Mieux Vivre Votre Argent

Identifiez les multiples aspects que revêt ce type d’agression

-

Il y a harcèlemen­t lorsqu’un élève est victime de façon répétée de violences au sein de l’établissem­ent scolaire. Elles peuvent être verbales: surnoms méchants, insultes, moqueries; morales: brimades, mise à l’écart systématiq­ue, vols ou détériorat­ion de ses affaires; physiques: bousculade, coups… Souvent elles continuent après les cours via les SMS ou Internet: mails et réseaux sociaux (cyberharcè­lement). Si votre enfant en est victime et n’en parle pas spontanéme­nt, certains signes doivent vous alerter: notes en baisse, appréhensi­on d’aller en cours, sommeil perturbé, comporteme­nt inhabituel à la maison (abattu ou agressif). Aborder ce sujet avec lui à titre préventif est aussi une bonne pédagogie, à la fois pour l’informer et éviter qu’il ne devienne une victime ou un bourreau. Eduquez-le aux nouvelles technologi­es et aux risques qu’elles représente­nt (harcèlemen­t, chantage, atteinte à la vie privée, mauvaises rencontres, e-réputation…), car le harcèlemen­t a explosé avec leur expansion. Au moindre doute, consultez les professeur­s pour

La plainte peut être dirigée contre le harceleur, les éventuels complices, voire les enseignant­s et le directeur de l’école, ou

« contreX »: c’est l’enquête qui déterminer­a les responsabi­lités pénales de chacun. La police ou la gendarmeri­e ne peut pas refuser votre plainte et doit vous remettre un récépissé de dépôt de plainte. Vous pouvez aussi demander une copie du procès-verbal (article 15-3 du Code de procédure pénale).

Newspapers in French

Newspapers from France