Mas­se­ria Mo­ro­se­ta

Milk Decoration - - SOMMAIRE. - TEXTE : NA­THA­LIE BALLAND – PHO­TOS : MA­RI­NA DE­NI­SO­VA

Cette mai­son d’hôtes dans les aban­don­née, au Mexique. Pouilles est le re­fuge rê­vé pour ur­bains en quête d’un mi­ni­trip trans­al­pin.

— Si­tuée à dix mi­nutes d’Os­tu­ni, vil­lage bal­néaire des Pouilles sur­plom­bant, d’un cô­té, la côte adria­tique, et, de l’autre, un pay­sage bu­co­lique de vignes et d’oli­viers, la Mas­se­ria Mo­ro­se­ta est le re­fuge rê­vé pour ur­bains en quête d’un mi­ni­trip trans­al­pin. —

Ou­vrir une mai­son d’hôtes pour ac­cueillir fa­mille et amis était son rêve de­puis long­temps. Au dé­part, Car­lo Lan­zi­ni avait je­té son dé­vo­lu sur la ré­gion de Nardò, au sud des Pouilles. C’est au ha­sard d’une halte en voi­ture qu’il dé­couvre Os­tu­ni, la “cit­tà bian­ca”. Coup de foudre. Après une an­née de re­cherche, il tombe, en 2012, sur une mas­se­ria (ferme tra­di­tion­nelle) im­plan­tée sur un ter­rain de 5 hec­tares plan­té d’oli­viers cen­te­naires, avec, au loin, la mer. Quatre ans plus tard, la Mas­se­ria Mo­ro­se­ta ouvre ses portes. Ce pro­jet, c’est aus­si le fruit d’une belle his­toire d’ami­tié. Celle que Car­lo par­tage avec l’An­glais An­drew Trot­ter, édi­teur du ma­ga­zine li­fe­style

Un édi­fice tout blanc, po­sé face à la mer, et dont le mi­ni­ma­lisme met chaque dé­tail en va­leur.

Open­house. Les deux hommes se sont ren­con­trés une ving­taine d’an­nées au­pa­ra­vant à Londres, où Car­lo a fait des études de ci­né­ma à la Cen­tral Saint Mar­tins. An­drew, de­si­gner d’in­té­rieur de formation, l’a sou­vent ac­com­pa­gné dans sa quête de la mai­son de cam­pagne idéale. C’est donc tout na­tu­rel­le­ment qu’il lui pro­pose ses ser­vices d’ar­chi­tecte. Et les voi­là lan­cés. Exit la bâ­tisse d’ori­gine de style an­nées 1970, le duo pré­fère un nou­vel édi­fice tout blanc, po­sé face à la mer, et dont le mi­ni­ma­lisme met chaque dé­tail en va­leur. Pour bâ­tir les plafonds voû­tés et les murs épais, ga­rants de fraî­cheur pour les oc­cu­pants, même aux heures les plus chaudes, il fait ap­pel à des ar­ti- sans lo­caux, au sa­voir-faire an­ces­tral, tra­vaillant des ma­té­riaux na­tu­rels. La Mas­se­ria Mo­ro­se­ta s’ins­crit dans une dé­marche de dé­ve­lop­pe­ment du­rable, et au­to­nome à 80 % en éner­gie grâce à des pan­neaux so­laires et à une iso­la­tion étu­diée. Elle dis­pose de quatre chambres et de deux suites avec ter­rasse pri­vée, ins­tal­lées de chaque cô­té d’un pa­tio plan­té d’oran­gers. Le grand sé­jour-salle à man­ger, la cui­sine avec table d’hôtes où est ser­vi le pe­tit dé­jeu­ner com­po­sé de pro­duits mai­son, et le ja­cuz­zi avec ham­mam et sau­na oc­cupent un bâ­ti­ment ad­ja­cent. Trois fois par se­maine, Car­lo or­ga­nise des dî­ners réunis­sant tous ses hôtes au­tour d’un re­pas cui­si­né sur place par Gior­gia

Gog­gi. La jeune chef ita­lienne pro­pose une cui­sine créa­tive à base d’in­gré­dients lo­caux, par­fois is­sus de la ferme, ser­vie sur de la vais­selle en cé­ra­mique pro­duite dans le vil­lage voi­sin de Grot­ta­glie. Des pièces uniques que Car­lo pro­pose à la vente aux cô­tés d’autres pro­duits, comme l’huile d’olive bio ex­tra-vierge pro­duite sur place. Ja­mais avare de conseils, il par­tage vo­lon­tiers ses bonnes adresses, à Grot­ta­glie no­tam­ment, pour qui sou­haite rap­por­ter de la cé­ra­mique, ou à Os­tu­ni, où est ins­tal­lé son an­ti­quaire pré­fé­ré.

Ac­ces­sible en 25 mi­nutes seule­ment de­puis l’aé­ro­port de Brin­di­si, la Mas­se­ria Mo­ro­se­ta per­met de vi­si­ter les plus beaux sites des Pouilles à la ronde : Os­tu­ni, bien sûr, et sa vieille ville pit­to­resque ; Al­be­ro­bel­lo, le vil­lage des trul­li, ces pe­tites mai­sons en pierres blan­chies à la chaux, coif­fées d’une cou­pole ; Mar­ti­na Fran­ca, connu pour sa ba­si­lique de style ba­roque dé­diée à Mar­tin de Tours; ou Po­li­gna­no a Mare, per­ché en haut de fa­laises cal­caires. Au re­tour de ba­lade, place au far­niente, sur la ter­rasse ou dans la pis­cine au mi­lieu des oli­viers, ou à un soin dans l’es­pace bien- être avec ja­cuz­zi, ham­mam et sau­na. À moins d’op­ter pour une vi­rée à bi­cy­clette, dans les pe­tits sen­tiers ba­li­sés d’oli­viers, au­tour de la mas­se­ria.

La pis­cine en bé­ton lis­sé, que Car­lo, le pro­prié­taire, a sou­hai­tée en forme d’abreu­voir géant émer­geant du sol.

← L’élé­gante tête de lit de la suite no 3.

↖ Salle à man­ger où est ser­vi le pe­tit dé­jeu­ner.

Le frin­gant Car­lo et son chien Beppe, sur la ter­rasse. ↗ Os­tu­ni, la « cit­tà bian­ca ». → L’une des jo­lies as­siettes dres­sées par la chef Gior­gia Gog­gi.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.