique mon­diale, la Chine fai­sant of­fice de concur­rent dan­ge­reux pour dé­trô­ner les Etats-Unis. Cette guerre n’est pas sans consé­quence sur la crois­sance mon­diale. En zone eu­ro et en Chine, l’ac­ti­vi­té a ra­len­ti sé­rieu­se­ment. Et si les Etats-Unis font fi­gure d’ex­cep­tion jus­qu’à main­te­nant, c’est grâce au sti­mu­lus pro­vo­qué par les baisses d’im­pôt de Do­nald Trump. Mais at­ten­tion, cet ef­fet po­si­tif ne joue­ra plus en 2019 et l’éco­no­mie amé­ri­caine com­men­ce­ra à mar­quer le pas. Au point que la crainte d’une ré­ces­sion en 2020 est évo­quée et in­cite la Ré­serve fé­dé­rale des Etats-Unis à s’in­ter­ro­ger sur la pour­suite de sa po­li­tique de res­ser­re­ment mo­né­taire.

La zone eu­ro n’est pas mieux lo­tie avec le Brexit et les dif­fi­cul­tés sur le bud­get ita­lien. Pour ne rien ar­ran­ger, en France, le mou­ve­ment po­pu­laire des « gi­lets jaunes » pour­rait me­na­cer les ré­formes pré­vues. De plus, la pé­riode de cette crise est mal ve­nue, à la veille des fêtes de fin d’an­née où bon nombre de sec­teurs (trans­port, dis­tri­bu­tion, hô­tel­le­rie, conces­sions au­to­rou­tières) réa­lisent une par­tie im­por­tante de leur chiffre d’af­faires. Rien de très sur­pre­nant, donc, à ce que des va­leurs comme Ac­cor, Air France-KLM, Car­re­four, Ca­si­no, Eif­fage, Fnac-Dar­ty, Mai­sons du Monde ou Vin­ci soient pé­na­li­sées. Dans ce contexte, la pru­dence dicte d’al­lé­ger les por­te­feuilles d’ac­tions face au risque d’une ac­cé­lé­ra­tion de la cor­rec­tion des in­dices pa­ri­siens. Notre avis sur plu­sieurs va­leurs du CAC 40 a ain­si été dé­gra­dé afin de pri­vi­lé­gier les pro­fils les plus dé­fen­sifs (voir p. 101).

Chine, zone eu­ro, Etats-Unis, la crainte d’une ré­ces­sion est sur toutes les lèvres

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.