Mieux Vivre Votre Argent

Barème de l’impôt sur les revenus 2020

-

Le barème de l’impôt sur les revenus 2020 permet, par une lecture directe, de connaître le montant de l’impôt sur le revenu correspond­ant à la compositio­n du foyer fiscal et au niveau de son revenu imposable. Il est présenté en cinq tableaux pour les cinq situations du foyer fiscal parmi celles les plus couramment rencontrée­s.

Tableau n° 1 : Tableau n° 3 :

les personnes célibatair­es, divorcées ou séparées vivant seules et ayant au moins un enfant à charge.

Tableau n° 2 : Tableau n° 4 :

les personnes veuves (conjoint ou partenaire d’un Pacs décédé avant 2020) ayant au moins un enfant à charge.

A chaque montant d’impôt donné en fonction du nombre ● de parts de quotient familial et du revenu imposable correspond un taux marginal d’imposition qui apparaît en pourcentag­e en remontant dans la colonne.

Tableau n° 5 :

les personnes qui, vivant seules sans personnes à charge, ont un enfant majeur ou imposé séparément qu’elles ont élevé seules pendant au moins 5 ans.

Ce barème tient compte des règles de plafonneme­nt du ● quotient familial spécifique­s à chaque situation, de la décote et de la réfaction d’impôt en faveur des foyers modestes déterminée en fonction de leur revenu fiscal de référence (ce revenu est par hypothèse considéré comme étant égal au revenu imposable).

En revanche, ce barème ne tient pas compte des quarts ● de parts de quotient familial en cas de garde alternée des enfants mineurs à charge ni de l’impact sur le calcul de l’impôt de l’invalidité ou de la qualité d’ancien combattant d’un membre du foyer fiscal. Ce barème ne tient pas compte non plus des réductions et crédits d’impôt, des revenus et plus-values imposés à taux proportion­nel ou du mode d’imposition selon le système du quotient des revenus exceptionn­els et différés.

 ??  ?? les personnes célibatair­es, divorcées ou séparées vivant en concubinag­e et ayant au moins un enfant à charge, de même que les personnes célibatair­es ou veuves (dont le conjoint ou le partenaire d’un Pacs est décédé avant 2020), sans personnes à charge.
les personnes célibatair­es, divorcées ou séparées vivant en concubinag­e et ayant au moins un enfant à charge, de même que les personnes célibatair­es ou veuves (dont le conjoint ou le partenaire d’un Pacs est décédé avant 2020), sans personnes à charge.
 ??  ?? les personnes mariées ou pacsées soumises à une imposition commune et les personnes veuves dont le conjoint (ou partenaire d’un Pacs) est décédé en 2020.
les personnes mariées ou pacsées soumises à une imposition commune et les personnes veuves dont le conjoint (ou partenaire d’un Pacs) est décédé en 2020.
 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France