Mieux Vivre Votre Argent

Automobile: le neuf qui pleure, l’occasion qui rit

- S. S.

C’est historique. En 2020, les ventes de voitures neuves se sont effondrées de 25,6% par rapport à 2019, selon le Comité des constructe­urs français d’automobile­s (CCFA). En France, 1,65 million ont été immatricul­ées en tout et pour tout. Un niveau très en deçà de celui constaté au moment de la crise financière de 2008 ou de la récession de 1993. Il faut remonter à 1973, avec le premier choc pétrolier, pour trouver une telle chute. En cause : la pandémie de Covid-19, évidemment. A l’inverse, le marché del’occasionaé­tonnamment résisté. En 2020, il s’est vendu 3,34 véhicules de seconde main pour un neuf. Les ventes ont cumulé plus de 5,5 millions d’unités, en baisse de seulement 4,5 % par rapport à 2019, d’après AutoScout2­4, la plate-forme spécialisé­e. L’explicatio­n ? Les transactio­ns entre particulie­rs durant le confinemen­t ont augmenté et l’argument prix a fait mouche dans un contexte économique difficile. Sur AutoScout2­4, 52,2% des requêtes ont ainsi concerné des véhicules de moins de 10 000 euros, dont 19,4% portant même sur des voitures valant moins de 2 500 euros.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France