Mieux Vivre Votre Argent

Uncréditd’impôttrans­ition énergétiqu­e uniquement pour les dépenses de 2020

- ROBIN MASSONNAUD

Au titre de l’année 2020, les parlementa­ires ont établi à la fin de 2019 un nouveau régime de crédit d’impôt en faveur de la transition énergétiqu­e (CITE) d’une complexité cauchemard­esque. Avant de remplir les cases appropriée­s dans votre déclaratio­n de revenus, mieux vaut vérifier attentivem­ent si vous y avez droit. Seuls les contribuab­les dont le revenu fiscal de référence est considéré comme « moyen » peuvent en effet y prétendre (voir p. 107). Il faut ensuite consulter la liste des travaux éligibles et regarder, selon leur nature et le lieu où ils sont réalisés (logement individuel ou parties communes d’immeubles collectifs), à quelle réduction d’impôt d’un montant forfaitair­e vous pouvez prétendre (voir p. 108).

La loi de finances pour 2021 a ajouté à cette liste les dépenses payées en 2020 pour l’installati­on de foyers fermés et d’inserts fonctionna­nt avec des bûches ou des granulés à bois, tout en fixant le montant forfaitair­e maximal du crédit d’impôt à 600 euros. Il est tout à fait possible de cumuler plusieurs réductions d’impôt forfaitair­es pour différents travaux, par exemple

400 euros pour la dépose d’une cuve à fioul et 3 000 euros pour une chaudière à alimentati­on manuelle fonctionna­nt au bois ou autres biomasses. Mais il existe un plafond global de crédit d’impôt. Il est de 2 400 euros pour une personne seule, du double pour un couple plus une majoration de 120 euros par personne à charge.

Dernière précision : le contribuab­le pourra demander à bénéficier de cette réduction d’impôt en 2021 lorsqu’en 2020 il a accepté un devis et versé un acompte, le solde étant payé en 2021 à la date d’achèvement des travaux éligibles. Mais dans ce cas, il ne pourra pas obtenir le crédit d’impôt prévu en 2021 pour l’installati­on de système de charge pour véhicules électrique­s

(voir p. 83).

acomptes d’impôt

Des sur vos revenus fonciers, bénéfices commerciau­x, non commerciau­x et agricoles

sont prélevés sur vos comptes.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France