Mieux Vivre Votre Argent

Notre sélection de 12 contrats au bon rapport qualité-prix

-

Contrat de vingt ans d’âge avec une gestion profilée intéressan­te, sans surcoût sur les frais de gestion (0,77% par an). Fonds en euros correct, bonifié en cas de prise de risques. Géré par une mutuelle expériment­ée et prudente. Conditions tarifaires avantageus­es pour les moins de 29 ans.

Offre très aboutie sur le Net, ayant fait ses preuves depuis 2004 et s’enrichissa­nt régulièrem­ent. Frais non majorés en gestion pilotée (0,75% par an). Plus de 300 supports en gestion libre, accès à des titres en direct. 2 fonds en euros accessible­s à 100%. Assureur réactif sur le SAV.

ce2q6u exspilgiqn

Offre commercial­isée à distance, i ue es is à 0,60% par an sur la gestion. Simplicité globale avec un bon fonds en euros (doté de réserves) et une vingtaine de supports multigesti­onnaires. SAV qualitatif. Idéal pour la majorité des épargnants.

Distribué depuis 1996, ce multisuppo­rt est une référence du marché. Offre très abordable, fonds en euros cantonné, solutions financière­s suffisante­s pour la majorité des épargnants, présence d’un fonds euro-croissance. Toutefois, incertitud­e sur l’assureur, qui devrait céder la gestion de ce contrat. A qui? Voilà un supermarch­é de l’épargne, qui satisfera les investisse­urs autonomes. Frais limités à 0,60% par an en gestion libre. Trois gestions pilotées différente­s, dont une ISR (investisse­ment socialemen­t responsabl­e) et une en ETF, toutes les trois avec des frais supplément­aires. Fonds en euros très rentable si prise de risque en parallèle. Assureur en pointe sur le SAV.

Contrat complet, avec un très bon fonds en euros (2,05% en 2019), isolé dans les comptes de l’assureur. En plus, une quarantain­e de supports multigesti­onnaires et des profils. Frais de gestion limités à 0,60%. Un produit lancé en 2006, défendu par une associatio­n d’épargnants indépendan­te.

Distribué par une mutuelle d’épargne solide, ce produit affiche le meilleur fonds en euros accessible à 100% du marché (3% net en 2019). Les solutions de diversific­ation (15 supports multigesti­onnaires) sont très complément­aires. Frais de gestion limités à 0,50% par an.

Contrat en ligne très complet, avec toutes les solutions de gestion possibles. Belle antériorit­é, avec un lancement datant de 2007. Offre de gestion pilotée par Montségur Finance. Bons taux des fonds en euros, mais inaccessib­les à 100%. Courtier expériment­é, bons conseils.

Assurance vie très simple avec quelques supports orientés sur le développem­ent durable et un fonds en euros sans éclat (1,25% en 2020), mais qui devrait rester dans la moyenne grâce aux réserves très élevées de l’assureur. Frais limités (0,60% sur la gestion). Un des meilleurs SAV du marché. Intéressan­t pour les épargnants plutôt néophytes.

Ce contrat conçu pour le corps médical est ouvert à tous. Très bon rapport qualité-prix avec un fonds en euros solide (1,55% en 2020 et de bonnes réserves) et une offre financière limitée mais efficace. Frais de gestion bas à 0,50%. Promu par une mutuelle très expériment­ée sur les produits d’épargne. Certes, les frais du contrat à 0,98% par an sur l’encours et le ticket d’entrée sont un peu dissuasifs. Mais en regard, l’offre est complète, avec notamment deux fonds en euros atypiques prometteur­s mais aux rendements fluctuants (0% en 2020 après 3,15% en 2019 pour Sécurité Target Euro). Nécessite un conseil avisé. A compléter avec l’autre contrat de Primonial axé sur l’immobilier, Sérénipier­re. Contrat en ligne fonctionna­nt principale­ment avec des profils de gestion composés de fonds indiciels. Intéressan­t sur le principe, probableme­nt efficace sur la durée, et moins onéreux. Possibilit­é de gérer librement, voire de combiner les deux formules. Site ergonomiqu­e.

A l’ouverture, possibleme­nt réduit en cas de versements programmés. Dégressifs selon le montant. Sur le fonds en euros / sur les fonds risqués. Taux appliqué, mais 3% contractue­llement. 0,60% en cas de versements programmés. Conseiller­s en gestion de patrimoine indépendan­ts.

Les forces fiscales de l’assurance vie sont de premier ordre ». Bien des profession­nels partagent ce constat de Stéphane Debair, directeur général du cabinet de gestion patrimonia­le, Selexium. « Et pour cause, vous n’avez pas de fiscalité à l’intérieur de l’enveloppe, hormis les prélèvemen­ts sociaux sur le fonds en euros, ce qui va permettre de maximiser la capitalisa­tion de l’épargne. En cas de sortie, seuls les intérêts seront imposables, à un taux assez faible, notamment passé huit ans. Enfin, l’assurance vie reste un outil successora­l sans pareil, qui nécessite toutefois de se faire accompagne­r par des conseiller­s formés pour être optimisé, par exemple pour démembrer la clause bénéficiai­re. » Reprenons chaque point.

Tout d’abord, tant que vous ne retirez pas votre épargne, elle capitalise à plein. En outre, les arbitrages à l’intérieur du contrat ne sont pas fiscalisés. Ce qui permet, par exemple, de sécuriser les plus-values d’un fonds actions vers le support en euros sans passer par la case impôts.

placement ne fait mieux. Méfiez-vous toutefois des avantages fiscaux survendus. La plupart des ménages souhaitent gratifier leur conjoint ou partenaire pacsé au décès. Or, ces derniers sont exonérés de droits de succession en toutes circonstan­ces. L’assurance vie n’apporte donc dans ce cas aucun avantage fiscal, sauf à permettre au survivant de toucher rapidement les capitaux décès (si l’assureur a un bon niveau de service après-vente) et en pleine propriété.

Notre avis.

Le cadre fiscal est avantageux à plus d’un titre, c’est certain. Mais sauf à poursuivre un objectif de transmissi­on bien préparé, n’en faites pas une fixation. En revanche, vous avez tout intérêt à prendre date (et bénéficier de la fiscalité actuelle) en ouvrant un bon contrat avec le minimum requis. Vous ferez ainsi tourner le compteur fiscal pour l’imposition des intérêts. Dans quelques années, vous aurez peutêtre une somme rondelette à investir (indemnités, donation, succession, etc.) et serez ravi de disposer d’une enveloppe déjà mûre sur le plan fiscal.

Newspapers in French

Newspapers from France