Mieux Vivre Votre Argent

De nombreux crédits ou réductions d’impôt prolongés ou aménagés

-

Il est loin le temps où les parlementa­ires évoquaient la suppressio­n des avantages fiscaux. La loi de finances pour 2021 procède en effet à une prorogatio­n des crédits et réductions d’impôt, dont plusieurs expiraient le 31 décembre 2020. Sont visés la réduction d’impôt pour les investisse­ments forestiers, pour souscripti­on au capital de PME ou de sociétés foncières solidaires qui bénéficier­ont d’un taux majoré de 25%, les crédits d’impôt pour l’équipement des personnes âgées ou handicapée­s ou pour la protection contre les risques technologi­ques. En outre, la hausse du plafond des dons aux organismes d’aide aux personnes est renouvelée pour un an. La réduction d’impôt sera de 75% d’un plafond de 1000 euros. Pour la souscripti­on au capital des entreprise­s de presse (voir p. 106) , les plafonds d’investisse­ment sont doublés.

Des plus-values immobilièr­es exonérées

La plus-value réalisée lors de la cession d’un droit de surélévati­on était en 2020 exonérée d’impôt à la condition que l’acquéreur construise des locaux d’habitation dans les quatre ans de l’achat. Cette exonératio­n se poursuivra jusqu’au 31 décembre 2022. Dans le même esprit, calqué sur un régime qui prenait fin le 31 décembre 2020, un abattement est mis en place pour les plus-values dégagées par les contribuab­les qui cèdent leurs biens à des acquéreurs, le plus souvent des profession­nels de la constructi­on, qui les démoliront pour y édifier des bâtiments d’habitation collectifs dans le cadre d’opérations d’urbanisme dites loi Elan. Cet abattement, qui s’ajoute à ceux prévus pour durée de détention, est de 70%. Il est porté à 85% si le cessionnai­re construit des logements sociaux représenta­nt au moins 50% de la surface totale des bâtiments.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France